PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Paysage vendéen
Émissions de Timbres
Émissions de TP de Septembre 2017
Carnet : « Ponts et viaducs »

© La Poste 2017
Mise en page par Étienne Théry des photographies dont les copyrights sont :
Pont du Gard - Vers-Pont-du-Gard © Bilderberg Photononstop
Pont du Diable - Saint-Jean-de-Fos © GUIZIOU Franck / hemis.fr
Pont Valentré - Cahors © AZAM Jean-Paul / hemis.fr
Ponte Vecchio - Florence © MATTES René / hemis.fr
Viaduc de Morlaix © STICHELBAUT Benoît / hemis.fr
Pont-canal de Digoin © GUY Christian / hemis.fr
Pont d'U Bein - Amarapura © MORANDI Tuul et Bruno / hemis.fr
Pont de Manhattan et pont de Brooklyn - New York © Image Source / hemis.fr
Viaduc de Garabit - Ruynes-en-Margeride : © Bernard JAUBERT / Onlyfrance.fr
Tower Bridge - Londres © Giuliano Colliva / AGF foto / Biosphoto
Pont Alexandre III et Pont de la Concorde - Paris © Pascal Deloche / GODONG
Pont transbordeur de Rochefort - Martrou © GUIZIOU Franck /hemis.fr

Les ponts, les viaducs et l'aqueduc qui illustrent les timbres de ce carnet ont été choisis pour montrer des architectures de différentes époques, de différents pays, réalisés dans différents matériaux, permettant le passage d'une rive à une autre de personnes à pied ou à vélo, de trains, de voitures, de tramways, de chargements de marchandises...

Deux timbres : « Pont de Manhattan et Pont de Brooklyn. New-York » et « Pont Alexandre III et Pont de la Concorde. Paris » permettent de voir deux ponts, au lieu d'un : l'un est bien visible au premier plan, le deuxième moins visible, au second plan.

Ce carnet est un hommage aux architectes de tous temps qui, avec les moyens de leur époque, ont conçu et bâti ces édifices qui ont tous une grande renommée et sont très majoritairement encore en service.

Affranchissement de la Lettre Verte 20g

2
sept.
2017
Télécharger le communiqué de presse
1942-2017 Régiment de chasse Normandie-Niémen
© La Poste 2017
© Création Pierre-André Cousin, gravure Yves Beaujard.
L'épopée du régiment « Normandie-Niémen » est évoquée sur le timbre par la représentation d'un avion Yak, d'un pilote français et d'un mécanicien russe durant la Seconde Guerre mondiale. L'emblème du « Normandie-Niémen » et l'étoile rouge russe symbolisent la plus belle page de l'amitié franco-russe.

Créé le 1er septembre 1942 à Rayak (Liban) à l'initiative du général de Gaulle, le groupe de chasse « Normandie » devenu régiment de chasse « Normandie-Niémen » en juillet 1944, a effectué 5 240 missions de guerre auprès de l'aviation soviétique de mars 1943 à mai 1945, obtenant 273 victoires aériennes confirmées et écrivant ainsi la plus belle page de l'amitié franco-russe. Sur 99 pilotes qui ont contribué à sa glorieuse épopée, 42 sont morts pour la France et pour la liberté sur le front de l'Est. Cette unité militaire française la plus titrée est passé de l'Histoire à la Légende.

Présent sur les divers théâtres d'opérations extérieurs, le Régiment de chasse « Normandie-Niémen » n'a cessé de s'illustrer dans les cieux du monde entier. Basé depuis 2012 à Mont-de-Marsan, il évolue sur l'avion de combat Rafale. Perpétuant les traditions, ses pilotes inscrivent avec fierté leur action dans le sillon tracé par leurs glorieux aînés.

En 2017, toujours en première ligne dans la défense de la liberté, « Normandie-Niémen » est présent au Sahel et au Levant.

© Yves Donjon - La Poste

Affranchissement de la Lettre pour le monde entier 20g

4
sept.
2017
Télécharger le communiqué de presse
1517 - 2017 LE HAVRE 500 ANS
© La Poste 2017
© Création et gravure ève Luquet ;
NIEMEYER Oscar (dit OSCAR NIEMEYER), Le Volcan au Havre, © NIEMEYER, OSCAR / Adagp, Paris, 2017 ; Passerelle Le Chevalier, Le Havre,
© Guillaume Gillet ; © église Saint-Joseph, ville du Havre, Auguste PERRET, UFSE, SAIF, 2017.
Le timbre présente au premier plan, le Bassin du Commerce que traverse la passerelle piétonne Le Chevalier, &œlig;uvre de Guillaume Gillet, construite à la fin des années 60, primée en 1972 au concours des Plus Beaux Ouvrages de Construction Métallique et rénovée récemment. Au second plan une perspective qui valorise les &œlig;uvres d'Oscar Niemeyer (Le Volcan, qui abrite la première maison de la culture installée en France) et d'Auguste Perret (Église St Joseph) Éve Luquet à travers sa gravure, a su révéler la lumière particulière de cette ville, et tout son art architectural.

Elle a été le port d'attache des grands transatlantiques comme le Normandie et le France. Elle a accueilli les négoces et les échanges du monde entier, le commerce du café et du cacao, les bois exotiques des colonies, les hydrocarbures et, plus récemment, les conteneurs dont elle est devenue le principal port national. Son histoire est liée aux ambitions du pays, à celles de François Ier qui l'a fondée en 1517 sur l'embouchure de la Seine, et à l'expansion économique des siècles qui ont suivi.

Elle a eu un âge d'or, entre la fin du XIXe siècle et la Seconde Guerre mondiale. Mais, le 5 et le 6 septembre 1944, elle est bombardée par les forces alliées et il ne subsiste alors qu'un immense champ de ruines.

Le Havre, ville martyre, devient l'un des symboles de la Reconstruction et un formidable terrain d'expérimentation urbanistique. Sous l'égide d'Auguste Perret, le centre-ville retrouve une existence et une cohérence, avec un plan qui allie l'utilisation du béton à un classicisme structurel, définissant une alternance d'immeubles d'habitation, de monuments publics et d'espaces ouverts. L'hôtel de ville, la rue de Paris, le Front de mer sud sont autant de lieux qui portent très haut les couleurs de ce nouveau modèle urbain mais ce sont la Porte Océane et l'église Saint-Joseph qui deviennent les véritables symboles d'une aventure qui touche au génie.

Aujourd'hui, la ville est inscrite au patrimoine mondial de l'humanité et elle accueille des touristes de plus en plus nombreux. Elle célèbre ses 500 ans avec « Un été au Havre 2017 » qui présente des manifestations artistiques et culturelles dans divers lieux de la ville, notamment dans le célèbre «> Volcan » de l'architecte brésilien Oscar Niemeyer - aujourd'hui Scène nationale - faisant face au grand bassin du Commerce et à la passerelle restaurée de Guillaume Gillet. Une vitalité qui témoigne d'une ville en perpétuel devenir.

© Antoine Vigne - La Poste

Affranchissement de la Lettre prioritaire 20g

4
sept.
2017
Télécharger le communiqué de presse
Georges Guynemer 1894 - 1917
© La Poste 2017
© Création Jame's Prunier

La Poste émet un timbre de la série Poste aérienne consacré à l'aviateur Georges Guynemer, l'« as » le plus célèbre de la Grande Guerre.

Le timbre présente au premier plan un portrait de Georges Guynemer avec son képi de capitaine et ses décorations françaises et étrangères. Au second plan un Spad XIII avec la célèbre cigogne blanche, marque de son unité.

Légende de l'aviation, Georges Guynemer est incontestablement l'« as » le plus célèbre de la Grande Guerre. Rien ne prédisposait pourtant ce jeune homme malingre à devenir une icône nationale. En 1914, il est ajourné par le conseil de révision : l'armée le trouve trop peu robuste pour supporter les fatigues d'une campagne militaire. Humilié, il parvient à se faire engager comme élève mécanicien à l'école d'aviation de Pau, en novembre 1914.

Le chef de l'école n'est pas enchanté : « qu'est-ce que vous voulez qu'on en fasse ! Enfin, il pourra toujours laver les avions de ses camarades ». Mais Guynemer veut voler et parvient à devenir pilote en janvier 1915. « Il y a une limite à toute chose, et il faut toujours la dépasser », répète-il. Après quelques missions de reconnaissances, il livre un combat aérien en juillet 1915 et abat son premier avion allemand. Affecté à l'escadrille des « cigognes », volant toujours sur des avions peints en jaune qu'il surnomme « Vieux-Charles », il se comporte en vieux trompe-la-mort : s'il accroche 53 victoires à son tableau de chasse, il est abattu à sept reprises mais parvient toujours à s'en sortir et à reprendre le combat.

La presse vante ses exploits et en fait un champion qui permet d'incarner l'aviation française, chevalerie des temps modernes. Sa disparition mystérieuse, le 11 septembre 1917, renforce encore sa légende : en s'écrasant sur le front de la Somme, dans un endroit battu par l'artillerie britannique, la carlingue de son appareil est pulvérisée. On ne retrouvera rien d'elle ni de la dépouille du capitaine Guynemer. Pour l'honorer une dernière fois, la Chambre des députés décide, en octobre 1917, d'apposer une plaque au Panthéon, saluant la mémoire de cet aviateur intrépide dont la devise, « Faire face », est devenue celle de l'école de l'air.

© Jean-Yves le Naour - La Poste

Affranchissement de la Lettre prioritaire 500g

11
sept.
2017
Télécharger le communiqué de presse
Nadia Boulanger 1887-1979
© La Poste 2017
© Florence Gendre d'AP. Photo © Centre international Nadia et Lili Boulanger,
gravure Pierre Albuisson

La Poste émet un timbre en l'honneur de Nadia Boulanger, pianiste, organiste, compositrice, chef de chœur et chef d'orchestre.

Pianiste, organiste, compositrice, chef de chœur et chef d'orchestre, pionnière en son temps pour ses enregistrements désormais historiques de madrigaux de Monteverdi, Nadia Boulanger fut également une pédagogue hors norme. Née d'une famille où la musique était pain quotidien depuis deux générations, elle fut une enfant prodige et entra au Conservatoire de Paris à l'âge de neuf ans. Après y avoir étudié le piano et l'orgue, elle suisit les cours de Gabriel Fauré et passe le célèbre concours de Rome : l'institution qui venait d'ouvrir ce concours aux femmes compositrices lui décerna en 1908 le second grand prix de composition musicale.

Dès 1904 et jusqu'à la fin de sa vie elle a transmis son immense savoir, enseignant chez elle, 36 rue Ballu à Paris, mais aussi à l'École normale de musique, au Conservatoire américain de Fontainebleau aussi bien qu'au Conservatoire de Paris. Plusieurs générations de musiciens vinrent du monde entier puiser la richesse de son enseignement, fascinés par sa culture immense, par sa rigueur exemplaire, son autorité et son enthousiasme.

Considérée comme l'ambassadeur de la musique française aux États-Unis où elle a réalisé de nombreuses tournées et passa toute la période de la Seconde Guerre mondiale, elle dispensa son savoir dans les plus prestigieuses universités américaines. C'est là qu'elle fut invitée à diriger des orchestres réputés à une époque où la plupart n'avaient jamais accepté de femme à leur tête.

Nadia Boulanger fut en outre une épistolière infatigable : sa correspondance est conservée à la Bibliothèque nationale de France et compte plus de 13 000 lettres reçues de plus de 2 400 expéditeurs. Cet ensemble considérable rassemble les lettres de ses élèves, ses amis, ses proches et celles des nombreuses personnalités illustres qui furent ses correspondants, et reflète le formidable réseau qu'elle avait créé et qui reste vivant de nos jours.

© Alexandra Laederich - La Poste

Affranchissement de la Lettre prioritaire 20g

18
sept.
2017
Télécharger le communiqué de presse
Auguste Rodin - 1840-1917 - Le Baiser 1882
© La Poste 2017
© Création et gravure Elsa Catelin
© agence photographique du musée Rodin

À l'occasion du centenaire de la mort d'Auguste Rodin, La Poste émet le 18 septembre un timbre illustré par sa célèbre sculpture "LE BAISER".

De nombreuses expositions en France et à l'étranger célèbrent cette année le centenaire de la mort d'Auguste Rodin (1840-1917).

S'il connut de son vivant la gloire internationale, le maître débuta modestement. Admirateur de Carpeaux, de Barye dont il suit les cours au Muséum d'histoire naturelle, le jeune homme entre dans l'atelier de Carrier-Belleuse, véritable entreprise produisant des sujets inspirés du XVIIIe siècle. L'Homme au nez cassé, son premier coup de maître, est refusé au Salon de 1864. En 1877, L'Âge d'airain vaut à Rodin un succès de scandale : on l'accuse d'avoir moulé ce nu puissant sur le modèle vivant.

À partir de 1880, il se consacre à La Porte de l'Enfer, inspirée de Dante. Ce chantier colossal est aussi le laboratoire de l'&œlig;uvre à venir. Avec ses 186 figures, il la surnomme « l'arche de Noé de mes créations ». Exposé au Salon de 1881, son Saint Jean Baptiste attire l'attention de la critique. Rodin est dès lors reconnu comme celui qui a rendu la vie à la sculpture. Aux Bourgeois de Calais, commande de 1884, succèdent des projets de monuments à Victor Hugo, à Balzac.

Parallèlement à ces grandes &&œlig;lig;uvres, Rodin pratique le « collage » en sculpture, compose des assemblages à partir de membres épars. Le plâtre est le matériau de prédilection de ces expériences novatrices qui inspireront les créateurs du XXe siècle.

Entrepris vers 1882, Le Baiser représente à l'origine Paolo et Francesca, condamnés à errer dans les Enfers. Mais ce groupe destiné à La Porte de l'Enfer prend bientôt son essor comme sculpture indépendante. Son succès public est immédiat, accompagné là encore d'un parfum de scandale. La nudité n'est alors acceptable que si elle se drape dans un prétexte mythologique ou allégorique. Triomphe du bonheur sensuel, souple et frémissant, Le Baiser est devenu, avec Le Penseur, une des icônes mondiales de la sculpture.

Affranchissement de la Lettre prioritaire 100g

18
sept.
2017
Télécharger le communiqué de presse
Timbre et Bloc : « Il était une fois...La vie »

© La Poste 2017
Procidis d'après les dessins de Jean BARBAUD

Pour le bonheur des petits et grands, « Il était une fois ... la vie », la célèbre série animée des années 1980 a fait son grand retour à la télévision en version restaurée à l'occasion des 30 ans de sa création.

Pour rendre hommage à cette série culte et pour le plaisir de ses nombreux fans de tous âges, La Poste a créé une gamme de produits philatéliques à l'effigie des personnages

Ce timbre philatélique regroupant les personnages de la marque « Hello Maestro » (Maestro, Globine et le virus Nabot) ravira les fans de la série et sera du plus bel effet pour égayer les lettres et les cartes postales des enfants et des plus grands.

Affranchissement de la Lettre Verte 20g

25
sept.
2017
Télécharger le communiqué de presse Télécharger le complément technique
Jeanne Lanvin - 1867-1946
© La Poste 2017
© Patrimoine Lanvin

La Poste émet un timbre à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de Jeanne Lanvin.

Les silhouettes des mannequins sont sublimées par un vernis, déposés également sur le titre du timbre et les boucles d'oreille de Jeanne Lanvin.

Loin des cercles mondains, loin des stratégies de séduction, plus encline à la discrétion et au retrait, Jeanne Lanvin ne répond qu'à sa propre volonté et à son émotion. Elle écoute le murmure de son époque, comprend ses besoins, les traduit avec génie et veut penser la création dans une dynamique globale. Elle impose ainsi son idée de la mode quand la mode n'est pas encore une idée, déployant différents départements de création et diversifiant ses activités.

Elle se lance dans la décoration intérieure en s'associant avec Armand Albert Rateau pour la création de Lanvin Décoration en 1920. Puis dans les parfums avec la célèbre boule noire Arpège créée en 1927 pour sa fille, la lingerie, la fourrure, les départements sport dès 1923 et tailleur-chemisier pour homme à partir de 1926. Une usine de teinture d'étoffes est créée à Nanterre. C'est là que se fabrique le célèbre bleu Lanvin, né d'un coup de foudre de Jeanne Lanvin pour un tableau de Fra Angelico.

Sa proximité avec les artistes, écrivains, musiciens et décorateurs de son époque l'amène à privilégier des collaborations qui exaltent son goût pour le monde des arts. Elle inaugure le principe de marque et son épanouissement à travers différentes déclinaisons, qui toutes s'imposent comme une facette de l'univers Lanvin..

Affranchissement de la Lettre Verte 100g

27
sept.
2017
Télécharger le communiqué de presse

Mise en ligne : 12/07/2017 - Dernière mise à jour : 27/07/2017