PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Place Stanislas à Nancy

Actualité des Collectors
Actualité des collectors - Septembre 2019

Vous pouvez retrouver l'ensemble des collectors émis dans la rubrique :

études philatéliques ; Les timbres personnalisés
Partagez toutes vos émotions niçoises !

 

© La Poste

Affranchissement Lettre Verte 20g

?
sept.
2019
L'archipel de la Guadeloupe et ses trésors

 

© La Poste

Affranchissement Lettre Verte 20g

?
sept.
2019
La Révolution s'affiche

La Poste émet un collector de quatre timbres célébrant le 230e anniversaire de la Révolution française à l’occasion d’une grande exposition organisée par l’Assemblée nationale sur cette période fondatrice de la vie parlementaire et de la citoyenneté en France.

© La Poste
Conception : Agence Huitième jour
Illustration : BNF - Fonds Portiez de l’Oise (Assemblée nationale).

De la réunion des États généraux, en 1789, à l’installation des députés du Conseil des Cinq-Cents au Palais-Bourbon, en 1798, on suivra un parcours jalonné d’affiches révolutionnaires authentiques. Elles proviennent d’un fonds unique au monde, constitué par Louis-François Portiez dit Portiez de l’Oise (1765-1810), qui participa à la prise de la Bastille, devint représentant du peuple à la Convention puis député au Conseil des Cinq-Cents et membre du Tribunat. Conservée au Palais-Bourbon depuis 1817, sa collection est exposée pour la première fois.

Affiche Olympe de Gouge de 1792 Pour l’éloignement des Bourbons : « J’ai reconnu […] que les rois n’agissaient jamais pour les intérêts des peuples. »

Affiche publicitaire de 1793 : pour de nouveaux jeux de cartes : « Plus de rois, de dames, de valets : le génie, la liberté, l’égalité les remplacent, la loi au-dessus d’eux. »

Affiche de 1792 : lors de l’adoption de la loi autorisant le divorce par l’Assemblée nationale législative : « Le despotisme marital est debout comme une pierre d’attente. »

Affiche de 1793 défendant le révolutionnaire « Enragé » Jean-François Varlet, alors emprisonné : « Il n’appartient qu’à la vertu d’être persécutée… »

Affranchissement Lettre Verte 20g

21
sept.
2019

Mise en ligne : 16/07/2019