PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Château de Gien (Loiret)
initiation
Les pays disparus : Antioquia (Colombie)

Antioquia

Aujourd'hui département de la Colombie, Antioquia était jadis un des neuf États composant la « Confédération Grenadine » émanation de la République de la Grande Colombie qui, en 1819 regroupait la Colombie, le Venezuela, l'Équateur et Panama. Dissoute en 1830 par suite d'indépendance du Venezuela et de l'Équateur, elle devenait la « République de la Nouvelle Grenade » en 1831, puis devenait une confédération qui émettait ses tout premiers timbres en 1859.

Rongée par les discordes, les révolutions et les guerres civiles, la confédération devenait les « États unis de Nouvelle Grenade » puis les États unis de Colombie en 1862, un statut qui allait durer jusqu'en 1886, date à laquelle le pays devient la République de Colombie.

Dans l'intervalle, certains États décidèrent d'émettre leurs propres timbres : le Bolivar commença en 1863 puis Antioquia en 1868.

En 1886, le Conseil national de Colombie composé de deux délégués par État adopte une nouvelle constitution qui abolit les droits souverains des États qui deviennent alors des départements. Mais certains d'entre eux, comme Antioquia, voulurent conserver certaines prérogatives comme celles d'émettre des timbres qui leur permettaient de gérer leurs propres finances et d'avoir une certaine autonomie par rapport au gouvernement central.

timbre pour lettre recommandée

En 1905, on leur interdisait de procéder à des émissions et c'est le décret du 28 juillet 1906 qui les supprime définitivement et les remplace par celles du gouvernement de Bogota. Dans I'intervalle, l'État d'Antioquia aura pu émettre quelque 158 timbres, non comptées les vignettes émises par la municipalité de Medellin, la capitale.



Mise en ligne : 06/09/2016 - Dernière mise à jour : 06/09/2016