PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Pont Valentré Cahors (Lot)
initiation
Les pays disparus : Arequipa (Pérou)

Arequipa

Les timbres font partie des différentes émissions de fortune réalisées par les autorités péruviennes lors de la guerre avec le Chili en 1879-1884. À l'origine de ce conflit, le non respect, par la Bolivie, d'une clause de l'accord qu'elle a signé avec le Chili en l874 qui reconnaît sa souveraineté sur le désert de l'Atacama (au nord du Chili actuel) et qui exempt de tout impôt les compagnies chiliennes qui exploitent le nitrate. En l878, la Bolivie décide d'exiger le paiement d'impôts, menace de confisquer les biens des compagnies et déclare la guerre au Chili entraînant avec elle le Pérou avec qui elle a signé un accord secret de défense en 1875.

La marine chilienne prend très vite le dessus et s'empare du port bolivien d'Antofagasta et poursuit son avance sur terre en s'emparant de Lima, la capitale du Pérou, le 17 janvier 1881. Le gouvernement péruvien s'enfuit sur les hauts plateaux et, après deux ans d'occupation, accepte les conditions de paix du Chili qui s'empare de plusieurs territoires côtiers (environ 330 km).

Partout où le gouvernement péruvien le pouvait, il utilisa les stocks de timbres restants préalablement surchargés.

Pour Arequipa, des timbres fiscaux ont été revêtus d'une surcharge en forme de fer à cheval « PROVISIONAL / 1881-1882 » et utilisés à partir de janvier 1881 pour l'affranchissement du courrier. lls se distinguent évidemment des timbres émis par les forces d'occupation chiliennes qui étaient, eux, des timbres péruviens de 1874/9 surchargés du blason chilien.

La poste péruvienne reprendra le cours normal de ses émissions en janvier 1884, bien après la signature du traité de paix d'Ancõn d'octobre 1883.



Mise en ligne : 06/09/2016 - Dernière mise à jour : 06/09/2016