PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Pont Valentré Cahors (Lot)
initiation
Manchourie (Chine)

Manchourie

La Mandchourie, dénommée aussi Mandchoukouo, est une région du Nord-Est de la Chine, délimitée par le fleuve Amour. ll s'agit d'un vaste territoire limitrophe de la Russie et de la Mongolie au nord et à l'ouest, ainsi que de la Corée à l'est, au large des côtes japonaises. Cette situation a causé de nombreuses luttes entre la Chine, la Russie et le Japon pour se disputer la Mandchourie.

La Chine entière est dominée à partir de 1644 par une dynastie venue de Mandchourie, les Qing, qui mettent fin à la dynastie Ming. La puissance des Qing dure plusieurs siècles avant d'être mise à mal par le Japon. En 1870, ce dernier souhaite soustraire la Corée aux mains des Chinois pour en reprendre le contrôle. La situation s'envenime et en 1894 éclate la guerre sino-japonaise. Le Japon entre en Chine et marche sur la Mandchourie. Les Qing, affaiblis, perdent le conflit l'année suivante et sont obligés de céder aux Japonais un certain nombre de territoires, dont la Mandchourie.

Mais cette expansion japonaise déplaît aux autres grandes puissances, ce qui provoque, la même année, la Triple intervention de 1895 par la Russie, Ia France et l'Allemagne. Le traité de Shimonoseki doit être modifié, surtout au profit des Russes, qui souhaitent agrandir la ligne du transsibérien jusqu'au grand Est chinois, sur le territoire mandchou. Le Japon cède, contre le paiement d'une très forte indemnité et la Mandchourie est rendue aux Chinois.

En 1912, la dynastie des Qing prend fin : la République de Chine tombe aux mains de la clique du Fengtian. Entre 1927 et 1933, la Mandchourie connaît des émissions philatéliques locales. Ces émissions sont causées par dévaluation de la monnaie dans les provinces de Kirin et de Heilongjiang, parties intégrantes de la Mandchourie. ll s'agit des premières émissions spécifiques à la région, qui utilisait jusqu'alors les timbres chinois depuis 1878. Ce ne sont pas des émissions propres mais des vignettes chinoises surchargées par une mention signifiant que l'usage de ces timbres est limité aux deux provinces concernées. La première série comporte vingt valeurs, complétées dans les années qui suivent par douze autres timbres.

En 1929 éclate la guerre sino russe au sujet du chemin de fer de l'Est chinois.

La Mandchourie est alors envahie par la Russie et la Chine plie rapidement, concédant aux Russes la possibilité d'administrer le chemin de fer avec elle. En 1931, la Mandchourie est envahie les troupes japonaises. Le Japon fait de la région un État vassal, qu'ils nomment Mandchoukouo en 1932. lls y installent l'ancien empereur Qing P'u Yi comme président. Le courrier est alors affranchi par des timbres d'occupation japonaise. La première série comporte dix-huit valeurs courantes, représentant la pagode de Liaoyang pour les petites faciales et Ie portrait du président pour les valeurs plus élevées.

Le statut du Mandchoukouo évolue en 1934 : le Japon crée l'Empire mandchou, toujours sous l'égide de P'u Yi. Une centaine de timbres est émise durant les onze années d'existence de cet empire. P'u Yi reste aux commandes de la Mandchourie jusqu'en 1945, jusqu'à la défaite du Japon lors de la Seconde Cuerre mondiale.

Le territoire de la Mandchourie fait dès lors partie intégrante de la Chine et les émissions spécifiques cessent.



Mise en ligne : 26/04/2018