PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Pont Valentré Cahors (Lot)
initiation
Memel (Lithuanie)

Memel

Memel aujourd'hui connu sous le nom de Klaipéda, est une ville située sur les côtes de la mer baltique, en Lithuanie actuelle, à la frontière allemande. Il s'agit du premier port du pays. Memel a donné son nom à un petit état, Memelland en Allemand, comprenant la ville proprement dite ainsi que les territoires environnants.

À l'origine, le territoire de Memel est conquis par l'ordre teutonique au XIIIe siècle. Les frontières des États sont alors fluctuantes : la Pologne ainsi que le Grand-Duché de Lithuanie, allié contre la Prusse, revendique la domination de la zone. La paix du la Melno, conclue en 1422, fixe définitivement la frontière oriantale de la Prusse et le territoire de Memel en fera partie sans discontinuer jusqu'à la première Guerre mondiale.

Les dix-sept premiers timbres spécifiques à Memel sont issus de la série courante allemande, notamment au type Germania. ces timbres sont surchargés « Memel Gebiet » et d'une nouvelle valeur en monnaie locale.

Après la défaite allemande de 1918, le traité de Versailles crée le petit état de Memel, comprenant les territoires au nord du Niémen, jusqu'à la frontière de la Lithuanie, elle aussi fixée par ledit traité. Cet État est, sur décision de la Conférence des Ambassadeurs, administré par la France au nom des forces alliées.

Ainsi, à partir de 1920, les timbres allemands, qui avaient cours dans le Memelland, sont remplacés par des émissions de l'administration française.

Et durant deux ans, la France va émettre plus de 120 timbres, dont 29 pour la poste aérienne, avec la mention « Flugpost ». Ce foisonnement s'explique par les incessants changements tarifaires.

Même si les autochtones sont favorables au maintien de Memel, comme état indépendant, la Lithuanie, qui revendique la possession de ce territoire depuis le Moyen-âge, ne l'entends pas de cette oreille. Le pays envahit donc le territoire de Memel le 9 janvier 1923, sans que l'armée française, largement en sous-nombre, n'oppose résistance. Le territoire est annexé le 19 janvier. Les timbres français cessent alors d'avoir cours au profit d'émissions lithuaniennes d'occupation. Il s'agit de timbres lithuanien surchargés « Klaipéda », puis libellés avec ce nom directement à l'impression. Et là encore, les autorités ne lésinnent pas sur les émissions : plus de 100 timbres différents sortent au guichet en moins d'un an, la plupart des timbres surchargés de nouvelles valeurs faciales, au grè des évolutions des tarifs.

Par le biais d'une convention signée le 8 mai 1924 entre la Conférence des Ambassadeurs et la Lithuanie, Memel est officiellement rattachée au pays, avec toutefois une administration autonome. Seuls les timbres lithuaniens y ont cours.

En 1938, Hitler affiche sa volonté de reconquérir le territoire de Memel. C'est chose faite l'année suivante. Les timbres allemands prennent le relais, comme dans l'intégralité des zones lithuaniennes occupées. Memel est évacuée durant la guerre, et c'est une ville pratiquement déserte que reprennent les forces soviétiques en janvier 1945, massacrant la cinquantaine d'habitants qui n'avaient pas fui. Les timbres de l'URSS ont cours jusqu'à la chute du bloc en 1990, lorsque la Lithuanie reprend son indépendance. Depuis Klaipéda utilise les timbres lituaniens.



Mise en ligne : 18/10/2018