PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Pont Valentré Cahors (Lot)
initiation
Les pays disparus : Inhambane (Portugal)

Inhambane

Inhambane est une ville située au sud du Mozambique. au bord de la baie qui porte son nom, baie qui s'ouvre sur le canal de Mozambique. Si aujourd'hui la ville, située à 567 kilomètres au sud de la capitale, donne son nom à toute une province, elle a longtemps été une place forte indépendante aux mains des Portugais.

L'établissement de ce territoire sur les côtes du Mozambique est très ancien. Dès le XI>e siècle, c'est une plaque tournante du commerce de perles notamment, ou encore d'ambre gris. Marchands persans et musulmans se bousculent dans le port d'Inhambane pour négocier ces matériaux précieux. Avant la période des grandes conquêtes, les Karangas prennent le contrôle d'Inhambane.

Lors de son voyage autour de l'Afrique en 1498, Vasco de Gama jette l'ancre à Inhambane. Il s'agit d'abord d'une escale de ravitaillement. Mais l'explorateur en profite pour reconnaître les lieux. Le territoire lui plaît beaucoup et il le surnomme « Terra de Boa Cente », la terre des gens doux.

De ce fait, une expédition est commandée par le Portugal quelques années plus tard, en 1505. Francisco de Almeida est chargé de négocier avec les chefs Karangas. Les tractations s'installent dans la durée et finissent par aboutir : un poste portugais permanent est créé à Inhambane en 1534.

Dès l'installation portugaise, la taille du port s'accroît, au gré des échanges commerciaux de plus en plus nombreux. Le trafic d'ivoire et la traite négrière contribuent malheureusement à l'essor d'Inhambane, qui passe peu à peu du statut de village è celui d'une vraie ville. Un fort est construit en 1763 afin de résister aux assauts des autres puissances européennes qui lorgnent sur les positions africaines. C'est le cas des Néerlandais et des Français, notamment, qui attaquent plusieurs fois la ville. La piraterie venue de La Réunion pille Inhambane, mais les Portugais se relèvent de ces événements.

En effet, l'essor de la ville continue durant la seconde moitié du XIXe siècle. Le territoire devient une colonie portugaise à part entière.

À partir de 1895, Inhambane utilise des timbres spécifiques. Il s'agit de vignettes du Mozambique recevant une surcharge spécifique : « Centenario De S. Antonio - Inhambane MDCCCXCV ». Quatorze valeurs, issues des séries courantes de 1886 et de 1895, reçoivent cette surcharge. La série est remplacée en 1903 par l'effigie de Carlos 1er. Les autorités portugaises vont utiliser plusieurs fois cette série avec différentes surcharges.


Elles réutilisent aussi des timbres de Macao ou du Timor, là encore avec une surcharge spécifique. On dénombre en tout cent une valeurs émises à Inhambane, entre 1895 et 1917. À partir de 1920, la colonie utilise les mêmes timbres que le Mozambique.

Les différents comptoirs colonisés par le Portugal finissent par être englobés sous la seule appellation du Mozambique. Devenues provinces d'Outre-mer du Portugal en 1951, les possessions portugaises font face à la volonté d'indépendance qui anime les autochtones. La guerre d'indépendance fait rage de 1964 à 1974 et le pays obtient officiellement son autonomie en 1975.



Mise en ligne : 08/07/2015 - Dernière mise à jour : 25/12/2016