PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Château de Gien (Loiret)
initiation
Les Bureaux français à l'étranger

Alexandrie - Chine

Alexandrie (Égypte)

Grand port de commerce commandant le delta du Nil, Alexandrie est l'escale quasi obligatoire de nombreux navires. Il est donc normal que la France y installe un bureau en 1830. Une quinzaine d'années plus tard, Alexandrie bénéficie d'une liaison directe avec Marseille.

Comme les autres bureaux français à l'étranger, Alexandrie utilise les timbres de métropole : Empire, Siège, Bordeaux, Cérès et Sage. La majorité d'entre eux y ont été utilisés ; certaines valeurs n'ont toutefois pas encore été rencontrées comme les 25 c et 1 F Empire non dentelés et les 4 c Empire lauré, Siège et Bordeaux. On reconnaît ces timbres grâce à leurs oblitérations. Alexandrie a successivement utilisé les losanges petits chiffres « 3704 » et gros chiffres « 5080 ».

Ouvert jusqu'au 31 mars 1931, date de sa fermeture, le bureau d'Alexandrie a été particulièrement actif et est certainement celui qui a le plus vendu de timbres parmi tous les autres bureaux du Levant.

Il reçoit ses propres timbres à partir de 1899, des Sage surchargés avant de bénéficier fin 1902 de quinze Blanc, Mouchon et Merson libellés à son nom.

À partir de 1921, ces différents timbres seront surchargés dans la monnaie locale (millièmes).

Certaines valeurs sont relativement rares comme le 1 F Merson surchargé à 15 et 30 Mill. (la surcharge 15 Mill est une erreur), le 2 F Merson surchargé « 60 Millièmes ».

La collection complète des timbres d'Alexandrie comprend quelque 84 figurines et 13 timbres-taxe (ces derniers étaient utilisés en commun avec le bureau de Port-Saïd).


Chine

Un service postal existait déjà en Chine sous la dynastie Tcheou vers -256 av. J.-C. Au XIIIe, le gouvernement possédait 10 000 agences postales réparties dans tout le pays. Le Traité de Kyakhta en 1727 eut pour conséquence l'établissement de liaisons postales entre la Russie et La Chine. Les résidents étrangers purent utiliser les voies diplomatiques pour acheminer leur courrier, suite au traité de 1878.

L'Anglais Robert Hart développa le service des douanes maritimes qui devint en 1896 le principal service postal de Chine. Jusqu'en 1914, année de l'adhésion à l'U.P.U. de la Chine, le courrier pour l'étranger passait par l'un ou l'autre des bureaux étrangers. (Les bureaux de Imperial Postal Service vendaient les timbres étrangers.

Les grandes puissances utilisèrent leurs propres bureaux pour expédier le courrier à l'étranger jusqu'en 1922.

Le premier bureau français ouvert a été celui de Shanghaï en novembre 1862, suivirent T'ien-Tsin (Tianjin) le 16 mars 1889, The-fou et Han-keou (Wuhan) novembre 1898, Pékin( Bejing) en décembre 1900, Amoy (Xiamen) en janvier 1902, Fou-tcheou (Fuzhou) et Ning-po (Ningbo) en 1902.

Ils utilisèrent des timbres au Type Sage surchargés de la mention « CHINE » de 1862 à 1994.

En 1902, un ensemble de 11 timbres aux types Blanc, Mouchon et Merson ont été libellés « CHINE » avec des valeurs en francs et centimes.

En 1907, cette série a été surchargée par des surcharges en chinois. De nouvelles surcharges sont apparues en 1911 et 1915.

À partir de 1902, le bureau de Canton (Guangzhou) utilisera des timbres d'Indochine surchargé avec la mention CHINE et de caractères chinois.

 



Mise en ligne : 10/07/2015 - Dernière mise à jour : 16/12/2016