PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Pont Valentré Cahors (Lot)
initiation
Débutant : Les timbres

Le Penny Black

Le Penny-Black représente la Reine Victoria de profil

Le Penny Black représente la Reine Victoria de profil. La crainte de la réalisation de faux a été prise très au sérieux : La gravure est fine, le timbre est imprimé en taille-douce. Le choix d'un visage humain permet de repérer plus facilement un mauvais dessin que le choix d'une figure éométrique ou d'un monument. Les entrelacs ont été générés mécaniquement, il est impossible d'obtenir un tel tracé à la main. Chaque timbre de la planche est identifié par deux lettres dans 2 cartouches en bas.

Privilège du pionnier, la Grande-Bretagne est le seul pays à ne pas inscrire son nom sur ses timbres, remplacé par le profil de son souverain.

Le tout premier timbre a été émis le 6 mai 1840 en Grande-Bretagne : c'est le Penny Black. L'invention du timbre-poste mobile est attribuée à Sir Rowland Hill (il sera annobli par la Reine par la suite). En fait, l'idée du timbre - moyen de pré-paiement de l'envoi du courrier - était plus ancienne : les Cavallini étaient émises dès 1819 par les postes sardes, en précurseur des entiers postaux (que l'on connaît maintenant sous le vocable prêt-à-poster), et donc des timbres-poste !

Mais Rowland Hill est l'architecte de la révolution postale qui a conduit à l'émission du Penny Black.

L'usage bien ancré était que le destinataire s'acquitte du montant du port : la personne qui recevait le courrier montrait ainsi qu'elle accordait du prix à l'écrit de son correspondant. Le transport n'était aussi sans doute pas assez fiable à une certaine époque pour qu'on veuille payer à l'avance pour un service aléatoire. Le calcul du port était très compliqué : la notion de poids intervenait bien sûr, mais aussi la distance précise parcourue.

La petite histoire dit que Rowland Hill a été témoin de cette cène : Une servante reçoit une lettre de son fiancé, le facteur la lui présente, elle observe le document quelques instants et refuse le paiement de la taxe. Mr Hill se propose de payer le facteur, mais celle-ci refuse. Mr Hill obtiendra finalement une explication de la servante : son correspondant inscrit quelques signes discrets sur la lettre, ainsi en regardant le pli de l'extérieur, elle connaît la situation générale de son fiancé.

Le premier timbre français

Le 20 c. noir Cérès

C'est le 1er janvier 1849 qu'est émis le premier timbre-poste français (le 20 centimes noir Cérès), conséquence de la réforme postale adoptée sur le modèle britannique. Le premier entier postal ne sera émis qu'en 1878.

Les timbres-poste seront boudés par le public jusqu'au 1er juillet 1854, gràce à l'introduction de la « prime à l'affranchissement » : le coût d'une lettre affranchie est de 20 centimes, contre 30 centimes si c'est le destinataire qui paie. Dans ces conditions, l'utilisation du timbre-poste se généralise rapidement.

L'idée de la réforme postale de Rowland Hill est la suivante :

  • Faire payer par l'expéditeur le service de transport du courrier.
  • Baisser le coût de la lettre pour développer son usage.
  • Simplifier les tarifs, un seul tarif pour les envois à l'intérieur du pays.

La première mesure permet à l'administration des Postes de toujours être rémunéré pour le service qu'elle offre. La deuxième veut aussi favoriser le commerce. La dernière est indispensable si l'on veux que l'expéditeur puisse connaître facilement le montant qu'il doit payer.

Cette réforme implique l'idée de timbre-poste : moyen pratique de pré-payer le prix d'une lettre sans avoir besoin de se rendre au bureau systématiquement. Ce 6 mai 1840, le public a le choix entre le timbre-poste mobile « Penny Black» et l'enveloppe prépayée « Mulready ». Le timbre-poste mobile obtient les faveurs du public : l'usage de l'enveloppe n'était pas encore répandue à l'époque : la feuille de correspondance, écrite sur un côté, était pliée et cachetée.


Mise en ligne : 10/07/2015 - Dernière mise à jour : 23/12/2016