PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Les remparts de Saint Malo
initiation
Les pays disparus : Ingrie

Ingrie

L'Ingrie est une ancienne région aujourd'hui intégrée à la Russie, mais autrefois partie intégrante de la Finlande. Le territoire se situe entre le golfe de Finlande, la Norva, le lac Peîpous et le Volkhov, et il couvre 15000 km².

L'Ingrie est occupée dès le premier millénaire avant notre ère par diverses populations. Au Moyen-Âge, durant la période Viking, les Varàgues en font une tête de pont pour leur route commerciale mais aussi une place forte, en opposition à leurs voisins russes.

La position de l'Ingrie, coincée aux confins de la Russie, devient progressivement le théâtre de nombreux affrontements militaires entre la Suède et son voisin rival, auxquels se mêlent le royaume du Danemark et les chevaliers Teutons. Les Suèdois, qui contrôlent la Finlande depuis 1157 font de l'Ingrie une zone tampon pour résister aux assauts russes, bien décidés à mettre fin à la domination suédoise.

L'Ingrie est officiellement aux mains de la Suède de 1580 à 1595. La zone porte alors le nom d'Ingermanland. L'Ingrie passe ensuite sous l'égide des Russes en 1595 lors du traité de Teutsina. Les hostilités ne cessent pas entre les deux nations et l'Ingrie retombe dans le giron suédois en 1617 après le traité de Stolbovo. Les Russes reconquièrent l'Ingrie en 1702 lors de la Grande Guerre du Nord, qui vise à mettre un terme à l'hégémonie suédoise, et le traité de Nystad de 1717 entérine la cession du territoire à la Russie. L'Ingrie est intégrée au gouvernement de Saint Pétersbourg en 1785.

Lors de la révolution bolchévique de 1917, les territoires finlandais profitent des troubles russes pour gagner leur autonomie. (Ingrie du Nord n'échappe pas à la règle : elle proclame son indépendance, avec le soutien de la Finlande, dans le but d'y être rattachée, grâce à une petite armée levée par les Finlandais. L'Ingrie parvient à obtenir une très brève période d'autonomie, de 1919 à 1920.

C'est alors que sortent deux séries de timbres spécifiques, de sept valeurs chacune. Les timbres sont fournis par la Finlande et reconnus par l'Union Postale Universelle. La première série représente le blason de l'Ingrie du Nord, dont le nom fru-igure en finnois au-dessus et en dessous des armoiries, « Pohjois Inkeri » , soit « Ingrie septentrionale ». Leur tirage est inférieur à 10 000 unités. Une seconde série sort la même année, en 1920, et représente divers motifs essentiellement ruraux.

Ces deux séries ont été émises pour que les soldats ingriens puissent communiquer avec leur famille. Il existe donc davantage de timbres neufs que de timbres oblitérés, utilisés de façon rare. En effet, seule une soixantaine de lettres partait chaque jour du bureau ingrien.

L'autonomie de l'Ingrie est de très courte durée. Les défaites de l'armée blanche de Finlande conduisent le pays à abandonner définitivement l'Ingrie aux Russes. Cette cession est officialisée par le traité de Tartu, sru-igné en 1920. À noter qu'une série surchargée « Inkerin hyvâksi », « Pour l'Ingrie », est commandée par le comité populaire d'Ingrie. 26 000 timbres sont imprimés mais ne comportent aucune valeur postale. Il s'agit aujourd'hui de vignettes souvenir commémorant la fin de cet État éphémère.



Mise en ligne : 12/07/2015 - Dernière mise à jour : 24/12/2016