PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Les remparts de Saint Malo
initiation
Les pays disparus : Cyrénaïque - Fezzan (Libye)

Cyrénaïque Fezzan

Cyrénaïque

La Cyrénaïque est avec la Tripolitaine et le Fezzan une des régions constituant la Libye. Bengazi, son chef-lieu, était il y a peu de temps le siège de l'insurrection contre le colonel Mouammar Kadhafi. Et parce qu'ils l'ont déjà conquise à l'époque de Rome, Les Italiens s'intéressent véritablement au XIXe siécle lorsque, comme les autres nations européennes, ils projettent d'explorer et de s'installer sur le continent africain.

En voyant la France s'emparer de la Tunisie, l'Italie se dit qu'elle pourrait, elle aussi, ambitionner de posséder quelques arpents de terre sur ce continent dont les côtes ne sont pas si loin des siennes.

Dès le début du XIXe siècle, une société d'exploration et de colonisation fut créée et envoyée en Cyrénaïque. Si elle échoua, d'autres entreprises réussirent et l'implantation italienne devint plus importante. En 1901, les Français avaient fait savoir au gouvernement italien qu'ils ne s'opposeraient nullement à leur installation dans la Tripolitaine voisine s'ils ne s'opposaient pas à leurs ambitions au Maroc.

Dix ans plus tard, constatant que leurs efforts pour s'implanter pacifiquement sont vains, les Italiens décident dans le plus grand secret une action militaire. Le 25 septembre 1911, ils mobilisent, le 27, ils déclarent la guerre à l'Empire ottoman puissance tutélaire en Libye en ne lui laissant que 24 heures pour lui remettre la province voisine, la Tripolitaine, le 30, ils envoient leur flotte bloquer le port de Tripoli malgré l'appel de la Sublime Porte aux Européens pour Proposer une transaction. Mais ces derniers préférèrent se déclarer respectueux de leurs traités et de leurs engagements et laissérent les Ottomans se battre avec les Italiens. Pour ces derniers, la conquête ne fut pas aussi facile qu'ils l'auraient cru. Tripoli n'est occupé que le 4 octobre mais il faudra encore des mois pour prendre la totalité de la ville et sa proche banlieue.

Tobrouk, Dema et Benghazi ne tomberont qu'à la fin du mois. Le corps expéditionnaire italien compte bientôt 100 000 hommes mais s'avàre bien peu efficace devant les troupes turques et les résistants libyens. Pourtant, le 6 novembre 1911, les Italiens déclarent contrôler la Tripolitaine et la Cyrénaïque... Ce n'est qu'en octobre 1912 lors du traité d'Ouchy, que les Italiens obtiennent le départ des troupes ottomanes de la Libye.

Le pays reste toutefois loin d'être pacifié et la rébellion sanoussi continue de harceler les occupants italiens en Cyrénaïque jusque dans les années 1930. En 1919, un émirat de Cyrénaïque est pourtant proclamé à l'instar d'une république de Tripolitaine, compromis concédé par les Italiens pour tenter de stabiliser leur occupation. Les accords passés ne seront jamais respectés et en 1921, l'Italie reprend le contrôle de ses colonies en les regroupant dans une Libye italienne.


En 1923, des timbres sont émis au nom propre de la Cyrénaïque. Il s'agit uniquement de timbres commémoratifs, de poste aérienne et de timbres-taxe, les valeurs courantes utilisées sont toujours celles libellées « Libia ». Opération commerciale ? Sans doute et qui durera jusqu'en 1934 avec des figurines de fort jolie facture.

Les collectionneurs auront encore l'occasion de voir des timbres libellés « Cyrenaica » : ce sera en janvier I950 lorsque la province devient pendant une courte période une administration autonome sous le contrôle des Britanniques.



Fezzan

Durant la Seconde Guerre mondiale, la colonne Leclerc partie d'Afrique-Équatoriale française (A.E.F.) remonte vers le nord avec pour objectif de renforcer le camp alliè sur le thèâtre nord-africain de la guerre.

Les forces françaises libres atteignent Koufra en territoire libyen, lequel fait alors partie de l'empire colonial italien, qu'ils prennent à la suite de la bataille de Koufra (janvier-mars 1941). S'ensuit une première campagne dans le Fezzan (fèvrier-mars 1942) visant à affaiblir les Italiens tout en ménageant les moyens des forces françaises. Entre septembre 1942 et janvier 1943, une seconde campagne porte un coup décisif aux Italiens. Les prises de Sebha, la capitale régionale, le 12 janvier et de Mourzouk le jour suivant marquent l'achèvement de la conquête du Fezzan.

Un accord signé en janvier 1942, à Tripoli, entre les autoritès britanniques et les Forces françaises comGE/ge-bt00tantes laisse aux Français l'administration de leur conquête. Le 11 avril 1943, le territoire du Fezzan - Ghadamès est créé.

L'occupation française dès 1943 surcharge des timbres italiens avec les stocks restant de la colonie italienne ou de Libye.

En 1946, il devient territoire militaire administré par l'administration du Sahara Algérien. Il est émis des timbres spécifiques « Fezzan-Ghagamès » et en 1949 des timbres avec « Fezzan » seul.

À l'initiative des Britanniques épaulés par les Américains, les Nations Unies se prononcent par un vote pour l'unification des provinces libyennes au sein d'un royaume indépendant. Le 1er janvier 1952, l'administration française part du Fezzan.



Mise en ligne : 20/07/2015 - Dernière mise à jour : 17/01/2017