PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Toulouse, Le Capitole
Activités des Associations
Centenaire de Louis Pergaud avec PHILAPOSTEL Franche-Comté

Bureau temporaire le 12 avril 2015 à Belmont (Doubs)

Louis Pergaud est né à Belmont près de Vercel sur le plateau du Haut Doubs le 22 janvier 1882,son père y était instituteur. Comme lui, il sera enseignant et après avoir réussit le concours dâ??entrée à lâ??Ã?cole normale de Besançon, il est nommé le 30 juillet 1901 à Durnes dans le Haut Doubs.

Il épouse en 1903 une institutrice dâ??un village voisin. En avril 1904, avec l'aide d'un ami poète, Léon Deubel , il fait paraître son premier recueil de poésies, Lâ??Aube. En 1905, lors de la séparation de l'Ã?glise et de l'Ã?tat, Pergaud est muté à Landresse, localité proche de Belmont son village natal.

L'arrivée au village d'un instituteur réputé socialiste et anticlérical suscite des protestations des populations locales.

En 1907 il abandonne sa femme et monte à Paris où sa maîtresse Delphine Duboz, le rejoindra peu après. Il travaille comme clerc puis obtient un poste d'instituteur à l'école communale d'Arcueil puis à Maison-Alfort, et il poursuit sont Å?uvre littéraire, sâ??inspirant de sa terre natale, le Haut Doubs.

En 1910 parait De Goupil à Margot qui obtiendra le prix Goncourt). En 1911 sort son deuxième recueil de nouvelles sur le thème des animaux, dont La Revanche du corbeau, puis en 1912 il écrit la fameuse Guerre des boutons inspirée de la rivalité ancestrale entre les garçons de deux villages voisins. Ce roman sera adapté à plusieurs reprises au cinéma. En 1913 parait Le Roman de Miraut, chien de chasse. Il écrit de nombreuses autres histoires à propos de la vie « rustique » et du règne animal, qui ne seront publiées quâ??après sa mort.

En août 1914, Louis Pergaud est mobilisé dans l'armée française au 166e régiment d'infanterie cantonné à Verdun. Le 6 avril 1915, son régiment lance une attaque contre Marchéville-en-Woëvre à l'issue de laquelle le sous lieutenant Pergaud est porté disparu. Son corps n'a jamais été retrouvé.

Enfant du Doubs, il a marqué par son Å?uvre des générations dâ??écoliers français, sa commune natale lui rend hommage ce dimanche 12 avril 2015 de 9h30 à 12h et de 14h à 16h au Musée Louis PERGAUD.

Nous vous encourageons à consulter lâ??excellent site internet des amis de Pergaud : Les amis de Louis PERGAUD Musée Louis PERGAUD

Mise en ligne : 06/03/2015