PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Pont Valentré Cahors (Lot)
Émissions TP
Émissions de mai 2018
Carnet Croix-Rouge
© La Poste 2018
Création Isy Ochoa, mise en page Corinne Salvi

La Poste émet un carnet de 10 timbres-poste « Offrez ces fleurs à votre destinataire et donnez deux euros à la Croix-Rouge française ».

Le titre de ce carnet de timbres est très explicite pour inciter chacun d'entre nous à penser aux autres : « Offrez ces fleurs à votre destinataire et donnez deux euros à la Croix-Rouge française ». Pour fêter chaque évènement de la vie, on peut ainsi offrir des fleurs par courrier et être généreux tout simplement en achetant des timbres ! C'est Isy Ochoa, peintre et illustratrice au style gai, coloré et chaleureux qui a imaginé ces timbres lumineux.

La Croix-Rouge française et Le Groupe La Poste travaillent ensemble à la création de produits philatéliques depuis 1914. L'émission de timbres à surtaxe par La Poste, mécanisme atypique de sollicitation de la générosité des Français, est un rituel que connaissent bien les acheteurs de beaux timbres et les collectionneurs thématiques.

Que fait la Croix-Rouge française avec 2 € ?

  • Elle procure 2 repas complets à des personnes vulnérables ;
  • Elle sécurise une mère en lui donnant tout ce qu'il lui faut pour nourrir son bébé pendant une journée ;
  • Elle distribue 6 couvertures de survie isothermes.

Que fait la Croix-Rouge française avec 20 € ?

  • Elle offre à 3 personnes un kit repas de fête, en fin d'année ;
  • Elle donne un kit hygiène à 2 personnes hébergées temporairement dans un centre d'accueil.

La Poste est fière d'être engagée, depuis plus de cent ans, aux côtés des 58 000 bénévoles et des 18 000 salariés de la Croix-Rouge française. Ils peuvent compter sur l'engagement et le soutien du Groupe La Poste et de milliers de postiers qui chaque année, contribuent à faire de cette opération un succès.

Depuis 2006, ce sont plus de 21 millions d'euros qui ont ainsi été reversés par La Poste à la Croix-Rouge française, pour le financement de multiples actions internationales, nationales ou locales menées dans le domaine de la santé, de l'action humanitaire et sociale.

Affranchissement de la Lettre Verte 20g

7
mai
2018
Télécharger le communiqué de presse
Bicentenaire du Guignol des Champs-Élysées
© La Poste 2018
Création Aline Zalko, gravure du bloc Pierre Albuisson

La Poste émet un bloc de deux timbres à l'occasion du bicentenaire du Guignol des Champs-Élysées.

Le bloc de timbres représente de manière ludique le théâtre du Guignol et intègre dans l'espace de représentation, les deux timbres avec les marionnettes. Ceux-ci peuvent être détachés de la scène pour venir s'animer derrière le fond du bloc, ainsi ajouré.

Le cachet d'oblitération reprend deux autres symboles de ce théâtre, la concertina et la cloche. Et dès qu'il est apposé sur le bloc, la représentation peut commencer !

Guignol est issu de l'art le plus ancien du monde, celui du théâtre du geste et de l'interaction. C'est la comedia dell'arte et les personnages des farces napolitaines qui lui redonnèrent souffle au XVIe siècle. Dans chaque culture d'Europe et d'ailleurs émerge alors une marionnette emblématique et burlesque.

Ainsi Guignol prend langue en France à la fin du XVIIIe siècle. Les canevas habituels et à caractère comique le montrent comme un personnage naïf et irrévérent.

La famille Guentleur initie en 1818 ce premier théâtre de Guignol à Paris. C'est d'abord une charrette à bras qui va et vient sur les Champs-Élysées à la rencontre du chaland, friand d'amusement et de convivialité. Puis ils installent dans le Plateau du cirque (appelé aujourd'hui Carré Marigny) un castelet fixe où les spectacles de Guignol se donnent. De père en fils, la famille se transmet le métier jusqu'à ce qu'en 1978, Auguste « passe la main » à José Luis González, réfugié politique espagnol et acteur de théâtre contestataire de rue. Celui-ci continue de jouer les pièces puisées dans le répertoire traditionnel, constitué et transmis oralement par la famille Guentleur. Il façonne d'autres jeux de marionnettes et crée de nouvelles pièces inspirées pour certaines du poète García Lorca qu'il présente dans le monde entier avec ses castelets ambulants.

Le moment de la représentation est un rassemblement joyeux de plusieurs générations autour d'éléments simples et poétiques. Il s'agit là d'un divertissement vivant fait d'impulsion et de rires, d'immédiateté et d'émotion. L'espace, le temps et l'action s'élaborent au fil d'une trame narrative simple. Les personnages emblématiques sont servis par les voix vivantes du guignoliste et les bruitages ponctuent le rythme enlevé de la pièce. Le jeu dans l'échange actif avec le public fait naître une langue à la fantaisie parfois débridée et inventive (contrepèteries, proverbes, allitérations, répétitions, emphases).

© La Poste - Théâtre du Guignol des Champs-Élysées

Affranchissement de la Lettre Prioritaire Monde entier 100g

14
mai
2018
Télécharger le communiqué de presse
Les messagers de vos émotions : emoji

© La Poste 2018
Création Youz

Ornez vos courriers avec les emoji, ces petits personnages très utilisé sur les réseaux sociaux, emails et sms et qui traduisent nos émotions en dessin. Plus de 6 millards d'emoji® sont utilisés tous les jours dans le monde entier.

Affranchissement de la Lettre Verte 20g

22
mai
2018
Europa : Passerelle des Deux Rives - Pont de l'Europe
© La Poste 2018
Création Sandrine Chimbaud, d'ap.photo « Passerelle des Deux Rives entre Strasbourg et Kehl » Yann Gautier / Naturimages, © Marc Mimram architecte-ingénieur. « Pont de l'Europe » Julien Kam / Naturimages.

Chaque année depuis 1956, un timbre Europa est émis sur une thématique commune définie par POSTEUROP, association qui regroupe 52 membres dans 49 pays et territoires différents. Chaque pays réalise un visuel du timbre Europa, à partir du thème commun à tous.

Les timbres Europa soulignent la collaboration des pays européens dans le domaine postal, en particulier en matière de promotion de la philatélie. Ils contribuent à sensibiliser le public aux racines, à la culture et à l'histoire communes de l'Europe, ainsi qu'à ses objectifs communs.

Certains ponts enjambent des rivières, d'autres relient des mondes. Il en est ainsi de deux structures - le pont de l'Europe, achevé en 1960, et la passerelle des Deux Rives, inaugurée en 2004 - qui traversent le Rhin entre Strasbourg et Kehl et symbolisent à la fois la réconciliation entre la France et l'Allemagne et le projet européen dans son ensemble.

Des ponts existaient déjà au même endroit - le premier semble avoir été bâti au XIVe siècle - mais la guerre de 1870 et les deux guerres mondiales avaient emporté chacune de ces structures pour ne laisser subsister qu'une fracture douloureuse. Le pont de l'Europe, le premier axe routier traversant à nouveau la frontière entre les deux villes, est à cet égard emblématique du formidable élan qui va permettre de reconstruire les liens entre les anciens ennemis. Pont métallique à tablier supérieur portant quatre voies et deux trottoirs, son architecture sobre et efficace se présente comme la manifestation physique de l'esprit de la Communauté européenne du charbon et de l'acier : utiliser les projets communs pour réinventer un avenir partagé. Et, lorsqu'en 1999, au moment où le Conseil de l'Europe célèbre ses 50 ans, émerge l'idée d'un parc établi de chaque côté du Rhin - le jardin des Deux Rives -, le concept d'une nouvelle passerelle voit également le jour. Sa réalisation est alors confiée à l'architecte Marc Mimram, le concepteur de nombreux ponts qui, des Tuileries à Nantes, tracent dans l'air des courbes élégantes et aériennes. La passerelle des Deux Rives est fidèle à cette tradition, suspendue à deux colonnes saillantes et permettant aux deux tabliers piétons et cyclistes de se rejoindre au centre du fleuve. C'est d'ailleurs là qu'en 2009 les dirigeants de l'OTAN choisirent de se réunir pour une poignée de main célébrant le 60e anniversaire de l'alliance, témoignant à nouveau de la puissance symbolique des lieux.

© La Poste - Antoine Vigne

Affranchissement de la Lettre pour l'Europe 20g

22
mai
2018
Télécharger le communiqué de presse
Lucie et Raymond Aubrac
© La Poste 2018
Création et gravure Yves Beaujard, photo d.r. vers 1943

En résonnance à la Journée nationale de la Résistance du 27 mai, La Poste émet un timbre à l'effigie de Lucie et Raymond Aubrac, couple emblématique de l'histoire de la résistance.

Les portraits de Lucie et Raymond Aubrac réalisés en taille-douce par Yves Beaujard, laissent transparaitre la détermination et la bienveillance dans leurs regards. En arrière-plan, le verbe résister répété à l'infini caractérise leur engagement dans la résistance et leurs actions héroïques.
Yves Beaujard a créé et gravé de très nombreux timbres, dont la Marianne de l'Europe en 2008.

Fille d'un jardiner et d'une domestique originaires de Saône-et-Loire, Lucie Bernard naît en 1912. Élève brillante, elle part pour Paris passer le baccalauréat puis l'agrégation d'histoire. Elle y milite au contact des mouvements communistes. Fils de commerçants de Vesoul, Raymond Samuel naît en 1914. Il est diplômé en 1937 des Ponts et Chaussées, puis en 1938, de Harvard. Ils se marient en 1939 : leur engagement scellera leur union.

La guerre éclate. Ils veulent « faire quelque chose ».

En 1941, installés à Lyon, ils fondent avec Emmanuel d'Astier de La Vigerie le mouvement de résistance Libération-Sud. Une de leurs premières actions sera un journal clandestin : Libération.

Sous la houlette de Jean Moulin, la résistance se structure. Raymond prend des responsabilités dans l'Armée secrète mais en mars 1943, il est arrêté par la police française. Par un coup d'audace, Lucie obtient sa libération. Le 21 juin, à Caluire, c'est la Gestapo qui arrête Raymond avec Jean Moulin et d'autres camarades. Il est interrogé et torturé par Klaus Barbie. En octobre, avec son corps franc spécialisé dans les évasions, Lucie libère Raymond en attaquant le fourgon le transportant. Après trois mois de planque dans le Jura, un avion les conduit à Londres. Lucie sera désignée par Libération-Sud pour siéger à l'Assemblée consultative. Raymond sera nommé par le général de Gaulle commissaire de la République à Marseille.

Après la guerre, ils gardent le nom d'Aubrac, leur pseudonyme clandestin. Passionnés par leurs métiers respectifs, ils poursuivent leur combat pour la liberté et la paix en luttant pour l'émancipation des peuples colonisés.

Affranchissement de la Lettre pour le Monde entier 20g

28
mai
2018
Télécharger le communiqué de presse
Hommage aux Casques bleus 1948-2018
© La Poste 2018
© Nations Unies Photo Eskinder/Debebe

La Poste émet un timbre hommage aux Casques bleus, à l'occasion du 70e anniversaire de leur création.

On les appelle les Casques bleus, les militaires au service de leur pays, ils sont mis à disposition des Nations Unies pour participer à des opérations de maintien de la paix.

Ces opérations sont décidées par le Conseil de sécurité des Nations Unies en charge de régler les conflits et d'apporter une médiation afin de faire régner la paix. Le Conseil de sécurité vote des résolutions, qui peuvent conduire à la création d'une opération de maintien de la paix. Ces opérations peuvent intervenir dans le cadre de prévention de conflits, rétablissement, imposition et consolidation de la paix.

Sur le terrain, les Casques bleus sont en charge d'exécuter les résolutions du Conseil de sécurité.

Ils sont ressortissants de 193 états membres répartis dans 15 opérations. Ils sont 115 000 à s'unir sous la bannière de l'ONU pour faire appliquer les décisions. Ils sont de tous horizons, de toutes conditions, unis sous le même casque.

La France participe à ces opérations depuis 1948, date de la première opération de maintien de la paix, et contribue à cet élan de la communauté internationale pour l'établissement d'une paix durable et d'un monde meilleur.

Plus de 150 000 militaires français ont œuvré dans diverses missions telles que le Liban, la Yougoslavie, la Somalie, le Cambodge : 113 d'entre eux ont hélas, perdu la vie au service de la paix.

À l'heure du 70e anniversaire des opérations de maintien de la paix, 820 Français servent actuellement sous le casque bleu, le bleu du drapeau des Nations Unies, et contribuent au rayonnement de notre pays tout en œuvrant dans le concert des nations pour un monde plus juste et de paix.

© La Poste - Laurent ATTAR-BAYROU

Affranchissement de la Lettre pour le Monde entier 20g

30
mai
2018
Télécharger le communiqué de presse

Mise en ligne : 29/03/2018 - Dernière mise à jour : 24/04/2018