PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Château de Gien (Loiret)
Émissions TP
Émissions TP de juillet 2018
Viaduc de Viaur - Tarn-Aveyron
© La Poste 2018
Création Sarah Bougault, d'AP photo Mairie de Tanus.

La Poste émet un timbre qui met à l'honneur le viaduc du Viaur, ouvrage d'art ferroviaire.

Illustratrice et graveur, Sarah Bougault est diplômée de l'École Estienne en 2003. Elle a réalisé son premier timbre &laqu; Mère Térésa » en 2010, puis d'autres créations comme « Roland Barthes » en 2015, « Françoise Giroud » en 2016, l'émission commune France-Canada en 2017.
Avec le « Viaduc du Viaur Tarn-Aveyron », ce sont 26 timbres inscrits à son palmarès en 8 ans.

Le viaduc du Viaur est un ouvrage ferroviaire commencé en 1896 et achevé en 1902, qui franchit la profonde vallée du Viaur entre Rodez et Albi. Il est situé sur les communes de Tauriac-de-Naucelle (Aveyron) et Tanus (Tarn). Ce pont avait pour objectif de permettre à la voie ferrée Carmaux-Rodez de désenclaver le Ségala. En 1887, la construction du viaduc du Viaur fait l'objet d'un concours : cinq entreprises, parmi lesquelles celle de Gustave Eiffel, présentent sept projets. C'est celui de la Société de construction des Batignolles et de son ingénieur Paul Bodin (dont le portrait figure sur le cachet d'oblitération) qui est retenu. Long de 460 m et haut de 116 m avec un arc central de 220 m d'envergure, le viaduc du Viaur a nécessité 3 800 tonnes d'acier, dont 160 tonnes de rivets sertis à la main, 4 000 m3 de maçonnerie et 50 tonnes de peinture.

D'une longueur de 410 m pour la partie métallique, l'ouvrage comprend deux travées métalliques d'approche de 25,40 m, deux demi-arcs de rive de 69,60 m et deux demi-arcs centraux articulés en clé de 110 m.

L'arc central est formé de deux ossatures symétriques qui s'arc-boutent, au milieu du pont, par une clé articulée. Ces deux ossatures reposent, de chaque côté, sur des appuis en maçonnerie, au moyen de sabots également articulés. Ce système dit &laqu; à arcs équilibrés » consiste dans l'adjonction d'encorbellements à la travée centrale qui, par le seul effet de leur contrepoids, allègent la pression qui s'exerce à la clé. Cette technique permet la libre déformation de l'arc central, sous l'influence des charges supportées lors des passages de trains, des variations de température et du vent.

La Société de construction des Batignolles et Paul Bodin ont construit plusieurs ouvrages métalliques dans le monde et notamment le viaduc du Faux-Namti, dans la province du Yunnan, en Chine.

© Max Assié

Affranchissement Lettre Prioritaire 20g

9
juil.
2018
Télécharger le communiqué de presse

Mise en ligne : 16/05/2018