PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Bonne année 1999

Émissions TP
Émission TP Mars 2020
Carnet « Cabinet de curiosités »

© La Poste 2020. Mise en page de photographies par Christelle Guénot

Premier volet :

  • P. Bessa et A.F. Dennel – Tulipe bossuelle © Muséum national d’Histoire naturelle, Dist. RMN Grand Palais / image du MNHN, bibliothèque centrale ;
  • Hans Tucher II et III – Cadran solaire © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi ;
  • Nautile monté en hanap © RMN-Grand Palais (musée de la Renaissance, château d’Ecouen) / Gérard Blot ;
  • Art Inde – Shyâm © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Hugues Dubois ;

    Deuxième volet :

  • Chouette chevêche des terriers naturalisée © François Gilson / Biosphoto ;
  • A. Van der Kabel – Pêche aux harengs © RMN-Grand Palais / Agence Bulloz ;
  • J.-B. C. Corot – La dame en bleu © RMN-Palais (musée du Louvre) Adrien Didierjean ;
  • Gastéropode © François Gilson / Biosphoto ;

    Troisième volet :

  • P. Delabarre – Aiguière © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet ;
  • A. Dürer – De Rhinocerote © Muséum national d’Histoire naturelle, Dist. RMN-Grand Palais / image du MNHN, bibliothèque centrale ;
  • P. Fitxer et Blanchard – Tatous © Muséum national d’Histoire naturelle, Dist. RMN-Grand Palais / image du MNHN, bibliothèque centrale ;
  • J.-B. Delure et J. Pigeon – Sphère armillaire © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

    Couverture du carnet

  • Tatou à 3 bandes du Brésil © Eric Isselée / Biosphoto
  • P. Delabarre – Aiguière (détail) © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
  • A. Altdorfer – eau-forte de gobelet double et coupe © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand-Palais / Martine Beck-Coppola
  • Georg Hoefnagel – Allégorie de l’été © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Martine Beck-Coppola
  • H. S. Beham © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Philippe Fuzeau
  • La Poste émet un carnet de timbres-poste illustré par des photos d’objets appartenant à des cabinets de curiosités.

    Les cabinets de curiosités étaient des pièces, ou parfois des meubles, où étaient entreposées et exposées des « choses rares, nouvelles, singulières ». A partir de la Renaissance, le Monde est appréhendé d'une façon scientifique. Les cabinets de curiosités sont en quelque sorte l'ébauche des musées, muséums et jardins botaniques à venir. Y sont rassemblés des objets hétéroclites : planches botaniques, coquillages, minéraux côtoient des tableaux, dessins, gravures, boussoles, animaux naturalisés souvent exotiques, objets d'art. Du Nouveau Monde découvert, on rapporte des objets étonnants à examiner et à montrer.

    Affranchissement pour Lettre verte 20g

    9
    mars.
    2020
    Télécharger le communiqué de presse
    Boris Vian - 1920-2020
    © La Poste 2020. Création Sylvie Patte et Tanguy Besset;
    photos © Ingi Paris/akg-images (portrait) et © Cohérie Vian

    La Poste émet un timbre à l’effigie de Boris Vian à l’occasion du centenaire de sa naissance.

    Tout à la fois ingénieur, poète, romancier, musicien entre swing et jazz, chanteur, parolier, peintre, traducteur, directeur artistique, comédien, scénariste (...), Boris Vian fut un artiste aux multiples casquettes, à la curiosité insatiable et à l'insolence créative, en dépit de sa courte existence. Il décède en effet en 1959 à l'âge de 39 ans.

    Au final, il nous laisse une production fabuleusement riche, moderne, que l'on ne cesse de découvrir ou redécouvrir : son œuvre littéraire tout d'abord avec notamment l'Écume des jours, l'Arrache-cœur, livres désormais fixés dans nos mémoires de collégiens, J'irai cracher sur vos tombes écrit sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, qui fit scandale à son époque et bien d'autres encore ; son répertoire musical bien entendu dont le célèbre texte pacifique le déserteur, mais encore la complainte du progrès ou la java de la bombe atomique, chansons engagées pleines d’humour, et n'oublions pas tous ses textes servis avec bonheur par des interprètes tels que Henri Salvador, Magali Noël, Serge Reggiani, Mouloudji, Jacques Higelin...

    Vian toujours vivant !

    2020 est l'année du centenaire Boris Vian, année fournie en événements

    Affranchissement pour Lettre Verte 20g

    9
    mars.
    2020
    Télécharger le communiqué de presse
    Bloc Capitales Européennes « Dublin »
    © La Poste 2020. Création et mise en page : Christophe LABORDE-BALEN
    d'après photos © Stéphane Gautier/Sagaphoto - © Andia - Naturimages -

    La Poste vous invite à continuer la ballade à travers les capitales européennes, avec le bloc de timbres consacrés à la ville de Dublin. Cette série a été initiée en 2002 avec Rome, Athènes, Prague, Madrid, Paris, Vienne, Helsinki

    C’est aussi un clin d’oeil au tournoi des 6 nations à l’occasion du match France-Irlande le 14 mars !.

    Le 16 janvier 1922, le dernier vice-roi d’Irlande remettait les clés du château de Dublin au gouvernement du nouvel État irlandais indépendant, mettant un terme à plus de sept siècles de présence britannique. Le château actuel n’a plus grandchose à voir avec la forteresse construite par Jean d’Angleterre (1204). Exception faite de la Record Tower, la plupart des bâtiments datent du XVIIIe siècle. Les luxueux appartements, les State Apartments, sont aujourd’hui utilisés pour des cérémonies officielles, comme l’investiture du chef de l’État.

    Avant de devenir la capitale de la république d’Irlande (1949), Dublin, fondée par les Vikings, fut une seigneurie des rois normands d’Angleterre puis connut une longue domination anglaise. Cette ville animée et conviviale, qui compte l’une des plus jeunes populations d’Europe, s’organise autour du fleuve Liffey. Lorsqu’on emprunte le Ha’penny Bridge, il ne s’agit plus, comme à l’époque, de débourser un demi-penny pour avoir le droit d’utiliser cette élégante passerelle construite en 1816. Heureusement ! Car les Dublinois aiment passer d’une rive à l’autre pour arpenter les rues commerçantes comme la célèbre O’Connell Street, s’attarder dans les ruelles pavées du quartier de Temple Bar, écouter de la musique dans un pub ou discuter autour d’une Guinness.

    Hommage au saint patron qui évangélisa le pays au Ve siècle, la majestueuse cathédrale Saint-Patrick, d’architecture gothique, témoigne de 800 ans de l’histoire irlandaise. Elle laisse une impression forte avec son pavage coloré, son immense nef, ses vitraux raffinés, ses statues de marbre.

    À quelques pas, se trouve la plus ancienne université d’Irlande, le Trinity College. Fondé en 1592 par la reine Élisabeth Ire, sa gigantesque bibliothèque, tout en voûtes et boiseries, conserve un trésor, le Livre de Kells, l’un des plus remarquables manuscrits enluminés ayant survécu au Moyen Âge. Il contient les quatre Évangiles transcrits en latin par des moines vers l’an 800. L’histoire ne dit pas si Samuel Beckett ou Oscar Wilde, élèves prestigieux du Trinity College, eurent le loisir de contempler ce chef-d’œuvre…

    Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

    16
    mars.
    2020
    Télécharger le communiqué de presse
    Andrée Chedid 1920 - 2011
    © La Poste 2020. Mise en page Valérie BESSER, photographie Véro.

    La Poste émet un timbre à l’effigie d’Andrée Chedid à l’occasion du centenaire de sa naissance

    Poétesse, romancière, dramaturge, parolière, Andrée Chedid a inlassablement interrogé la condition humaine. Son oeuvre traduit l’urgence de célébrer la valeur profonde de la vie, au-delà des différences générationnelles, religieuses, culturelles, géographiques…

    À l’occasion de la sortie de ce timbre, La Poste initie un nouveau format de présentation à la feuille, constituée de seulement 15 timbres, sur un format de feuille de 143 mm X 185 mm avec des marges illustrées. Au cours de l’année 2020, une dizaine de timbres du programme seront émis selon ce nouveau format. En fonction de la taille du timbre de chacune des émissions, le nombre de timbres sera compris entre 9 et 15, mais le format total de la feuille sera constant.

    Ce nouveau format doit permettre une plus grande accessibilité des produits dans les bureaux de poste et répondre aux attentes des philatélistes.

    Cliquez sur l'image pour Zoomer

    D’origine libanaise, née au Caire, Andrée Chedid s’installe à Paris en 1946. Cette amoureuse de la langue française se consacre à la poésie pendant une quinzaine d’années avant d’explorer d’autres genres littéraires : romans – Le Sixième Jour, L’Autre, tous deux adaptés au cinéma, L’Enfant multiple, Le Message… –, nouvelles, essais, pièces de théâtre – dont Le Montreur, Échec à la reine –, chansons, notamment pour son fils Louis et son petit-fils Matthieu, livres pour enfants…

    De son enfance en Égypte, pays dont elle louait la tolérance et l’humour, de ses années au Liban elle gardera une sensibilité orientale dépourvue de nostalgie. Et si elle rend souvent hommage à ses racines, elle s’attache dans ses poèmes comme dans ses romans à bâtir des passerelles entre le passé et le présent, entre le Proche-Orient et l’Occident.

    Avec une écriture fluide et lumineuse, à la fois sobre et lyrique, Andrée Chedid fait souvent évoluer ses personnages dans un univers sombre, où s’affrontent le bien et le mal. Mais en creux, d’une émotion à l’autre, cette inconditionnelle de l’espoir, dépassant la tragédie du réel, tente de lever les incompréhensions entre les hommes pour mettre en exergue ce qui les rapproche.

    Prix Goncourt de la nouvelle en 1979 et Goncourt de la poésie en 2002, celle pour qui écrire un poème était « prendre la vie à bras-le-corps », a laissé une oeuvre considérable, internationalement reconnue, portée par une conviction : la nécessité de l’amour, l’amour de la vie, l’amour de l’humain.

    Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

    23
    mars.
    2020
    Télécharger le communiqué de presse

    Mise en ligne : 24/12/2019 - Dernière mise à jour : 23/01/2020