PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Château de Gien (Loiret)
Émissions TP
Émissions de TP d'Avril 2015
Bloc Capitales Européennes : Riga
© La Poste 2015

La Poste mettra à l'honneur la ville de Riga. La série « capitales européennes » initiée en 2002 avec Rome, a déjà célébré Berlin, Bruxelles, Prague, Lisbonne et Paris.

Riga, capitale de la Lettonie, est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1997.

De nombreuses rues comportent des immeubles et hôtels de style Art Nouveau, dont certains détails sont représentés sur le bloc.

Fondée au début du XIIIe siècle, occupée par des populations d'origine germano-balte, Riga témoigne d'un patrimoine architectural très éclectique du fait des diverses occupations étrangères polonaise (1581), suédoise (1600-1710), puis russe (1710-1918).

Quatre bâtiments emblématiques ont été choisis pour illustrer les timbres.

  • La maison des Têtes noires, avec sa façade typique de la Renaissance néerlandaise, est certainement l'un des plus beaux monuments de la capitale.
  • L'église Saint-Pierre de style gothique, initialement église catholique, puis protestante, a subi de nombreuses transformations depuis le XIIIe siècle.
  • La cathédrale de la nativité, construite dans le style néo-byzantin, est devenue la cathédrale orthodoxe.
  • L'opéra national de Lettonie, imposant bâtiment, date du XIVe siècle.

Affranchissement de la lettre prioritaire 20g

Télécharger le communiqué de presse
7
avril
2015
La Croix de Guerre 1915-2015
© La Poste 2015

La Poste émet un timbre commémoratif à l'occasion du centenaire de la Croix de guerre.

Au début de la guerre de 1914-1918, le besoin s'est fait sentir de créer une récompense pour les combattants courageux qui obtenaient une citation. En effet, les distinctions de l'époque, Légion d'Honneur et Médaille Militaire, ne répondaient pas à cette préoccupation.

La loi du 8 avril 1915 crée une croix dite « Croix de guerre » destinée à honorer, depuis le début de la guerre de 1914-18, les citations individuelles des militaires français ou étrangers qui avaient obtenu les citations requises, les civils pouvaient aussi la recevoir dans les mêmes conditions. Enfin, les villes martyres, les villages entièrement détruits ou les cités ayant résisté héroïquement se verront attribuer la Croix de guerre, qui figurera à la place d'honneur dans leurs armoiries.

L'insigne fut réalisé par le graveur Bartholomé : une croix en bronze florentin de 37 mm de module avec, entre les branches, deux épées croisées. A l'avers, au centre, la République coiffée d'un bonnet phrygien ceint d'une couronne de laurier et au revers le millésime 1914-1915 qui changera au fur et à mesure des années de guerre.

Une commission présidée par le Maréchal Fayolle s'est assurée que tous les combattants de la Grande Guerre avaient bien reçu la récompense de leurs exploits et a décidé qu'il ne serait plus accordé de telles distinctions à partir du 18 octobre 1921. Les villes martyres, les institutions l'ont reçue après cette date.

Cette décoration immensément populaire a toujours gardé son prestige. Elle est le symbole même du courage et du sacrifice des soldats de la Grande Guerre.

Affranchissement de la lettre prioritaire 20g

Télécharger le communiqué de presse
9
avril
2015
Les Grandes Heures de l'Histoire de France - Charlemagne
© La Poste 2015

La Poste rend hommage à Charlemagne, avec l'émission d'un bloc de 2 timbres. La série a été créée en 2012.

Le premier timbre « CHARLEMAGNE ROI DES FRANCS, NOYON - 768 » illustre le couronnement de Charlemagne à Noyon.

Il a une vingtaine d'années lorsqu'il prend la destinée du royaume en mains. Guerrier de 1er plan, il mène l'armée des Francs sur tous les fronts et se retrouve à la tête d'un royaume de plus de un million de km2. Chef incontesté de la chrétienté occidentale, Charlemagne accepte de recevoir la couronne impériale en l'an 800 à Rome. Empereur chrétien il est soucieux d'unifier par la foi chrétienne tous les peuples de l'empire.

Le deuxième timbre « Charlemagne et l'école - 789 » illustre l'utilisation de l'écrit comme moyen de diffusion de la connaissance.

Charlemagne a favorisé l'enseignement en multipliant les écoles épiscopales et monastiques, afin de mieux former le clergé et les laïcs. Cette formation repose sur les sept arts libéraux qui constitueront la base de la culture scolaire et universitaire, durant tout le Moyen âge.

Souverain réformateur, à l'origine de la « renaissance carolingienne », soucieux d'orthodoxie religieuse et de culture, il protège les arts et les lettres.

Affranchissement de la lettre prioritaire 100g

Télécharger le communiqué de presse
13
avril
2015
France-Inde - 50 ans de Coopération spatiale
© La Poste 2015

La Poste n'avait pas communiqué les dates de cette émission.

Affranchissement de la lettre prioritaire 100g

Télécharger le communiqué de presse
13
avril
2015
Chalon-sur-Saône - Saône-et-Loire
© La Poste 2015

La Poste émet un timbre consacré à une ville d'Art et d'Histoire, Chalon-sur-Saône !

Classée ville d'Art et d'Histoire, Chalon-sur-Saône possède un beau patrimoine architectural, comme la cathédrale Saint-Vincent, issue à la fois de l'art roman et de l'art gothique avec son orgue du XVIe siècle. L'île Saint-Laurent est aussi l'un des quartiers les plus anciens et le plus pittoresque de cette ville.

L'ancien hôpital, dont une partie de la façade figure sur le timbre, dispose de l'une des premières apothicaireries de France.

Ville natale de Joseph Nicéphore Niepce (1765-1833), inventeur de la photographie, Chalon-sur-Saône possède un célèbre musée dédié à l'histoire de la photographie.

Chalon-sur-Saône est la deuxième agglomération de Bourgogne, avec 45 000 habitants. Port fluvial situé au confluent de la Saône et du canal du Centre, c'est aussi la capitale économique d'un vignoble réputé et d'une large zone de culture et d'élevage.

Affranchissement de la lettre verte 20g

Télécharger le communiqué de presse
20
avril
2015
Les Chemins de Saint Jacques de Compostelle
© La Poste 2015

Située en Espagne, en Galice, la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle (Santiago de Compostela), abrite le tombeau supposé de l'apôtre saint Jacques le Majeur. Ce pèlerinage était l'un des plus célèbres au Moyen Age, avec ceux de Rome et Jérusalem.

Véritables musées à ciel ouvert, les chemins de Saint-Jacques sont parsemés d'églises romanes et de sites remarquables, de nombreux voyageurs empruntent l'un des quatre chemins de pèlerinage conduisant les marcheurs jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle.

La Via Podensis, route du Puy-en-Velay, est la voie la plus ancienne et la plus fréquentée. La Via Turonensis, route de Tours, prend son départ à Paris au pied de la Tour St Jacques, La Via Lemovicensis, le chemin de Limoges, est la route la plus longue comportant près de 1700 km. Enfin la Via Tolosana, route de Toulouse, la plus au sud, prend le nom de Camino Aragones après le passage des Pyrénées.

Quatre villes étapes illustrent ce bloc : sur l'estuaire de la Gironde, la ville de Blaye, avec sa citadelle construite par Vauban est une étape de la via Turonensis. Aire-sur-l'Adour sur la via Podiensis, vénère sainte Quitterie, patronne de la Gascogne, dont l'antique sarcophage est conservé dans l'église éponyme, figurant sur le timbre. C'est le portail du XIIe siècle de l'église Sainte-Marie d'Oloron qui est représenté sur le timbre de la via Tolosona. Enfin, à Saint-Jean-Pied-de-Port, oî¹ se rejoignent trois des autres quatre voies, la porte Notre-Dame, qui rattache l'église Sainte-Elalie sur la Nive, illustre le dernier timbre.

Sous le titre officiel de « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France », 71 monuments et 7 portions de chemins sont inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco, depuis 1998.

Affranchissement de la lettre pour l'Europe 20g

Télécharger le communiqué de presse
27
avril
2015
70e anniversaire de la libération des Camps de concentration
© La Poste 2015

La Poste émet un timbre commémoratif pour le 70e anniversaire de la libération des camps de concentration.

À partir de janvier 1945, les camps de concentration nazis sont libérés par les armées alliées à la faveur de leur progression en Allemagne et dans les territoires occupés par le Reich. Auschwitz est libéré le 27 janvier 1945 par l'Armée Rouge, qui y trouve environ 7 000 survivants ; le 14 avril, les Britanniques sont à Bergen-Belsen et les Américains entrent à Dachau le 29 avril. À Buchenwald, une partie des déportés avait pris le contrôle du camp quelques heures avant l'arrivée des troupes américaines.

Pour les libérateurs, c'est la découverte de l'horreur à l'état brut : outre les monceaux de cadavres qui s'entassent dans des fosses, ils sont également confrontés à des survivants exsangues, durablement éprouvés par leurs conditions d'internement. De plus, quelques jours avant la libération des camps, les nazis ont jetés sur les routes les plus valides des prisonniers, les entraînant dans les « marches de la mort » au cours desquelles nombre d'entre eux meurent de fatigue ou sont sommairement exécutés.

Ainsi la période de janvier à mai 1945 est-elle paradoxalement l'une des plus meurtrières pour les détenus des camps de la mort.

Affranchissement de la lettre prioritaire 20g

Télécharger le communiqué de presse
27
avril
2015

Mise en ligne : 10/03/2015 - Dernière mise à jour : 12/01/2017