Ce jour est le 11 Février - Notre Dame de Lourdes

Près du village pyrénéen de Lourdes, une jeune femme serait apparue à Bernadette Soubirous, dans une grotte appelée Massabielle.

Selon ses dires, la petite bergère assista dans les semaines qui suivirent à plusieurs apparitions du même type. Au cours de l'une d'elles, la Dame lui confia : « Je suis l'Immaculée Conception » (c'est-à-dire épargnée par le péché originel dès sa conception à la différence des autres humains). La bergère rapporta ces mots à son curé sans savoir que le pape Pie IX avait proclamé quatre ans plus tôt le dogme de l'Immaculée Conception à propos de Marie, la mère du Christ.

Source Hérodote


23e jour du mois pluviôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du chiendent.

tp-0149pre

22e jour du Verseau.

Journée mondiale

Journée mondiale des malades

Journée européenne

Journée européenne du 112
      Journée européenne de l'épilepsie

Fête Nationale du Japon

Prénoms du jour

Bonne fête aux Ehouarn et ses dérivés bretons : Ehoarn, Eoarn, Euhoiarn.
Héloïse ou Éloïse, Sotère
Théodora et ses variantes Dora, Téodora, Théa et Théodorine.

Événements

  • 660 av. J.-C. : Naissance légendaire du Japon
  • Le Japon aurait été fondé par Jimmu Tenno, un descendant de la déesse du soleil, Amaterasu...

  • 624 : Mahomet rompt avec les juifs de Médine
  • tp-ksa323

    Ce jour marque la rupture entre le prophète Mahomet et les tribus juives de Médine. Cette rupture va déboucher sur un combat à mort...

  • 1889 : Une Constitution pour le Japon
  • L'empereur (ou tenno) Meiji dote le Japon d'une constitution moderne...

  • 1929 : Le Saint-Siège signe les accords de Latran
  • tp-1671

    Le cardinal Gasparri, représentant du Saint-Siège, et le Duce Mussolini, chef du gouvernement italien, signent un concordat dans le palais du Latran, près de la basilique de Saint-Jean-de-Latran.

    Ces accords consacrent l'existence d'un nouvel État souverain, la Cité du Vatican...

  • 1945 : Fin de la conférence de Yalta
  • Ce jour se clôture la conférence de Yalta. Les trois chefs alliés projettent de démilitariser l'Allemagne et de la découper en trois zones d'occupation (Churchill obtient après coup qu'une zone soit accordée à la France).

    tp-tog0460

    Ils se proposent aussi de réunir une conférence internationale en vue de remplacer la défunte Société des Nations (SDN). Ce sera l'ONU.

    Churchill plaide pour qu'en plus des Trois Grands (États-Unis, Royaume-Uni, URSS), la France et la Chine disposent aussi d'un siège permanent à la tête de la future institution.

    Bien entendu, il n'est pas question de contester à l'URSS les territoires qu'elle a déjà annexés ou s'apprête à le faire. C'est ainsi qu'elle conserve les États baltes, la Moldavie, la Carélie, la Pologne orientale et même la Prusse orientale.

    En ce qui concerne les pays européens libérés de la tutelle nazie, les « Trois Grands » s'engagent à les laisser libres de choisir leur destin.

    Contrairement à une légende postérieure, il n'a pas été question d'un « partage » de l'Europe au cours de la conférence de Yalta.

    Mais Roosevelt se laisse abuser par la bonhomie de Staline. Il ne lui faut que quelques semaines pour constater en Pologne et ailleurs le peu de crédit de ses promesses.

  • 1950 : Les Français découvrent le salaire minimum
  • Le gouvernement de Georges Bidault (IVe République) instaure le Smig (salaire minimum interprofessionnel garanti). L'objectif est d'imposer une limite en-dessous de laquelle aucun salarié à plein temps ne peut être rémunéré.

    Indexé simplement sur les prix, le Smig s'est vu distancié par les salaires moyens. Il a donc été remplacé le 1er janvier 1970 par le Smic (salaire minimum interprofessionnel de croissance), fondé sur l'inflation et l'évolution du pouvoir d'achat.

    Depuis sa création, le nombre de salariés payés au Smic n'a cessé d'augmenter jusqu'à concerner en 2010 un salarié sur dix, soit environ 2,6 millions de personnes. En 2010, la valeur horaire du Smic est de 8,86 €, soit 1343,77 € brut pour un temps plein. Depuis quatre ans, le salaire minimum n'a reçu aucun coup de pouce de l'État, n'étant revalorisé que du minimum légal...

  • 1990 : Libération de Nelson Mandela tp-Prix Nobel
  • tp-rus5853

    Nelson Mandela (72 ans) est libéré après 27 ans de captivité ans par le président sud-africain Frederik de Klerk, sous la pression internationale.

    Avocat issu d'une chefferie xhosa, Mandela rejoint le Congrès National Africain (African National Congress, ANC) pour lutter contre l'apartheid et la domination blanche dans son pays avant d'être incarcéré à Robben Island. Par les relations entretenues avec le monde extérieur et son refus de tout compromis avec le pouvoir, le prisonnier s'est acquis une réputation internationale de vieux sage ou nouveau Gandhi.

    Il reçoit le Prix Nobel de la paix en novembre 1993 à Oslo, de concert avec le président Frederik de Klerk, qui a eu la clairvoyance de le libérer et d'engager des négociations avec l'ANC. Élu à la présidence de la République le 10 mai 1994, il forme un gouvernement multiracial et réalise son rêve d'une Afrique du Sud « arc-en-ciel »...

    Naissances

  • Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais
    Né en 1699 à Saint-Malo - Décédé le 10 novembre 1753 à Paris
  • tp-2520

    officier de marine français. Engagé jeune au service de la Compagnie française des Indes orientales, il se distingue une première fois lors de la prise de Mahé (Inde) en 1724. Nommé Gouverneur général des Mascareignes pour le compte de la Compagnie des Indes en 1733, il prend son poste en 1735 et modernise, à renforts de grands travaux, les établissements français des mers de l'Inde, l'Isle de France et l'île Bourbon. Ces travaux lui valent l'hostilité de certains directeurs de la Compagnie, à Paris, en raison de leur coût.

    En France, lorsque la guerre de Succession d'Autriche éclate, La Bourdonnais propose au ministre de la Marine, Maurepas, de prendre la tête d'une escadre pour assurer la supériorité de la France sur l'océan Indien. Il se distingue le 6 juillet 1746, à la bataille de Négapatam, contre une escadre anglaise, supérieure en nombre, commandée par Lord Peyton. Cinq mois plus tard, il prend Madras, pratiquement sans combattre, et négocie une rançon avec le commandant anglais de la place. Cet épisode sera à l'origine de l'opposition qu'il aura avec le général Dupleix, partisan d'une destruction de la ville. Accusé d'entente avec l'ennemi, il est destitué de son poste de gouverneur général des Mascareignes et envoyé en mission en Martinique. Il rentre en Europe sous un faux nom mais est reconnu et reste prisonnier quelque temps à Londres. Il obtient la permission de rentrer en France pour défendre son honneur, mais est rapidement embastillé sur ordre du Roi, en 1748. Il doit attendre 1751 pour être jugé, et profite de sa captivité pour rédiger ses Mémoires. Innocenté, il meurt peu après sa libération.

    Wikipedia
  • Bernard de Fontenelle logo_af.gif
    Né en 1657 à Rouen - Décédé le 9 janvier 1757 à Paris
  • tp-1487

    Neveu de Pierre Corneille, le physicien Bernard Le Bovier de Fontenelle touche à tous les genres littéraires. Il prend parti pour les Modernes dans la querelle des Anciens et des Modernes, avec une Digression parue en 1688. Élu à l'Académie française en 1691 au fauteuil n° 1, il y siégera pendant 66 ans ! Un record...

  • Thomas Alva Edison
    Né en 1847 à Milan (Ohio, États-Unis) - Décédé le 18 octobre 1931 à West Orange (New Jersey, États-Unis)
  • tp-djipa110

    Natif de l'Ohio (États-Unis), Thomas Edison est un autodidacte qui n'a de cesse d'étudier les sciences et de tenter les expériences les plus farfelues. Ses innombrables brevets (1093 !) font de lui l'entrepreneur le plus créatif qui soit.

    Il fabrique du matériel télégraphique puis monte un laboratoire à Menlo Park, près de West Orange (New Jersey) où il invente le phonographe en 1878. Il accède à la gloire l'année suivante avec l'ampoule électrique. En homme d'affaires avisé, il installe à New York un générateur de courant pour alimenter les ampoules qu'il vend à la municipalité.

    Edison industrialise ses inventions dans ses propres entreprises, bientôt regroupées en une seule du nom de General Electric (GE). Elle figure encore aujourd'hui parmi les principales multinationales et fabrique des moteurs d'avion aussi bien que des logiciels ou de petits équipements électroniques.

    Décès

  • René Descartes
    Né le 31 mars 1596 à La Haye (Touraine, France) - Décédé en 1650 à Stockholm (Suède)
  • tp-2995

    « Je pense, donc je suis »
    Le 8 juin 1637, un opuscule mystérieux paraît en français à La Haye (Provinces-Unies). Il est intitulé Discours de la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences.

    L'auteur est un homme discret, quoique déjà célèbre dans tous les cercles cultivés d'Europe : René Descartes. Il n'a pas signé son ouvrage pour éviter les tracasseries de toutes sortes et surtout les foudres du Saint-Siège (quatre ans plus tôt, celui-ci a jugé Galilée)...

  • Léon Foucault
    Né le 18 septembre 1819 à Paris - Décédé en 1868 à Paris
  • tp-1148

    IL fait ses premières années d'études en grande partie à la maison et au collège Stanislas à Paris. Il entame ensuite des études de médecine, qu'il abandonne, pour se tourner vers la physique. Il s'intéresse tout d'abord aux expériences de Louis Daguerre sur la photographie.

    Il mène une série d'expériences sur l'intensité de la lumière du Soleil, en la comparant à celle du carbone dans la lampe à arc, et à celle de la chaux dans la flamme du chalumeau oxhydrique. Il s'intéresse également à l'interférence du rayonnement infrarouge, aux parcours des rayons lumineux et à la polarisation chromatique de la lumière.

    En reprenant l'expérience abandonnée par François Arago en 1843, il démontre en 1850 que la lumière se propage plus rapidement dans l'air que dans l'eau. Il obtient un titre de docteur à la faculté des sciences de Paris avec une thèse intitulée Sur les vitesses de la lumière dans l'air et dans l'eau (parue en 1853).

    En 1851, il vérifie et rend manifeste la rotation quotidienne de la terre en utilisant la rotation libre du plan d'oscillation d'un pendule long de 67 mètres, possédant une boule pesant 28 kilos et mesurant 18 centimètres de diamètre, suspendu au Panthéon de Paris. L'expérience y a été reconstituée en 1995. Pour cette démonstration, ainsi que pour l'invention du gyroscope, il reçoit en 1855 la médaille Copley de la Royal Society de Londres.

    Il découvre que la force nécessaire à la rotation d'un disque de cuivre augmente quand il doit tourner avec sa jante entre les pôles d'un aimant, le disque chauffant dans le même temps du fait des « courants de Foucault » induits dans le métal. Il établit en 1862 la vitesse de la lumière à 298 000 km/s ±500 km/s.

    Il est nommé en 1862 membre du Bureau des longitudes et fait officier de la Légion d'honneur. En 1864, il est reçu comme membre étranger à la Royal Society de Londres et, l'année suivante, il entre dans la section de mécanique de l'Académie des sciences.

    Wikipedia
  • Aristide Louis Armand Bruant
    Né le 6 mai 1851 à Courtenay - Décédé en 1925 à Paris
  • tp-2649

    Chansonnier et écrivain français. Ses chansons populaires, sa présence en scène, sa voix rauque et puissante et sa carrure ont fait de lui un monument de la chanson française. Il est considéré comme un des plus grands poètes de l'argot de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

    Il a été l'un des créateurs de la chanson réaliste, mouvement qui a duré jusqu'aux milieu du XXe siècle avec notamment Édith Piaf comme l'une des dernières interprètes. Ce mouvement a laissé des traces durables jusque dans la chanson française contemporaine.

    Wikipedia
  • Serge Eisenstein
    Né le 23 janvier 1898 à Riga (Russie) - Décédé en 1948 à Moscou (U.R.S.S.)
  • tp-con111

    Le cinéaste russe Serge Eisenstein a mis son génie au service de la Révolution bolchevique et de Staline. Le Potemkine lui doit d'avoir été hissé au rang de mythe universel...

    Voir l'article Le Cuirassé Potemkine dans l'Écho de la Timbrologie n° 1881 de Février 2014

  • Jacqueline Auriol
    Née Jacqueline Douet le 5 novembre 1917 à Challans, en Vendée, - Décédée en 2000
  • tp-066pa

    Après des études secondaires, elle se sent attirée vers l'art et la décoration. Elle prend son baptême de l'air à Grenoble à 16 ans, sans conviction.

    Par défi et par goût du sport, elle apprend à piloter sur un biplan Stampe et obtient ses brevets, premier et second degré, en 1948. L'aviation devient alors une passion et elle passe à la voltige aérienne pour se perfectionner.

    Le 11 juillet 1949, elle est victime d'un terrible accident sur la Seine alors qu'elle est passagère d'un avion amphibie qui vole trop bas. Elle a plusieurs fractures du crâne et est défigurée. Elle subit en deux ans une vingtaine d'interventions chirurgicales. Avec beaucoup d'obstination, elle se remet à piloter, passera ses brevets militaire, de vol à voile et d'hélicoptère.

    Le 21 décembre 1952, elle bat un record de vitesse féminin sur avion à réaction Mistral à la moyenne de 855,92 km/h. L'Américaine Jacqueline Cochran lui reprend ce record le 20 mai 1953 à 1 050 km/h. Le 15 août 1953, Jacqueline Auriol est la première Européenne à franchir le mur du son, à bord d'un Mystère II.

    Le 20 avril 1954, elle entre à l'École du personnel navigant d'essais et de réception (EPNER) et en sort le 18 novembre 1955, brevetée pilote d'essai. Le 31 mai 1955, elle reprend le record de vitesse avec 1 151 km/h sur Dassault Mystère IV. Le 22 juin 1959, elle porte le record à 1 849 km/h sur Mirage III C puis le 14 juin 1963 à 2 030 km/h sur Mirage III R. La société Dassault lui demande ensuite de réaliser des records sur l'avion d'affaires Mystère-Falcon 20.

    Jacqueline Auriol a reçu quatre fois le Harmon Trophy (en), l'une des plus prestigieuses récompenses aéronautiques, en 1951, en 1952, en 1955 et en 1956, a été lauréate du Prix Roland Peugeot de l'Académie des sports du plus bel exploit mécanique français de l'année en 19631, déjà lauréate du Prix Henri Deutsch de la Meurthe de l'Académie des sports en 1951, récompensant un fait sportif pouvant entraîner un progrès matériel, scientifique ou moral pour l'humanité. Elle est la première femme à voler sur Concorde, mais en tant que pilote d'essai.

    Wikipedia


    Date de mise à jour : 10/02/2014
    Imprimer la fiche