Ce jour est le 24 Mars - Catherine de Suède

Catherine se consacra à Dieu, comme sa mère, Brigitte de Suède, la célèbre « prophétesse du Nord ». Ensemble, elles firent un pèlerinage en Terre sainte.

NB : Catherine de Suède n'a rien à voir avec celle que coiffent par tradition les jeunes filles en fleur. Cette Catherine-là est fêtée le 25 novembre.

Source Hèrodote


4e jour du mois de Germinal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la tulipe..

tp-0151pre

4e jour du Bélier.

Journée Mondiale

Journée Mondiale de lutte contre la tuberculose

Journée Européenne

Journée Européenne de la glace artisanale

Journée nationale

Journée nationale de la courtoisie au volant

Prénoms du jour

Bonne fête aux Adémar et ses variantes : Adhémar, Aldemar, Azémar, Azéma.
Et aussi aux Catherine et ses variantes et diminutifs : Caitrin, Catalina, Catarina, Cateline, Caterina, Catharine, Catheline, Cathie, Cathy, Catriona, Ekaterina, Katarina, Katel, Katell, Katelle, Katerina, Katharina, Katharine, Katherina, Katherine, Kathryn, Kathy, Katie, Katrine, Katy.

Elles se prénomment aussi

Historique Philatélique

  • Introduction du courrier à 2 vitesses
  • 1969
  • Premier timbre de distributeur - LSA, Libre Service Affranchissement - à Montgeron (Essonne).

    Événements

  • 1163 : Le pape bénit le chantier de Notre-Dame de Paris
  • tp-

    À l'occasion des fêtes de Pâques, le pape Alexandre III se rend à Paris. Il va consacrer le chevet de la grande abbaye de Saint-Germain-des-Prés, reconstruit dans le nouveau style gothique, mis en œuvre pour la première fois vingt ans plus tôt à l'abbaye concurrente de Saint-Denis.

    Des historiens supposent qu'il a pu saisir l'occasion pour bénir aussi le chantier de la future cathédrale Notre-Dame de Paris, destinée à remplacer sur l'île de la Cité l'ancienne basilique Sainte-Marie.

    Cet ambitieux projet a été lancé par l'évêque Maurice de Sully, un clerc de grande valeur issu d'une famille très modeste, devenu évêque de Paris le 12 octobre 1160. Il a reçu l'aval du roi Louis VII le Jeune. Ni l'un ni l'autre ne verront son achèvement. L'essentiel sera achevé en 1250 sous le règne de Saint Louis.

    Après ces mondanités, le pape va se consacrer à la véritable raison de son voyage en France, la réunion d'un concile à Tours en vue de condamner l'empereur Frédéric 1er Barberousse et l'antipape désigné par celui-ci...

  • 1603 : Avènement de Jacques 1er Stuart
  • Décès de la reine d'Angleterre Elizabeth 1ère. La reine vierge a donné son surnom à l'État américain de Virginie. Elle était la fille de Henri VIII Tudor et de sa jeune maîtresse Anne Boleyn...

  • 1801 : Assassinat du tsar Paul 1er
  • Le tsar (46 ans) est étranglé après cinq ans de règne dans un complot aristocratique auquel s'est vraisemblablement associé son fils et héritier, le futur tsar Alexandre 1er, adversaire de Napoléon 1er !

    Paul 1er est le fils de la Grande Catherine et du tsar Pierre III qui fut, lui, déposé et assassiné par sa propre épouse ! On ne s'étonnera pas qu'il fut fantasque et tyrannique. Son entourage lui reproche avant tout d'avoir, en octobre 1799, projeté un rapprochement avec la France révolutionnaire et la constitution d'une « ligue des neutres » pour barrer la route au commerce anglais dans la Baltique...

  • 1829 : Émancipation des catholiques anglais
  • Le parlement britannique vote l'acte d'émancipation des catholiques en abolissant le « Test Act » de 1672. Il met fin à une discrimination remontant au XVIIe siècle...

  • 1860 : La France reçoit Nice et la Savoie
  • tp-1246 tp-1247

    Par le traité de Turin, le comté de Nice et la Savoie reviennent à la France. Napoléon III obtient ces deux territoires en récompense de son intervention militaire contre l'Autriche, aux côtés du Piémont, et en échange de l'annexion de l'Italie centrale par le Piémont...

  • 1976 : Une junte prend le pouvoir à Buenos Aires
  • Le gouvernement d'Isabel Perón, au pouvoir en république Argentine depuis la mort de son mari Juan Perón en 1974, est renversé par un coup d'État mené par le général Jorge Rafael Videla. Celui-ci est successivement remplacé à la tête de la junte par le maréchal Roberto Eduardo Viola, le général Leopoldo Galtieri, enfin Reynaldo Bignone.

    Au terme d'une « guerre sale » de sept ans, la junte se résout à laisser le pouvoir à un gouvernement civil en la personne du radical Raul Alfonsìn...

    Décès

  • Haroun al-Rachid
    Né le 17 mars 765 à Ravy (Perse) - Décédé en 809 à Tous (Khorassan)
  • L'empire arabe atteint son apogée sous le règne du calife Haroun al-Rachid. La capitale Bagdad devient alors la plus importante cité de l'univers avec, dit-on, deux millions d'habitants. Elle offre l'exemple d'une civilisation raffinée dont les contes des Mille et une Nuits, contemporains d'Haroun al-Rachid, nous conservent le souvenir.

    Ses commerçants entretiennent des relations avec le monde entier. Ses poètes chantent le vin et l'amour. Ses savants rapprochent les connaissances des Indiens, des Perses et des Grecs.

    Le calife Haroun al-Rachid impose pendant quelques années un tribut aux Byzantins. Il envoie aussi une ambassade à Charlemagne, lui offrant une somptueuse horloge à eau ou clepsydre...

  • Élisabeth 1re
    Née le 7 septembre 1533 à Greenwich (Angleterre) - Décédée en 1603 à Richmond (Angleterre)
  • tp-sth2005

    Élisabeth (ou Elizabeth) est la fille du roi Henri VIII Tudor et de sa jeune maîtresse Anne Boleyn, décapitée 3 ans après que le roi ait divorcé de sa première femme et rompu avec l'Église catholique pour pouvoir l'épouser !... Malgré ce passif familial, la reine apparaît comme le plus grand souverain qu'ait eu l'Angleterre depuis Guillaume le Conquérant !

    Succédant à sa demi-sœur de confession catholique Marie Tudor dite « la Sanglante », elle installe le rite anglican qui fait du souverain le chef exclusif de l'Église d'Angleterre et surtout bâtit la puissance maritime et commerciale de son pays. Sous son règne, Londres surpasse ses rivales Amsterdam et Anvers par son dynamisme commercial.

    Sir Walter Raleigh fonde ce qui deviendra la colonie (puis l'État) de Virginie, ainsi nommée en l'honneur de la « reine vierge » (Élisabeth, restée célibataire). C'est la première colonie anglaise en Amérique du Nord...

  • Jacques Callot
    Né à Nancy en 1592 et mort à Nancy en 1635
  • tp-0306

    Il est un dessinateur et graveur lorrain, dont l'œuvre la plus connue aujourd'hui est une série de dix-huit eaux-fortes intitulée Les Grandes Misères de la guerre, évoquant les ravages de la Guerre de Trente Ans qui se déroulait alors en Europe.

    Il est considéré comme l'un des maîtres de l'eau-forte. Son style se caractérise par la netteté du trait et la profondeur de l'encrage, qui permettent de conserver une parfaite lisibilité à ses eaux-fortes, malgré le fréquent foisonnement des scènes et des personnages, sur des gravures de surface souvent restreinte.

    On doit à Callot plusieurs innovations qui permirent le plein développement de cet art, en particulier l'utilisation du « vernis dur ». C'est Abraham Bosse qui diffusa ces innovations, en publiant en 1645 le premier traité jamais publié sur la gravure des eaux-fortes, traité qui sera largement traduit en Europe.

    Wikipedia
  • Antoine Drouot
    Né le 11 janvier 1774 à Nancy - Décédé en 1847 à Nancy (Meurthe-et-Moselle)
  • Général d'artillerie français du Premier Empire, pair de France. Napoléon Ier dira de lui : « Il n'existait pas deux officiers dans le monde pareils à Murat pour la cavalerie et à Drouot pour l'artillerie. »

    tp-1298

    Antoine Drouot est né d'un père boulanger. Il était le troisième enfant d'une famille très pieuse et aux revenus modestes, qui en comptera douze. Admis à l'école des Frères des Écoles chrétiennes, son ardeur au travail et son intelligence furent remarquées par le supérieur.

    Il entra en 1793 à l'école d'artillerie de Châlons-en-Champagne en qualité d'élève sous-lieutenant au bout d'un mois il est nommé lieutenant en second au 1er régiment d'artillerie basé à Metz. Participant à de nombreux combats, il est nommé lieutenant en premier. Affecté à l'armée de Sambre-et-Meuse, il participe à la bataille de Fleurus. Nommé capitaine, il est envoyé à Bayonne à la fin de la même année en tant que directeur de l'artillerie.

    Il est nommé à l'état-major du général Eblé commandant l'artillerie de l'armée du Rhin. Àce titre, il prend part à la bataille de Hohenlinden en 1800. En 1804, il participe à l'expédition vers les Antilles. Un premier combat opposant l'Hortense à trois vaisseaux anglais. Il échappa de peu au désastre de Trafalgar en recevant, au moment d'une ultime escale à Cadix, l'ordre de rejoindre la Grande Armée.

    C'est en juin 1809, au cours d'une revue au château de Sch&oulm;nbrunn en Autriche, que Napoléon remarque Drouot. L'attitude du colonel-major et ses réponses précises et pertinentes, tant sur le matériel que sur la stratégie le stupéfient. Pendant la bataille de Wagram, la terrible canonnade commandée par Drouot est déterminante et lui vaut d'être élevé au grade d'officier de la Légion d'honneur. Il participe à la campagne de Russie et à la bataille de la Moskova. Pendant la tragique retraite de Russie qui s'ensuit, son courage et sa détermination le font à nouveau remarquer par l'empereur. Il est nommé général de brigade et aide de camp de l'empereur.

    Pendant la campagne de France, il défend pied à pied le territoire français. Il est aux côtés de l'empereur au moment de son abdication à Fontainebleau. Pour partir en exil Napoléon choisi trois généraux : Drouot, qu'il nomme gouverneur de l'île d'Elbe, Cambronne pour commander sa garde et Bertrand pour diriger le Palais et l'administration. Il accompagne l'empereur à son retour en France en 1815. Il fait à la bataille de Waterloo des efforts incroyables, se retire après le désastre au-delà de la Loire à la tête de la garde impériale et sait contenir cette troupe qu'on craignait encore et aide à la licencier.

    Il ne s'en voit pas moins proscrit par Louis XVIII, et traduit devant un conseil de guerre, mais il est acquitté. Drouot a refusé tout service et tout traitement. En 1824, il accepte une pension de retraite qui lui est offerte par le gouvernement en récompense de ses services.

    Wikipedia
  • Jules Verne
    Né le 8 février 1828 à Nantes - Décédé en 1905 à Amiens
  • tp-mon1132

    Jules Verne reçoit à 34 ans de l'éditeur Hetzel un contrat de 20 ans pour écrire des romans de science-fiction. Jusqu'à sa mort, il en écrira 80 qui lui vaudront succès et fortune. Ces romans sont nourris de l'amour de la technique... mais aussi, parfois, des plus détestables préjugés de l'époque.

    Ainsi, l'anodine nouvelle : Les Cinq Cents Millions de la bégum, parue en 1879, met en scène un conflit sans merci entre les villes imaginaires de France-Ville et Stahlstadt. C'est un condensé de haine nationaliste (supériorité de la race latine sur la race germanique) et raciste (mépris absolu des coolies chinois et autres hommes de couleur)...

  • Édouard Branly
    Né le 23 octobre 1844 à Amiens - Décédé en 1940 à Paris
  • Physicien et un médecin français. Il découvre le principe de la radioconduction et celui de la télémécanique. Il est l'un des précurseurs de la radio.

    tp-599

    Élève brillant, Édouard est scolarisé à partir de 1852 au collège de Saint-Quentin. Il entre en classe de 6e en 1854 dans la division des lettres. En 1860, à la fin de la classe de rhétorique, il obtient, à l'âge de 16 ans, le baccalauréat ès lettres. Edouard Branly souhaite cependant se consacrer aux sciences. Il prépare donc le baccalauréat ès sciences, qu'il passe l'année suivante. Il fait ensuite des études supérieures en classe de mathématiques spéciales au lycée Napoléon. Puis, de 1865 à 1868, à École normale supérieure.

    Grâce à la découverte par Édouard du radioconducteur et ses travaux sur le principe de la radioconduction, Guglielmo Marconi effectue en 1899 les liaisons radiotélégraphiques qui marquent la naissance de la télégraphie sans fil. Quelques années plus tard, Édouard Branly découvre le principe de la télémécanique, qui est le fondement de la télécommande aujourd'hui. C'est le type même du savant travailleur, passionné, désintéressé et opiniâtre de cette époque.

    Nommé agrégé des sciences physiques et naturelles en 1868, il est nommé en 1869 chef des travaux du laboratoire d'enseignement de physique de la faculté des sciences de Paris et de l'École pratique des hautes études. Durant la guerre de 1870 il est sous-lieutenant du génie auxiliaire. Il est nommé directeur-adjoint après l'obtention du doctorat ès sciences physiques devant la faculté des sciences de Paris en 1873 (thèse de physique sur les phénomènes électrostatiques dans les piles). Sa première communication à l'Académie des sciences, porte sur le rayonnement solaire.

    En 1876 il quitte la faculté pour devenir professeur à l'Institut catholique de Paris, nouvellement créé. En 1877 il reprend des études de médecine et obtient le doctorat en 1882 avec une thèse sur le dosage de l'hémoglobine et le traitement des malades anémiés. Àpartir de 1896 il pratique la médecine en parallèle avec l'enseignement et la recherche à l'Institut catholique.

    Wikipedia

    Date de mise à jour : 01/10/2018
    Imprimer la fiche