Ce jour est le 02 Avril - Sandrine

Alexandrine, encore appelée Sandrine, fonda un couvent de clarisses en Ombrie, dans la région de Pérouse, au XVe siècle. L'ordre des clarisses tire son nom de sa fondatrice, sainte Claire, disciple de saint François d'Assise.

Source Hèrodote


13e jour du mois de Germinal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la morille..

tp-0151pre13e jour du Bélier.

Journée mondiale

Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Prénoms du jour

Bonne fête aux Alexandrine, et ses variantes Alessandrina, Alexandrina, Sandrina et Sandrine.
Et aussi aux Aoperzh et ses dérivés : Aubert, Ober, Oberon.
Muse, et ses dérivés : Musa, etc.
Tite.

Elle se prénomme aussi Alexandrine

Historique Philatélique

  • 1903 : Timbre d'usage courant : Semeuse ligné 15c
  • Ce type de timbre appartient à la famille plus générale des types Semeuses destinés aux envois postaux, dessinés par Oscar Roty : le motif représente une allégorie agraire, une femme appelée « La Semeuse », qui sème du grain à contre-vent. Cette allégorie était utilisée sur le revers des pièces de monnaies en argent françaises depuis 1897 (50 centimes, 1 et 2 francs).

    On qualifie ce type de Semeuse de « lignée » à cause des lignes dessinées à l'arrière-plan de la figure principale ; on distingue un soleil à l'horizon, lequel fut supprimé pour les deux dernières émissions. Il existe en effet plusieurs séries, imprimées entre 1903 à 1930.

    La gravure est assurée par Louis-Eugène Mouchon : les mentions « O. Roty » et « L. Mouchon » sont imprimés au bas du timbre, sous le motif.

    Régis Messac s'interroge, en 1921, dans son bloc-notes sur cette « Semeuse qui chemine au milieu du désert en tournant le dos au soleil. Phénomène véritablement surprenant, écrit-il : du côté du soleil, notre Semeuse est plongée dans l'ombre ; c'est du côté de l'ombre qu'elle se trouve en pleine lumière. Est-ce à cause de cette étrange particularité que nous avons conservé cette absurde image ?»

    Le type Semeuse lignée a pour caractéristique d'avoir toujours :

    un format de 17 x 21 mm ;
    dentelé en 14 x 13½ ;
    imprimé en typographie par feuille de 100 timbres (sauf le timbre de 15 centimes de 1903 qui fait 150 timbres par feuille).

  • 2016 : Premier timbre émis aux dentelures « étoile ».
  • tp-5039

    Pour la coupe de l'UEFA, le timbre rond a été perforé de 24 étoiles.

    Événements

  • 999 : Gerbert d'Aurillac devient Sylvestre II pf
  • tp-1421

    Gerbert d'Aurillac devient pape sous le nom de Sylvestre II grâce à la protection de son élève et ami l'empereur Otton III.

    La mort prématurée de l'empereur empêchera les deux hommes, l'un et l'autre idéalistes, d'instaurer un empire chrétien universel...

  • 1810 : Marie-Louise et Napoléon unis devant Dieu
  • Ce lundi, l'empereur Napoléon 1er (40 ans) épouse l'archiduchesse d'Autriche Marie-Louise (18 ans). Elle n'est autre que la fille de l'empereur d'Autriche François 1er et la petite-nièce de la reine Marie-Antoinette, guillotinée par les révolutionnaires français...

    Naissances

  • Charlemagne
    Né en 742 - Décédé le 28 janvier 814 à Aix-la-Chapelle (Empire d'Occident)
  • tp-1497

    Charles 1er et son frère Carloman succèdent à leur père Pépin le Bref à la tête du « Royaume des Francs » qui s'étend de part et d'autre du Rhin. Après la mort en 771 de Carloman, Charles entame une ascension qui lui vaudra le surnom glorieux de Charlemagne (du latin Carolus Magnus, Charles le Grand).

    Le jeune roi est un barbare illettré qui ne parle que le francique, la langue des Francs.

    Intelligent et énergique, il n'a de cesse de s'instruire. Il apprend le latin auprès des meilleurs clercs de son temps, dont le plus connu est le moine anglais Alcuin. Ce moine sera à l'origine de la « renaissance carolingienne » et du retour en force du latin dans la culture occidentale...

  • Jacques Casanova
    Né en 1725 à Venise (Italie) - Décédé le 4 juin 1798 à Vienne (Autriche)
  • L'aventurier Giovanni Jacopo (Jacques) Casanova a été emprisonné aux « plombs de Venise » pour raison d'état. Il s'en est évadé le 31 octobre 1755 et a parcouru le monde en quête d'aventures amoureuses. Auteur de licencieux Mémoires, il a inspiré le Don Juan de Mozart...

  • Hans-Christian Andersen
    Né en 1805 à Odense (Danemark) - Décédé le 4 août 1875 à Rolighed (Danemark)
  • tp-dk1399

    Le conteur Hans Christian Andersen est l'un des auteurs les plus lus du monde et à coup sûr le Danois le plus célèbre.

    Qui n'a pleuré et parfois ri sur Le Vilain Petit Canard, Les Habits neufs de l'empereur, Le Stoïque Soldat de plomb, La Reine des neiges, La Princesse au petit pois, La Petite Fille aux allumettes, La Petite Poucette, La Petite Sirène, Le Briquet, Les Fleurs de la petite Ida, Le Rossignol et l'Empereur de Chine ?...

    à quatorze ans, l'adolescent quitte Odense pour Copenhague où il tente de publier des pièces et des poésies. Son destin bascule avec la rencontre de Jonas Colin, directeur du Théâtre royal, qui le prend sous sa protection et l'envoie au collège...

  • Gaston Planté
    Né en 1834 à Orthez - Décédé le 21 mai 1889 à Meudon
  • physicien et inventeur français. Il est principalement connu pour l'invention de l'accumulateur électrique (batterie au plomb).

    tp-1095

    En 1854, il commence à travailler comme préparateur en physique au Conservatoire national des arts et métiers à Paris, et en 1860 il obtient le poste de Professeur de Physique à l'Association Polytechnique pour le Développement de l'Instruction Populaire.

    En 1855, il découvre les premiers fossiles de l'oiseau préhistorique non volant Gastornis parisiensis (nommé d'après son prénom) près de Paris. Cet animal gigantesque est un parent très proche du diatrymas d'Amérique du Nord.

    En 1859, il met au point l'accumulateur plomb/acide, la première batterie électrique rechargeable. Son premier modèle se compose d'un rouleau spiralé de deux feuilles de plomb pur séparées par un tissu en lin, plongé dans un récipient en verre contenant une solution d'acide sulfurique. Ce type de batterie permettra en 1899 à une voiture électrique, la Jamais contente, de franchir la vitesse de 100 km/h.

    Planté s'intéresse ensuite à de nombreuses applications de l'électricité, comme la galvanoplastie ou la production d'ozone.

    Pour étudier les différences entre l'électricité statique et le courant électrique, il met au point en 1877 un appareil méCA/caique qu'il appelle la machine rhéostatique. Ce système permet de multiplier la tension de la batterie par le nombre de condensateurs pour obtenir de très hautes tensions, de l'ordre de 100 000 V.

    Il contribue à des revues spécialisées comme L'électricien, mais aussi de vulgarisation telle que La Nature.

    Wikipedia
  • Léon Gambetta
    Né en 1838 à Cahors - Décédé le 31 décembre 1882 à Ville-d'Avray
  • tp-378

    Né à Cahors, Léon Gambetta s'illustre pendant le siège de Paris par l'armée prussienne en 1870 en quittant la ville en ballon pour organiser la résistance à Tours.

    Dans les années suivantes, bien que d'un tempérament fougueux, il témoigne d'une certaine tempérance dans la pratique politique au point d'être qualifié d'opportuniste par le polémiste Rochefort. Ce mot désignera, sans consonance péjorative, le courant républicain réformiste des années 1870, par opposition aux radicaux représentés par Jules Ferry.

    à son initiative, les députés attribuent au président Adolphe Thiers le titre de « Libérateur du territoire » en raison de ses négociations fructueuses avec l'occupant allemand...

  • Émile Zola
    Né en 1840 à Paris - Décédé le 29 septembre 1902 à Paris
  • tp-1511

    Né à Paris d'un père ingénieur d'origine vénitienne, le futur écrivain fait des études à Aix-en-Provence. Il rate le bac « à cause du français » mais n'en deviendra pas moins un écrivains très populaire ! C'est toutefois son action en faveur du capitaine Dreyfus qui lui vaut sa place dans l'Histoire...

  • Clément Ader
    Né en 1841 à Muret (Haute-Garonne) - Décédé le 3 mars 1925 à Toulouse
  • tp-23pa

    Clément Ader, pionnier de l'aviation, s'élève à quelques dizaines de centimètres du sol à bord d'un engin à moteur baptisé éole, dans le parc du château de Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne), propriété du banquier Péreire...

  • Serge Gainsbourg
    Né en 1928 à Paris - Décédé le 2 mars 1991 à Paris
  • De son vrai nom Lucien Ginsburg est une artiste peintre, auteur-compositeur-interprète, pianiste, scénariste, metteur en scène, écrivain, acteur et cinéaste français.

    Fils d'immigrants russes juifs, il veut être artiste peintre. Mais il accède à la notoriété en tant qu'auteur-compositeur-interprète, abordant de nombreux styles musicaux. Il s'essaiera également au cinéma et à la littérature. Il réalise plusieurs films et vidéo-clips et compose plus de quarante musiques de films.

    tp-3393

    Ses débuts sur scène sont difficiles en raison de son physique. Toute sa vie, Serge Gainsbourg souffre d'un sentiment de rejet et de l'image que lui renvoie le miroir : celle d'un homme que l'on qualifie de laid. Les textes de ses chansons jouent souvent sur le double sens et illustrent son goût pour la provocation, en particulier celle de nature polémique (Nazi Rock, Aux armes et cætera, Lemon Incest) ou érotique (Les Sucettes, Je t'aime... moi non plus, Love on the Beat).

    Serge Gainsbourg aime également jouer avec les références littéraires comme Franc-Nohain (l'Ami Caouette) ou Verlaine (Je suis venu te dire que je m'en vais). Cependant il considère la chanson, et en particulier les paroles de chanson, comme un « art mineur » du fait que, contrairement à la peinture, par exemple, il ne nécessite aucune initiation pour être apprécié.

    IL a une influence considérable sur des artistes français comme le groupe Taxi Girl, Renaud ou encore étienne Daho mais également sur des artistes internationaux tels que Beck Hansen, le groupe Portishead et le compositeur David Holmes.

    Si sa notoriété à l'extérieur du monde francophone se limite aux professionnels de la musique, il réussit à classer deux de ses albums dans les meilleures ventes de disques aux états-Unis : Bonnie and Clyde (avec Brigitte Bardot. Il rencontre un plus grand succès encore au Royaume-Uni ou elle se classe numéro 1 des ventes. Avec celles de la chanteuse belge Sœur Sourire, ces performances sont inégalées pour des chansons en langue française aux états-Unis toujours très rétifs aux langues étrangères...

    Wikipedia

    Décès

  • Honoré de Mirabeau
    Né le 9 mars 1749 à château du Bignon - Décédé en 1791 à Paris
  • tp-2565

    Honoré Riquetti, comte de Mirabeau, corrompu et jouisseur, enlaidi par la petite vérole mais d'une laideur puissante, multiplie les frasques de jeunesse avant de trouver sa voie dans la Révolution.

    Rebelle permanent, il est élu député du tiers état en 1789 et s'acquiert une réputation lors de la célèbre séance du Jeu de Paume. Il met ensuite son talent d'orateur, sa popularité et son intelligence politique au service du roi...

  • Édouard Estaunié logo_af.gif
    Né le 4 février 1862 à Dijon - Décédé en 1942 à Paris
  • Romancier et ingénieur polytechnicien français.

    tp-1349

    Issu d'une famille de la bourgeoisie aisée, édouard Estaunié fut d'abord élève des Jésuites dans sa ville natale, avant de poursuivre ses études à Paris. Il entra en 1882 à l'école Polytechnique et à l'école des Sciences politiques. Cette formation devait lui ouvrir les portes d'une carrière d'ingénieur dans les Postes et Télégraphes, carrière qu'il achèverait avec le rang d'inspecteur général.

    Auteur de plusieurs ouvrages scientifiques (Les sources d'énergie électrique, 1895, Traité de communication électrique, 1904), édouard Estaunié choisit de consacrer ses heures de loisir à la littérature.

    Il publia ses premiers romans, Un simple et Bonne Dame, en 1891, tableaux de mœurs provinciaux. Vinrent ensuite L'Empreinte (1896), satire subtile de la vie dans un collège de Jésuites pour laquelle il s'était aidé de ses propres souvenirs et où s'affirmaient ses positions anticléricales, Le Ferment (1899), L'épave (1902), La Vie secrète (1908), Les Choses voient (1913), L'Ascension de M. Baslèvre (1921), Solitudes (1922), L'Infirme aux mains de lumière (1923), Tels qu'ils furent (1927), Madame Clapain (1932). De roman en roman, édouard Estaunié se révéla un admirable analyste de l'âme humaine et de ses tourments.

    Il fut élu à l'Académie française en 1923 au fauteuil n° 24.

    En 1926, édouard Estaunié devait être porté à la présidence de la Société des gens de lettres.

    academie franç
  • Georges Pompidou pf
    Né le 5 juillet 1911 à Montboudif (Cantal, France) - Décédé en 1974 à Paris
  • tp-1839

    Né dans un ménage d'instituteurs, Georges Pompidou reste le seul président de la Ve République d'origine populaire. Sa disparition, à 63 ans, coïncide en France avec la fin des « Trente glorieuses », selon l'expression de l'économiste Jean Fourastié pour désigner les 30 années de l'après-guerre...

  • Karol Wojtyla (Jean-Paul II) pf
    Né le 18 mai 1920 à Wadowice (Pologne) - Décédé en 2005 à VatiCA/ca
  • tp-pl2453

    Le Polonais Karol Wojtyla, pape en 1978 sous le nom de Jean-Paul II, conduit les Polonais et les autres peuples d'Europe orientale à rejeter la domination soviétique et le communisme en usant de quelques mots forts : « N'ayez pas peur ! ».

    Il survit à un attentat, sur la place Saint-Pierre, à Rome, en 1981, mais reste très affaibli. Dès lors, son pontificat prend l'allure d'un long chemin de croix. Il parcourt le monde comme aucun pape avant lui, prêchant ici l'insoumission, là la justice, ailleurs le retour à la foi (104 voyages et 129 pays visités, Italie non comprise, au cours de ses 27 ans de pontificat).


    Date de mise à jour : 15/10/2018
    Imprimer la fiche