Ce jour est le 25 Avril - Marc

Marc est le deuxième évangéliste. Dans la maison de sa mère se réunissent les disciples du Christ. Lui-même figure parmi les compagnons des Apôtres et Pierre le considère comme son fils.

Converti à la religion du Christ, Marc commence à prêcher sous les auspices de son cousin Barnabé. Il accompagne ce dernier ainsi que Paul dans leur mission à Antioche, en Syrie, puis repart avec Barnabé à Chypre.

On retrouve ensuite sa trace à Rome où prêche Pierre. C'est là qu'il entame la rédaction de son livre, aux environs de l'an 70, sans doute en suivant les indications du chef des Apôtres.

Après le martyre de ce dernier, on suppute que Marc termine sa vie à Alexandrie, en égypte. Il est en tout cas présenté comme le fondateur de l'église locale et c'est dans cette ville qu'est vénérée plus tard sa dépouille.

Au IXe siècle, des marchands vénitiens volent ses reliques présumées et les transportent dans leur cité.

C'est ainsi que l'évangéliste et le lion, son symbole, sont devenus les emblèmes de la Sérénissime République.

Source Hèrodote


6e jour du mois Floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de l'ancolie.

tp-0156pre

5e jour du Taureau.

Journée Mondiale

Journée Mondiale du paludisme
       Journée Mondiale pour la sauvegarde du lien parental

Prénoms du jour

Bonne fête aux Marc et ses variantes Marck, Marco, Marcos, prénoms composés les plus fréquents Jean-Marc, Marc-André, Marc-Antoine, Marc-Henri, Marco-Paulo et formes féminines Marcia, Marcie et Marcy.
Et aussi aux : Clarence et ses dérivés : Claran, Clarens, Claron, Clarons, Clarrie, Darence, etc.
Ermin
France ainsi que ses dérivés féminins les plus courants Francelina, France-Line, Franceline, France-Lise, Francelise, Francelyne, Francelyse, Francette et Marie-France et sa forme masculine Francelin.
Gourloez
Héribald

Ils se prénomment aussi

Événements

  • 1284 : Édouard II, prince de Galles
  • Le titre de prince de Galles conféré à l'héritier du trône d'Angleterre remonte au 25 avril 1284. Ce jour-là naît à Carnarvon, au pays de Galles, le futur Ŕdouard II.

    Son père, le roi d'Angleterre édouard 1er, lui donne le titre de prince de Galles pour honorer la promesse qu'il avait faite aux Gallois de leur donner un suzerain natif du pays.

    La coutume de donner un titre nobiliaire à l'héritier se retrouve :
    • dans la monarchie française, dont l'héritier porte le titre de Dauphin (souverain du Dauphiné),
    • dans la monarchie espagnole, dont l'héritier est prince des Asturies,
    • à la tête du Saint Empire romain germanique, où le fils de l'empereur allemand est roi de Rome,
    • également dans des familles princières. Ainsi l'héritier des princes de Condé est-il duc d'Enghien.
  • 1507 : Et Waldseemüller inventa l'Amérique...
  • tp-rou0001

    À Saint-Dié, dans les Vosges, est imprimé un document qui porte pour la première fois la mention d'un nom appelé à faire date : America ! Ce document révolutionnaire n'est rien de plus que le commentaire d'une grande carte du monde nommée Universalis Cosmographiæ où il est fait référence aux quatre voyages d'Amerigo Vespucci. Repris en 1538 par le cartographe Mercator, le mot Amérique (America) entre alors dans l'usage courant...

  • 1529 : La « Grande Rebeyne »
  • Éclate à Lyon la « Grande Rebeyne », une émeute de la faim d'une violence inédite. Elle fait suite à plusieurs années de récoltes médiocres et de disettes. C'en est fini du « beau XVIe siècle » et de la première Renaissance française.

    Deux ans plus tard, la bourgeoisie lyonnaise fonde l'Aumônerie générale, pour prévenir le retour de pareilles émeutes. C'est le début de la charité organisée...

  • 1792 : Rouget de Lisle chante la Marseillaise
  • tp-3939

    À Strasbourg, dans le salon du baron de Dietrich, maire de la ville et ami de Lafayette, l'effervescence est à son comble.

    Le maître de maison s'adresse au jeune Joseph Rouget de Lisle, officier de son état et violoncelliste à ses heures (32 ans): « Monsieur de Lisle, faites-nous quelque beau chant pour ce peuple soldat qui surgit de toutes parts à l'appel de la patrie en danger et vous aurez bien mérité de la nation ».

    Le capitaine de garnison, de retour chez lui, s'exécute avec fougue. Le lendemain soir, de Dietrich organise un dîner au cours duquel lui-même reprend son chant, accompagné par une dame au clavecin et par Rouget de Lisle au violon...

  • 1841 : Mayotte sous protection française
  • tp-compa061

    Le sultan Andriantsouli qui règne sur Mayotte, se place sous le protectorat de la France par le traité du 25 avril 1841 signé avec le commandant Pierre Passot. Il reçoit en contrepartie une indemnité de 1 000 piastres ! C'est ainsi que Mayotte entre dans le giron de la France.

    De proche en proche, l'ensemble de l'archipel des Comores (Mayotte, Anjouan, Grande Comore et Mohéli) devient colonie française...

  • 1849 : Émeute à Montréal
  • tp-CA/ca0912

    À Montréal, une émeute populaire se solde par l'incendie de l'hôtel du Parlement, où le gouverneur général du Canada, lord Elgin, venait de sanctionner une loi controversée.

    à la suite de ce drame, Montréal perd le statut de capitale des deux parties du Canada, le Haut et le Bas-Canada, dont elle avait hérité à peine deux ans plus tôt...

  • 1915 : Débarquement franco-britannique à Gallipoli
  • tp-aus001

    Un corps expéditionnaire franco-britannique débarque sur la presqu'île de Gallipoli (Canakale en turc), à l'entrée du détroit des Dardanelles, en Turquie. Le débarquement aboutit à un dramatique fiasco face aux défenses turco-allemandes, sous le commandement du général allemand Liman von Sanders et d'un général turc promis à un grand avenir, Kemal Atatürk...

  • 1945 : Conférence de San Francisco
  • tp-usa0479

    Ce jour s'ouvre la conférence de San Francisco. Les représentants des nations libres élaborent la charte de l'Organisation des Nations Unies (O..NU.). Le même jour, les armées américaines et soviétiques font leur jonction à Berlin. C'est pratiquement la fin des combats en Europe...

  • 1953 : Crick et Watson révèlent l'A.D.N.
  • tp-3423

    Un article de la célèbre revue scientifique Nature signé du biologiste américain Jim Watson (24 ans) et du physicien britannique Francis Crick (36 ans) décrit pour la première fois la structure de la molécule d'.A.DN. (acide désoxyribonucléique), support du patrimoine génétique des êtres humains...

  • 1974 : La Révolution des œillets
  • tp-p1974

    Lisbonne est le théâtre de la « révolution des œillets ». La dictature héritée du docteur Salazar est renversée pacifiquement (fait rarissime !) par une poignée d'officiers...

    Naissances

  • Saint Louis (Louis IX)
    Né en 1214 à Poissy - 25 août 1270 à Tunis (Tunisie)
  • tp-989

    Louis IX, futur Saint Louis, monte sur le trône de France à 12 ans. Guerrier courageux et combatif, souverain habile et sage, mari empressé autant que fidèle, profondément pieux, le roi apparaît comme le modèle du chevalier chrétien, d'où sa CA/caonisation quelques années après sa mort.

    Son long règne coïncide avec l'apogée de la France médiévale, capétienne et chrétienne. Il met fin à la première guerre contre l'Angleterre ainsi qu'à la croisade des Albigeois. Il remet à leur place les turbulents seigneurs féodaux et modernise l'administration./p>

    Sous son règne, Paris devient la ville la plus prestigieuse d'Occident avec son Université et ses monuments religieux (Sainte Chapelle, Notre-Dame). Les foires de Champagne favorisent le commerce et permettent la naissance d'une bourgeoisie urbaine active et entreprenante...

  • Édouard II Plantagenêt
    Né en 1284 à Carnavon (Angleterre) - 21 septembre 1327 à Berkeley (Angleterre)
  • Fils et père de souverains remarquables, édouard II a inscrit quant à lui une page pathétique dans l'Histoire anglaise.

    Premier prince héritier à recevoir le titre de prince de Galles, il monte sur le trône le 7 juillet 1307.

    Il épouse Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel, ce qui sera de grande conséquence quand les fils du roi de France étant morts sans héritiers, on se posera la question de leur succession. Il en résultera la guerre de Cent Ans.

    En attendant, le roi fait quatre enfants à son épouse, à commencer par le futur édouard III, mais très vite lui préfère ses favoris, d'abord Pierre Gaveston, tué par des barons révoltés en 1312, puis Hugh Le Despenser...

  • Anders Celsius
    Né en 1701 à Uppsala - Décédé le 25 avril 1744 dans la même ville
  • Anders Celsius appartenait à une famille comportant beaucoup de savants originaire d'Ovanåker, petite localité située dans la province de Hälsingland au nord d'Uppsala. Comme il était d'usage à l'époque dans les pays germaniques et sCA/cadinaves de latiniser les noms de famille, celui de Celsius est une version latinisée du nom du presbytère (Högen). Anders, très jeune réputé pour sa bosse des mathématiques, il fut appointé professeur d'astronomie en 1730, à l'âge de 29 ans.

    tp-su1169

    Pour effectuer des observations météorologiques, Celsius construisit un thermomètre qui allait lui assurer une gloire mondiale. Son thermomètre était gradué en sorte que 0 correspondait au point d'ébullition de l'eau, et 100 au point de solidification. Cette échelle était donc graduée en sens inverse de l'échelle centigrade que nous connaissons actuellement. Ce n'est qu'après la mort précoce de Celsius, survenue en 1744, que ses collègues (on pense que l'initiative en revient surtout au célèbre naturaliste suédois Carl von Linné), inversèrent l'échelle de Celsius pour lui donner sa forme actuelle, à savoir 0 pour la température de solidification de l'eau et 100 pour son point d'ébullition.

    La plupart des travaux de Celsius furent publiés, soit dans les publications de la Société Royale des Sciences d'Uppsala, soit dans les publications de l'Académie Royale des Sciences de Suède. La première, fondée en 1710, constitue la plus ancienne société scientifique en Suède et Celsius en fut le secrétaire de 1725 à sa mort en 1744, la seconde fut fondée seulement en 1739. Il écrivit un ouvrage de vulgarisation d'arithmétique pour la jeunesse qui reflète bien l'esprit de son époque.

    wikipedia
  • Guillaume le Taciturne
    Né en 1533 à Dillenburg (Allemagne) - 10 juillet 1584 à Delft (Pays-Bas)
  • tp-nl1226

    Né en Allemagne, non loin de Nassau, Guillaume 1er, prince d'Orange, a été nommé par le souverain espagnol stathouder (gouverneur) de Hollande.

    Homme d'honneur, justement surnommé le Taciturne, il ne tarda pas à se mettre à la tête de la révolte des calvinistes hollandais. C'est à cet Allemand et catholique d'origine, que les Pays-Bas doivent leur indépendance...

  • Oliver Cromwell
    Né en 1599 à Huntingdon (Angleterre) - 3 septembre 1658 à Londres (Angleterre)
  • Né dans une famille de gentilshommes campagnards, Oliver Cromwell s'illustre en organisant un régiment de cavalerie remarquable par son fanatisme autant que par sa combativité, les Ironsides (Côtes de fer).

    tp-gb1624

    Lorsqu'éclate la guerre civile entre les Cavaliers (royalistes aux cheveux longs) et les Têtes rondes (puritains au crâne rasé), Cromwell assure la victoire de ces derniers grâce à son régiment, à Marston Moor, le 2 juillet 1644.

    Chargé par le Parlement de diriger l'armée, Cromwell remporte sur les Cavaliers une nouvelle victoire à Naseby le 14 juin 1645. En mai 1647, il va rattraper le roi Charles 1er Stuart en écosse où il s'était réfugié. De retour à Londres, il fait épurer le Parlement de ses éléments récalcitrants et obtient de ce « Parlement croupion » (Rump Parliament), expurgé et réduit à une centaine de membres la condamnation à mort du souverain...

  • Ella Fitzgerald
    Née en 1917 à Newport News - Décédée le 15 juin 1996 à Beverly Hills
  • Chanteuse de jazz américaine.

    tp-3503

    Elle grandit près de New York. Elle rêvait alors d'être danseuse. Elle commence à chanter à 16 ans en 1934 au théâtre Apollo de Harlem à New York dans une des premières Amateurs Nights qu'elle remporte, contribuant autant à la gloire de l'Apollo qu'à la sienne.

    Ayant « gagné » en 1935 une audition pour une semaine, elle commence à jouer avec l'orchestre de Webb au Savoy de Harlem. Elle enregistre quelques tubes avec lui, dont le célèbre If You Can't Sing It, You'll Have to Swing It, Love and Kisses, mais c'est sa version de la berceuse A Tisket, a Tasket qui la fit connaître. Quand Chick Webb meurt en 1939, l'orchestre continue sous le nom de « Ella Fitzgerald and Her Famous Orchestra ».

    Elle commence une carrière solo en 1941. Malgré sa notoriété, elle a été victime comme beaucoup de noirs, de discrimination au Cotton club. Au début, chanteuse de swing, elle aborde aussi le bebop. Elle est la reine du scat, et elle a joué du blues, de la samba, du gospel etc., et même des chants de Noël. En 1942, elle apparaît dans le film du duo comique Abbott et Costello, Deux nigauds cow-boys.

    Selon les propres mots d'Ella Fitzgerald, c'est Marilyn Monroe qui apportera un grand soutien à sa carrière en l'imposant littéralement au Mocambo Club de Los Angeles.

    Ses morceaux les plus connus sont une série de chansons écrites par les plus grands compositeurs américains du moment comme George Gershwin (avec l'orchestre de Nelson Riddle), Cole Porter, Duke Ellington... Avec l'orchestre de Duke Ellington, elle fait des tournées en Europe et en Amérique du Nord. Elle ouvrait le concert avec le morceau de Duke Ellington Take the 'A' Train; elle fut une des rares à chanter des paroles sur ce morceau.

    Elle a joué en concert avec les plus importants groupes et solistes. Son vrai rôle était « instrumentiste de la voix ». Elle chante avec de nombreux partenaires instrumentaux comme Oscar Peterson, Count Basie (On the Sunny Side of the Street), Roy Eldridge, Joe Pass (Speak Love), Dizzy Gillespie, et le trio de Tommy Flanagan. Elle a aussi chanté avec d'autres voix du jazz comme Nat King Cole ou Frank Sinatra.

    Porgy and Bess est son enregistrement le plus connu avec la légende du jazz qu'était Louis Armstrong, mais elle a également enregistré avec lui le célèbre album Ella and Louis qui eut un tel succès qu'ils enregistrèrent un Ella and Louis Again. Ella apparaît aussi avec Peggy Lee comme actrice et chanteuse dans le film Kelly's Blues.

    wikipedia

    Décès

  • Jacques Marette
    Né le 21 septembre 1922 à Paris - Décédé en 1984.
  • Homme politique

    tp-3015

    Fils d'industriel, bilingue franco-allemand par sa mère, il met sa connaissance de l'allemand au service de l'Intelligence Service. Licencié en droit, il est journaliste à France-Soir et pour Combat. Il représente la Radiodiffusion-télévision française en Allemagne. Il est directeur des éditions du R.P.F., le mouvement gaulliste, de 1949 à 1952. Il est ensuite cadre de l'industrie. De 1958 à 1959, il est conseiller technique auprès d'édouard Ramonet, ministre de l'Industrie du général de Gaulle.

    Sénateur U.N.R. de Paris de 1959 à 1962 en remplacement d'Edmond Michelet, devenu ministre, il est élu député de Paris en décembre 1962. Le 14 avril 1962, il devient ministre des Postes et des télécommunications dans le gouvernement de Georges Pompidou, fonction qu'il occupe jusqu'au 1er avril 1967. Il s'attache à développer une filière nationale des télécommunications. Il a l'ambition de faire des P et T un des fers de lance de l'économie française. En 1964, lors de l'attribution des codes téléphoniques internationaux, il choisit pour la France le code 33. Réélu à chaque élection législative, il siège à l'Assemblée nationale jusqu'à sa mort. Il fut également conseiller municipal de Paris.

    Il est titulaire de la Croix de guerre et décoré de la médaille de la Résistance.

    C'est sa sœur Françoise Dolto qui rédige la première réponse-type des Postes aux lettres au père Noël reçues, une initiative prise lors de sa première année comme ministre des Postes en 1962.

    wikipedia


    Date de mise à jour : 19/08/2017
    Imprimer la fiche