Ce jour est le 10 Juillet - Ulrich


Moine de la prestigieuse abbaye de Cluny, en Bourgogne, il fonda au XIe siècle des monastères en Allemagne, dont celui de Zell (aujourd'hui Saint Ulrich, en Forêt Noire).

Source Hérodote


22e jour du mois de Messidor dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du cumin.

tp-0150pre

19e jour du Cancer.

Dicton du jour

Pluie du 10 juillet mouille sept fois du moissonneur le bonnet.

Prénoms du jour

Bonne fête aux Ulric, sa variante masculine Ulrich et ses formes féminines Ulla, Ulrika et Ulrike.
Et aussi aux Amélie, et ses variantes Amalia, Amalie, Amélia, Amely et Amélya.
Emmanuel
Knut, et ses variantes Knud, Canut.
Rufine et sa variante Rufina.

Ils se prénomment aussi Ulrich

Événements

  • 1547 : Le « coup de Jarnac »
  • Le roi de France Henri II rétablit officiellement le duel judiciaire, une pratique interdite depuis Saint Louis, pour solder une querelle entre François de Vivonne, seigneur de La Chtaigneraie, et Guy Chabot, par ailleurs baron de Jarnac.

    Ce dernier, en mauvaise posture, vainc son adversaire par surprise.

    L'expression « coup de Jarnac » va ainsi devenir synonyme d'habileté mais sera détournée de son sens à la fin du XVIIIe siècle par le Dictionnaire de Trévoux qui préférera y voir une manœuvre traîtresse et déloyale...

  • 1559 : Mort tragique du roi Henri II
  • Le roi Henri II meurt suite à un accident de tournoi, devant l'hôtel des Tournelles, à Paris, après dix jours de grandes souffrances.

    Son fils aîné lui succède sous le nom de François II. C'est un garçon chétif de 15 ans...

  • 1584 : Assassinat de Guillaume 1er d'Orange-Nassau
  • Un menuisier de Dôle, Balthazar Gerard, entreprend d'assassiner le stathouder des Provinces-Unies, chef des calvinistes hollandais en guerre contre l'Espagne.

    tp-nl1226

    Ce catholique fanatique s'est laissé convaincre par les appels au tyrannicide lancés par des jésuites au service du roi d'Espagne Philippe II. Il réussit à s'introduire dans l'entourage de Guillaume d'Orange-Nassau, plus connu sous le surnom de Guillaume le Taciturne, et l'assassine d'un coup de pistolet dans sa résidence du Prinsenhof, à Delft.

    « Dieu, ayez pitié de moi et de mon pauvre peuple », murmure la victime en expirant. L'assassin est exécuté mais sa famille grassement indemnisée par le roi d'Espagne. Il fera des émules en la personne de Jacques Clément, assassin du roi Henri III (1589) et de Ravaillac, assassin d'Henri IV (1610)...

  • 1940 : Pleins pouvoirs au Maréchal Pétain
  • Dans le casino de la ville d'eaux de Vichy, la Chambre élue en 1936 sous les couleurs du Front Populaire vote les pleins pouvoirs au maréchal Philippe Pétain. 80 députés sur 649 s'y opposent. C'est la fin de la IIIe République et le début de ce qu'on appelle le « régime de Vichy ».

    tp-v

    Pierre Laval, vice-président du Conseil, s'est chargé de lire devant les députés la lettre du maréchal demandant les pleins pouvoirs en vue de préparer une nouvelle Constitution. Pétain lui-même a veillé à ne pas se présenter devant « ces gens-là » qu'il méprise. Sitôt le vote acquis, la Chambre est dissoute et le nouveau chef de l'état, outrepassant la mission qui lui a été confiée, s'arroge les pleins pouvoirs. Il entame à 84 ans une carrière de dictateur.

    Le Maréchal fait très vite l'objet d'un véritable culte de la personnalité. Beaucoup de sommités se retrouvent aux côtés du vainqueur de Verdun avec l'espoir de régénérer le pays grce à une « Révolution nationale »...

  • 1943 : Débarquement anglo-saxon en Sicile
  • tp-mh0476

    Les Anglo-Saxons débarquent en Sicile. C'est l'opération « Husty ». La 8e armée britannique du général Bernard Montgomery pose le pied sur la côte méridionale ; la 7e armée américaine du général George Patton sur la côte occidentale. Les troupes italiennes et allemandes sont prises au dépourvu et en cinq semaines, les Alliés s'emparent de l'île. À Rome, le gouvernement est pris de panique...

  • 1947 : L'Exodus défie la loi anglaise
  • Un bateau panaméen (President Warfield) appareille de Sète avec à son bord 4 551 juifs d'Europe centrale, rescapés des camps de la mort. En pleine mer, le bateau, qui a été affrété par l'organisation sioniste clandestine Haganah, change son nom pour celui d'Yetzia Europa (Exode de l'Europe, plus connu dans sa version anglaise : Exodus 47). Il arbore le drapeau marqué de l'étoile de David et se dirige vers la Palestine, encore sous mandat britannique...

    Naissances

  • Jean Calvin
    Né en 1509 à Noyon - Décédé le 27 mai 1564 à Genève (Suisse)
  • tp-4356

    Calvin est la deuxième grande figure de la Réforme protestante, après Martin Luther, son aîné et devancier. Fermement installé à Genève, il développe une activité insatiable de sorte qu'à sa mort, à 54 ans, on compte déjà dans le monde davantage de calvinistes que de luthériens...

  • Camille Pissarro
    Né en 1830 à Saint-Thomas (Îles Vierges) - Décédé le 13 novembre à Paris 1903
  • Peintre impressionniste.

    tp-bi0180bf

    Connu comme l'un des « pères de l'impressionnisme », il a peint la vie rurale française, en particulier des paysages et des scènes représentant des paysans travaillant dans les champs, mais il est célèbre aussi pour ses scènes de Montmartre, et ses scènes autour du Louvre et des Tuileries, où il descendait. À Paris, il eut entre autres pour élèves Paul Cézanne, Paul Gauguin, Jean Peské et Henri-Martin Lamotte.

    Pissarro est aussi un théoricien de l'anarchie, fréquentant assidument les peintres de la Nouvelle-Athènes qui appartiennent au mouvement libertaire. Il partage cette position avec Gauguin, avec lequel il aura par la suite des relations tendues.

    La production de Pissarro est inégale. Ses paysages ou ses baigneuses sont parfois marqués d'une certaine mièvrerie, alors qu'il accomplit par ailleurs des œuvres éblouissantes (La Meule, Pontoise, La Route d'Ennery). En 1896, le peintre déclarait : « Nous ne demandons pas mieux que d'être classiques, mais en le trouvant par notre propre sensation, oh! que c'est différent ! »

    Wikipedia
  • Marcel Proust
    Né en 1871 à Paris - Décédé le 18 novembre 1922 à Paris
  • tp-1472

    En 1913, Marcel Proust publie à compte d'auteur Du côté de chez Swann. Fils d'un brillant professeur de médecine, l'écrivain a une réputation de dilettante et de noceur. Pourtant, il ajoutera six tomes à ce livre hors du commun pour en faire le roman le plus long et l'un des plus beaux de la langue française sous le titre À la recherche du temps perdu. Au total, 17 ans de travail acharné...

    Décès

  • Taizong le Grand
    Né en 597 - Décédé en 649 à Chang'an (Chine)
  • De son vrai nom Li Shimin, l'empereur Taizong le Grand est le fondateur de la dynastie des T´ang. Il restaure la grandeur de la Chine après trois siècles durant lesquels elle a eu à souffrir d'invasions barbares (comme l'empire romain à la même époque).

    Il rétablit la paix civile, étend l'empire jusqu'en Asie centrale et réduit en vassalité les pays voisins (Corée, Japon, Tonkin,.) avant de s'éteindre à Chang'an (aujourd'hui Si'ngan-fou) à l'âge de 52 ans.

    Sous son règne et celui de ses successeurs, le confucianisme redevient la doctrine officielle cependant que se diffuse le bouddhisme. Les innovations scientifiques se multiplient (y compris même une forme archaïque d'imprimerie)...

  • René d'Anjou
    Né le 16 janvier 1409 à Angers - Décédé en 1480 à Aix-en-Provence
  • tp-4326

    Deuxième fils de Louis II d'Anjou et Yolande d'Aragon, René hérite du duché de Bar puis, par son mariage avec Isabelle de Lorraine, du duché de Lorraine en 1431. Enfin du duché d'Anjou et le comté de Provence !

    Le jeune duc n'est pas seulement l'un des plus puissants seigneurs du royaume. Il est par ailleurs le beau-frère et l'ami du roi de France Charles VII, lequel a épousé en 1422 sa sœur Marie d'Anjou. Comme si cela ne suffisait pas, la reine Jeanne de Naples lui lègue son royaume mais celui-ci ne lui attirera que des ennuis et il n'en conservera que le titre de roi.

    René 1er, exilé à Saumur puis à Aix-en-Provence, finira sa vie au milieu d'une cour raffinée, pleine d'artistes et de poètes. Pour ses sujets provençaux, il restera à jamais le « bon Roi René »...

  • Henri II
    Né le 31 mars 1519 à Saint-Germain-en-Laye - Décédé en 1559 à Paris
  • tp-td0612pa

    Henri II, deuxième fils de François 1er et Claude de France, monte sur le trône de France à 28 ans tout juste. Marié à 14 ans à Catherine de Médicis, le nouveau roi lui préfère néanmoins Diane de Poitiers, de vingt ans plus âgée que lui. Elle a su le consoler d'une pénible captivité à Madrid, otage de l'empereur Charles Quint...

  • Guillaume le Taciturne
    Né le 25 avril 1533 à Dillenburg (Allemagne) - Décédé en 1584 à Delft (Pays-Bas)
  • Né en Allemagne, non loin de Nassau, Guillaume 1er, prince d'Orange, a été nommé par le souverain espagnol stathouder (gouverneur) de Hollande.

    Homme d'honneur, justement surnommé le Taciturne, il ne tarda pas à se mettre à la tête de la révolte des calvinistes hollandais. C'est à cet Allemand et catholique d'origine, que les Pays-Bas doivent leur indépendance...

  • Étienne Œhmichen
    Né le 15 octobre 1884 à Chlons-en-Champagne - Décédé le 10 juillet 1955 à Paris
  • Ingénieur et biologiste français. Il est considéré comme l'un des pionniers du stroboscope, de l'invention de l'hélicoptère - dont il établit le premier record homologué par la FAI en 1924 - et l'un des précurseurs de la biomécanique.

    tp-1098

    La mort de son père en 1892 oblige sa mère à partir l'année suivante pour Lyon. La famille s'installe ensuite dans le pays de Montbéliard en 1897. Étienne Œhmichen y entame ses études qu'il poursuit à Paris où il est diplômé de l'école centrale en 1908. Il s'intéresse notamment à l'aérodynamique, à la cinématographie, à la zoologie ou encore à la paléontologie.

    Il débute dès 1909 comme directeur-adjoint du Service électrique de la Société alsacienne de constructions mécaniques à Belfort. Deux ans plus tard il entre comme sous-directeur chez Peugeot à Beaulieu-Valentigney. Il y met au point une dynamo d'éclairage pour automobiles ainsi qu'un système de démarrage des moteurs à explosion dit Peugeot-Oehmichen et dépose pas moins de douze brevets avec Peugeot entre 1912 et 19142.

    Quand vient la Première Guerre mondiale, il est mobilisé dans l'artillerie avant d'être appelé avec rang de capitaine auprès du général Estienne pour résoudre le problème du manque de puissance des gros chars d'assauts. Il développe le « char Peugeot », équipé d'un nouveau type de suspension, d'une transmission électrique et qui se dirige par la différence de vitesse entre les deux chenilles indépendantes, mais qui reste à l'état de prototype. À cette occasion, il applique la stroboscopie pour examiner les moteurs et crée un appareillage d'où dérivent les stroboscopes électriques puis électroniques. Par la suite, il lui vient l'idée d'appliquer cette technique, combinée à la radiologie, à l'étude du vol des oiseaux et des insectes, des travaux qu'il décrit dans Nos maîtres les oiseaux, publié en 1920.

    Ses recherches se concentrent alors sur le développement des hélicoptères. Le 4 mai 1924, il effectue à Arbouans (Doubs) le premier kilomètre en circuit fermé en hélicoptère avec son quadrirotor n° 2 à décollage et atterrissage à la verticale, sur un terrain propriété des usines Peugeot. Les quatre rotors à axe vertical se répartissaient par deux de chaque côté du fuselage tandis que cinq petites hélices assuraient la stabilité horizontale, complétées par une hélice de direction et deux hélices de propulsion alimentées par un moteur Rhône de 88 kW. C'est le premier record homologué pour un « hélicoptère » par la Fédération aéronautique internationale.

    Pionnier de la biomécanique, il se voit confier la chaire d'aérolocomotion mécanique et biologique au Collège de France à partir de 1939, qu'il occupe jusqu'à sa mort.

    Wikipedia

    Date de mise à jour : 06/07/2015
    Imprimer la fiche