Ce jour est le 13 Août - Hippolyte

Ce nom signifie en grec : celui qui délie les chevaux. C'est celui d'un prêtre romain du IIIe siècle au caractère trempé qui s'opposa à plusieurs papes sur des questions de doctrine et fut condamné aux travaux forcés par l'empereur Maximin avant de se réconcilier avec l'Église.

Source Hérodote


26e jour du mois Thermidor dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la myrte.

tp-0156pre 22e jour du Lion.

Dicton du jour

S'il pleut le jour de Sainte-Radegonde, La misère s'abat sur le monde.

Journée nationale

Journée nationale des gauchers

Prénoms du jour

Bonne fête aux Hippolyte et ses dérivés : Hippolitos, Hippolyne, Hippolytus, Ippolito, etc.
Et aussi aux Bénilde
Cassien, et ses dérivés : Cash, Cass, Cassiane, Cassio, Cassius, etc.
Radegonde, et ses dérivés : Radiane, etc.
Riowen, et ses dérivés bretons : Rien, Riom, Rion, etc.
Vitalina, et ses dérivés : Vitaliana, etc.

Il se prénomme aussi

1822

Événements

  • 1521 : Cortés entre à Tenochtitlan
  • tp-e1948

    Hernan Cortés entre à Tenochtitlan, capitale de l'empire aztèque, vaincue par un long siège qui a réduit sa population à la famine.

    L'orgueilleuse métropole va être détruite pierre à pierre et sur son emplacement sera érigée Mexico, centre de la colonisation espagnole en Amérique centrale...

  • 1624 : Richelieu chef du Conseil du roi
  • tp-305

    Richelieu devient le chef du Conseil du Roi. Le cardinal entreprend de discipliner la noblesse et la met au service du roi.

    Il réoriente la diplomatie dans le sens de l'intérêt national. Il combat le fanatisme religieux lorsque celui-ci sert les ennemis de la France. C'est aussi bien le fait des catholiques, groupés autour de la reine et favorables à l'Espagne, que des protestants de la Rochelle qui appellent les Anglais à leurs côtés...

  • 1704 : Les Français défaits à Hoechstaedt
  • Le duc de Marlborough et le prince Eugène écrasent les Français à Hoechstaedt. Les alliés arrivent sur le Rhin tandis que les Britanniques prennent Gibraltar. La guerre de la Succession d'Espagne est mal engagée pour Louis XIV malgré sa supériorité initiale...

    Naissances


  • Tony Garnier
    Né en 1869 à Lyon - Décédé le 19 janvier 1948 à Roquefort-la-Bédoule (Bouches-du-Rhône)
  • Architecte et urbaniste

    tp-1769

    Il fait ses études à l'École technique la Martinière à Lyon (1883), puis à l'École des Beaux Arts de Lyon (1886). Il obtient après six tentatives malheureuses le Premier Grand Prix de Rome en 1899, en présentant pour l'épreuve finale le sujet « Un hôtel pour le siège central d'une banque d'État. »

    Ce prix lui permet de séjourner à l'Académie de France à Rome (connue sous le nom de « la Villa Médicis »), du 29 décembre 1899 au 31 décembre 1903. Il y réalise une série d'aquarelles représentant différents sites de la ville. C'est aussi à Rome que Tony Garnier commence à travailler sur son projet de Cité industrielle. Il envoie ses planches à Paris, mais l'Académie les refuse et le somme d'effectuer les travaux qui lui sont demandés : des études architecturales de sites archéologiques antiques dans la région romaine. Les planches du projet de la Cité Industrielle sont actuellement exposées au sein du musée urbain Tony-Garnier à Lyon, dans le quartier des États-Unis qu'il a réalisé.

    Lors de l'arrivée d'Édouard Herriot à la mairie de Lyon en 1905, de grands travaux lui sont confiés, notamment dans l'est lyonnais, théâtre de la principale extension urbaine de Lyon à cette époque.

    Wikipedia
  • Alfred Hitchcock
    Né en 1899 à Londres (Royaume-Uni) - Décédé le 29 avril 1980 à Los Angeles (Etats-Unis)
  • tp-gb1199



    Le cinéaste Alfred Hitchcock a transposé au cinéma la magnifique tradition britannique du récit policier illustrée par sir Arthur Conan Doyle et Agatha Christie...

  • Fidel Castro
    Né en 1926 à Biran (Cuba)
  • Fils d'un riche planteur cubain, Fidel Castro se lance très jeune dans l'action politique. Désireux de renverser le dictateur Batista, il attaque le 26 juillet 1953 la caserne de Moncada, à Santiago-de-Cuba. Arrêté, il est condamné à 15 ans de prison. Libéré dès 1954 à la faveur d'une amnistie, il se réfugie au Mexique où il fonde le « Mouvement du 26 juillet » ! Dès le 2 décembre 1956,cuba 4094 il revient clandestinement à Cuba avec une troupe de fidèles. La plupart sont tués. Les rescapés, au nombre de douze, prennent le maquis dans la Sierra Maestra. Parmi eux le populaire Ernesto Guevara, un jeune médecin argentin surnommé le Che (l'Homme).

    De plus en plus de jeunes Cubains, exaspérés par la corruption du régime, rejoignent les insurgés. L'insurrection s'étend jusqu'à contraindre Fulgencio Batista à la fuite le 1er janvier 1959. Fidel Castro et ses « barbudos » entrent à La Havane en triomphe et le 17 février 1959, Fidel devient premier ministre avec un pouvoir quasi-dictatorial... Sans attendre, le guerillero nationalise les grandes plantations sucrières. Ses options socialistes lui aliènent la sympathie des États-Unis et l'amènent à s'aligner sur l'Union Soviétique. Cuba devient ainsi le premier pays communiste de l'hémisphère occidental. Castro lui-même va conserver le pouvoir jusqu'en février 2008, figeant l'île dans un système étatique et autoritaire d'un autre âge...

    Décès

  • Eugène Delacroix
    Né le 26 avril 1798 à Charenton - Décédé en 1863 à Paris
  • tp-0892

    Ami de Géricault et chef de file de l'école romantique, le jeune peintre cultive la couleur et le mouvement. Il se passionne aussi pour les grandes causes de son temps. Ainsi peint-il Les Massacres de Scio pour soutenir l'aspiration des Grecs à l'indépendance.

    Le père de l'artiste, Charles Delacroix, avait été ministre des Relations Extérieures dans le gouvernement du Directoire avant d'être remplacé à ce poste par Charles Maurice de Talleyrand en juillet 1797.

    Un article paru dans Le Moniteur peu avant la naissance de l'enfant révéla que Charles Delacroix avait été opéré en septembre d'une maladie qui le rendait stérile... Le bruit courut alors que l'enfant était en fait celui de Talleyrand, dont la réputation de coureur de jupons n'était plus à faire, et certains crurent en voir la confirmation dans la ressemblance entre l'ancien évêque d'Autun et le futur peintre...

  • Jules Massenet
    Né le 12 mai 1842 à Montaud - Décédé en 1912 à Paris
  • Compositeur

    tp-545

    Fils d'un industriel fabriquant des lames de faux à Pont-Salomon, près de Saint-Étienne, Jules-Émile-Frédéric est le benjamin d'une famille de douze enfants, son père ayant eu huit enfants d'un premier lit. Sa famille déménage à Paris en 1848, lorsqu'il a six ans et sa mère lui donne ses premières leçons de piano. Il entre au Conservatoire à l'âge de onze ans où il étudie le piano dans la classe d'Adolphe Laurent, l'orgue, le solfège et le contrepoint, l'harmonie et la composition. Il obtient un premier prix de piano en 1859 et un premier prix de contrepoint en 1863. Admis à la villa Médicis après avoir remporté le grand prix de Rome en 1863 avec sa cantate David Rizzio. Il rencontre à cette occasion Franz Liszt qui le prend en affection.

    Il regagne Paris et fait jouer son opéra La Grand-Tante en 1867. Il prend part à la guerre de 1870. Ensuite il connaît ses premiers succès avec la suite symphonique Pompéia, l'oratorio Marie-Madeleine en 1873, et les opéras Don César de Bazan, Le Roi de Lahore.

    Il reçoit la légion d'honneur en 1876 (il est commandeur en 1899). En 1878, il est nommé professeur de composition au Conservatoire. Il entre à l'âge de trente-six ans à l'Académie des beaux-arts. C'est le plus jeune des académiciens.

    En 1884 est créé à l'Opéra-Comique un de ses ouvrages les plus populaires, Manon. Ses autres œuvres Hérodiade, Le Cid, Le Jongleur de Notre-Dame rencontrent la faveur du public.

    Ses journées commençaient à quatre heures du matin, alternant compositions, enseignements et auditions. Il a laissé une œuvre essentiellement lyrique (vingt-cinq opéras) mais aussi pianistique et symphonique. L'influence de Massenet se ressent chez de nombreux compositeurs. Ne dédaignant pas les mondanités, c'était pourtant au fond un grand mélancolique qui avait besoin d'être amoureux de l'héroïne ou de l'interprète de ses œuvres.

    Wikipedia


    Date de mise à jour : 21/07/2015
    Imprimer la fiche