Ce jour est le 23 Septembre - Constant

Sacristain d'une église d'Ancône, au Ve siècle, le saint du jour se trouva à court d'huile pour allumer les lampes du chœur. Confiant en la toute-puissance du Christ, il utilisa de l'eau à la place... Miracle, les lampes auraient alors brillé comme si de rien n'était !

Source Hérodote


2e jour de Vendémiaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du safran.

tp-0155pre

1e jour de la Balance.

Journée nationale

Journée nationale du refus de l'échec scolaire

Prénoms du jour

Bonne fête aux Constant et ses variantes Constan et Constans,
et aussi aux Lin et sa variante italienne ou espagnole Lino, et ses formes féminines : Lina, Line, Linette et Lyne.
Solen, et ses dérivés bretons : Solena, Solenn, Solène, etc.

Ils se prénomment aussi

Historique Philatélique

  • 1870 : Naissance de la Poste aérienne
  • Nadar constitue de son propre chef la « Compagnie des Aérostiers Militaires » avec des bénévoles dont Camille Legrand (dit « Dartois ») et Claude-Jules Duruof dont le but est la construction de ballons militaires pour les mettre à la disposition du gouvernement. Leur première volonté était d'utiliser des ballons captifs (attachés au sol) pour l'observation des mouvements de l'ennemi. Germain Rampont, directeur général des Postes, se range à l'idée d'organiser des communications avec l'extérieur de Paris. Ils établissent un campement sur la place Saint-Pierre, au pied de la butte Montmartre, où naît la poste aérienne du siège.

    Cette première fabrication en série d'aéronefs, marque le début de l'industrie aéronautique. Les trains ne circulant plus, deux ateliers de construction de ballons sont installés dans les gares de chemin de fer réquisitionnées : les frères Godard à la gare d'Austerlitz et Camille Dartois et Gabriel Yon, associés de Nadar, à la gare du Nord. Ils fabriquent des ballons captifs permettant de surveiller l'ennemi, d'établir des relevés des positions et des ballons libres permettant d'acheminer du courrier et des passagers hors de la ville assiégée. Nadar baptise ses ballons : « le George-Sand », « l'Armand-Barbès », « le Louis-Blanc », etc.

    Pendant le siège de Paris, atelier de fabrication des ballons-poste à la gare d'Orléans

    Le 23 septembre 1870, Le Neptune, et Duruof à son bord, décolle puis franchit les lignes ennemies.

    Deux décrets du 27 septembre 1870 de l'Administration des Postes du Gouvernement de la Défense Nationale autorisent officiellement l'expédition du courrier par voie d'aérostats, applicables dès le lendemain. Ces deux décrets marquent la naissance de la Poste aérienne. L'administration imposait d'écrire sur du papier très mince et de plier la lettre en la cachetant de façon à ce qu'il ne soit pas nécessaire d'utiliser d'enveloppe. Les plis ne devaient pas excéder 3 ou 4 grammes.

    Événements

  • 605 av. J.-C. : Avènement de Nabuchodonosor (1)
  • tp-bul1695

    Successeur en -604 de son père Nabopolassar qu'il avait assisté dans ses opérations guerrières contre les Assyriens, couronnées, gràce à l'aide des Mèdes, par la prise de Ninive (-612), Nabuchodonosor apparaît comme le souverain emblématique de l'empire néo-babylonien. Son règne fut glorieux, mais peu belliqueux. Il dut pourtant, à ses débuts, intervenir presque annuellement en Syrie et Palestine. Ayant pris Jérusalem à deux reprises d'abord en -597, puis en -587 à la suite d'une révolte, il devint dans les textes bibliques le symbole de la domination militaire d'une superpuissance contre l'indépendance d'un petit peuple, qui paya d'un exil sévère sa volonté de résistance à l'oppression. Tyr, de son côté, tomba en -584. Mais le souverain se consacra essentiellement à l'administration de l'empire ainsi qu'au développement économique et urbain du cœur de l'antique Mésopotamie et de ses prestigieuses cité, de Babylone à Uruk en passant par Ur, Kish, Borsippa et Sippar...

  • 951 : Otton 1er roi des Lombards
  • Le roi de Germanie Otton 1er se fait couronner roi des Lombards à Pavie, près de Milan, comme Charlemagne, près de deux siècles avant lui. Et comme l'empereur « à la barbe fleurie », il se fera plus tard couronner empereur...

  • 1122 : Concordat à Worms entre le pape et l'empereur
  • La signature à Worms d'un Concordat entre le pape et l'empereur allemand met fin à la querelle des Investitures, vieille d'un demi-siècle...

  • 1408 : Les milices de Liège massacrées
  • Les bourgeois de la principauté ecclésiastique de Liège, en conflit avec leur évêque Jean de Bavière, se heurtent à Othée à une coalition qui rassemble les armées du comte de Hainaut, le frère de l'évêque, et du duc de Bourgogne Jean sans Peur, son beau-frère. Les milices communales sont écrasées par les armées féodales. Elles laissent 8 000 morts sur le terrain...

  • 1862 : Bismarck devient ministre-président de la Prusse
  • tp-d334

    Le roi de Prusse Guillaume 1er nomme un inconnu, Otto von Bismarck, à la présidence du Conseil des ministres, avec le titre de chancelier.

    Jusqu'à sa mort, en 1888, il va lui conserver sa confiance malgré leur incompatibilité de caractère et de très violents heurts entre les deux hommes ! La Prusse, l'Allemagne et l'Europe sortiront profondément transformées de cette nomination...

  • 1920 : Alexandre Millerand président de la République
  • À une écrasante majorité, les parlementaires français élisent à la présidence de la République Alexandre Millerand (65 ans), en remplacement de Paul Deschanel qui a du se démettre pour raison de santé...

  • 1943 : Raids anglo-américains sur Nantes
  • Le 16 septembre 1943, à 16h35, 79 bombardiers B17 de la 8e Air Force, commandée par le général Travis et venus d'Angleterre, larguent 1450 bombes sur Nantes.

    Une semaine plus tard, les bombardements sont renouvelés à 8h30 et 18h10 : en une quinzaine de minutes, une centaine de bombardiers larguent un millier de bombes sur le grand port de la côte atlantique. Il s'ensuit au total de ces deux journées 1 444 morts identifiés, 27 disparus, 113 corps non identifiés, 2 600 blessés, six mille sinistrés, sept cents immeubles détruits, trois mille immeubles inhabitables, cinquante voies de circulation obstruées sur une surface de plus de deux cents hectares.

    Ce raid destiné en principe à détruire des installations industrielles, portuaires et militaires est l'un des plus meurtriers sur la France occupée. Il est toutefois sans commune mesure avec les raids de terreur qui ont frappé les ville allemandes. L'acteur américain Clark Gable, en cours de tournage d'un film de propagande, a fait partie de la deuxième escadrille qui a frappé Nantes.

  • 1949 : Première bombe atomique soviétique
  • Explosion de la première bombe atomique soviétique (Kazakhstan), sur un champ de tir proche de la ville de Semipalatinsk...

  • 1954 : Brassens à l'Olympia
  • tp-2654

    Georges Brassens (33 ans) triomphe à l'Olympia.

    Originaire de Cette (on écrit aujourd'hui Sète), petit port du Languedoc, le futur poète « monte » à Paris en février 1940. Il trouve asile chez sa tante Antoinette et apprend la musique sur son piano.

    Anarchiste et pacifiste de cœur, il est indifférent au contexte dramatique de l'époque. En 1943, il est envoyé dans un camp de travailleurs à Basdorf, près de Berlin, au titre du S.T.O. Il s'enfuit un an plus tard et se réfugie chez Jeanne et Marcel Planche, au 9, impasse Florimont (14e arrondissement). Il y restera 22 ans. Pour Jeanne, il écrira La cane de Jeanne et pour Marcel, qui tient un bistrot dans la rue d'Alésia voisine, sa plus célèbre chanson : L'Auvergnat...

    Naissances

  • Auguste
    Né en 63 av. J.-C. - Décédé le 19 août 14 à Nola (Italie)
  • tp-ch1241

    Avec l'assassinat de Jules César, Rome plonge à nouveau dans la guerre civile. Son petit-neveu Octavien rétablit la paix civile. Il restaure les formes de la République sénatoriale en s'arrogeant tous les pouvoirs, y compris le commandement militaire ; en latin imperium. Le titulaire de l'Imperium est l'imperator dont nous avons fait empereur.

    En 27 avant J.-C., le Sénat romain décerne à Octavien le surnom d'Augustus (Auguste). Ce titre honorifique désigne celui qui agit sous de bons auspices. Sous le très long gouvernement d'Auguste s'épanouit la culture latine avec les artistes Virgile, Horace,... et un riche protecteur des artistes dont le nom, Mécène, est devenu nom commun !... Et l'on ne saurait oublier que c'est au temps de l'empereur Auguste que naît à Bethléem, un petit village au sud de Jérusalem, un enfant du nom de Jésus...

  • René de Saint-Marceaux
    Né en 1845 à Reims - Décédé le 23 avril 1915 à Paris
  • Sculpteur

    tp-4393

    René de Saint-Marceaux devient l'élève de François Jouffroy à l'école des beaux-arts de Paris. Il est élu membre de l'Académie des beaux-arts en 1905.

    Marguerite, son épouse, sert de modèle, parmi d'autres, au personnage de Madame Verdurin du roman à la recherche du temps perdu de Marcel Proust.

    René de Saint-Marceaux est une figure représentative de ces nombreux artistes de la Troisième République, exposant aux Salons et multipliant les concours et les honneurs.

    Il a sculpté le monument de l'Union postale universelle (1909) dans le parc Kleine Schanze à Berne (Suisse).

    Wikipedia
  • Romy Schneider
    Née en 1938 à Vienne - Décédée le 29 mai 1982 à Paris
  • tp-3187

    De son vrai nom Rosemarie Magdalena Albach était une actrice allemande naturalisée française. Elle a obtenu par deux fois le César de la meilleure actrice.

    Au début des années 1950, Schneider débute sa carrière d'actrice vers l'âge de 15 ans, dans le genre Heimatfilm allemand. De 1955 à 1957, elle interprète, dans la trilogie Sissi, le personnage central de l'impératrice Elisabeth d'Autriche, ce qui lui vaudra un succès et une reconnaissance internationale.

    En 1958, elle rencontre l'acteur Alain Delon, avec lequel elle se fiance ; Schneider s'installe alors en France où elle participe à des films à succès et acclamés par la critique, avec certains des réalisateurs les plus remarquables de cette époque. Sa relation avec Alain Delon prend fin en 1963, et par la suite Schneider se marie deux fois. Le fils de son premier mariage meurt dans un accident en 1981, à l'âge de 14 ans. En mai 1982, à l'âge de 43 ans, Romy Schneider est retrouvée morte dans son appartement parisien...

    Wikipedia

    Décès

  • François Mansart
    Né le 23 janvier 1598 à Paris - Décédé en 1666 à Paris
  • Architecte

    tp-1471

    Il est considéré comme le principal précurseur de l'architecture classique en France.

    Mansart, qui ne s'était pas marié et n'eut pas d'enfants avait toujours vécu à Paris.

    Le principal caractère de l'architecture de Mansart est la noblesse et la majesté . Toutes ses études tendaient à perfectionner les modèles de l'antiquité. Ses profils avaient de la précision et de la correction, et personne n'avait mieux conçu que lui la distribution générale d'un plan. Mais on lui a reproché, en s'éloignant totalement de l'élégance et de la gràce caractéristiques du siècle de François Ier, en exagérant la noblesse et la dignité pour donner plus de grandeur à ses /**/édifices, d'être tombé dans la pesanteur. Malgré ce reproche, on ne peut lui refuser un esprit solide, une imagination féconde, le sentiment du beau, et surtout une horreur du mauvais goût, assez rare à son époque. Aussi modeste qu'habile, il n'était jamais content de ses dessins, lors même qu'ils avaient mérité les suffrages des connaisseurs. Malgré ces défauts, François Mansart n'en a pas moins été regardé comme un des premiers architectes français.

    La plupart des nombreux et estimables édifices érigés par Mansart ont presque tous disparu et ne sont connus que par les gravures ou par la liste qu'en a laissée Charles Perrault. Aujourd'hui, il ne reste plus pour apprécier le talent de François Mansart, en dehors du Val-de-Gràce, que le chàteau de Maisons-Lafitte, gravé en sept planches par Mariette. à Paris, il ne subsiste plus que la façade restaurée de l'hôtel Carnavalet, et le temple du Marais, rue Saint-Antoine.

    Wikipedia
  • Urbain Le Verrier
    Né le 11 mars 1811 à Saint-Lô - Décédé en 1877 à Paris
  • tp-1147

    Astronome et mathématicien français spécialisé en mécanique céleste, découvreur de la planète Neptune et fondateur de la météorologie moderne française.

    Il est né dans une famille bourgeoise modeste. Après huit ans d'études au collège communal de sa ville natale Saint-Lô, il entre au Collège Royal de Caen où il étudiera les mathématiques de 1827 à 1830. Il poursuit ses études au Collège Louis-le-Grand à Paris et est admis en 1831 à l'école polytechnique dont il sort deux ans après comme ingénieur dans l'administration des tabacs. Il en démissionne en 1835 pour se consacrer à une carrière scientifique.

    On lui offre en revanche une place de répétiteur de « géodésie, astronomie et machines », qu'il accepte et où il se spécialise en astronomie de position et en mécanique céleste. En 1839, il présente à l'Académie des sciences son premier mémoire sur les variations séculaires des orbites des planètes.

    Urbain Le Verrier devient membre de la section d'astronomie de l'Académie des sciences et membre-adjoint du Bureau des longitudes.

    Urbain Le Verrier devient célèbre lorsque la planète, dont il a calculé les caractéristiques comme cause hypothétique des anomalies des mouvements d'Uranus, est effectivement observée, par l'astronome allemand Johann Galle à l'observatoire de Berlin. On baptisera Neptune cette nouvelle planète.

    La planète Uranus, découverte par William Herschel en 1781, présentait des irrégularités par rapport à l'orbite qu'elle aurait dû avoir suivant la loi de la gravitation universelle d'Isaac Newton. Encouragé par François Arago, Le Verrier se lance en 1844 dans le calcul des caractéristiques de cette nouvelle planète (masse, orbite, position actuelle), dont il communiquera les résultats à l'Académie des Sciences.

    Devant l'Académie des Sciences, Arago prononcera la célèbre phrase : « M. Le Verrier vit le nouvel astre au bout de sa plume ». La Royal Society lui décerne la médaille Copley la même année avec pour éloge « un des plus grands triomphes de l'analyse moderne appliqué à la théorie de la gravitation ».

    En 1846, est créée pour Le Verrier une chaire de mécanique céleste à la Faculté des sciences de Paris. Plus tard, Le Verrier tenta expliquer les perturbations de Mercure.

    Wikipedia
  • Prosper Mérimée logo-af.gif
    Né le 28 septembre 1803 à Paris - Décédé en 1870 à Cannes
  • Écrivain, historien et archéologue

    tp-1624

    Issu d'un milieu bourgeois et artiste, Prosper Mérimée fait des études de droit avant de s'intéresser à la littérature et de publier dès 1825 des textes, en particulier des nouvelles, qui le font connaître et lui vaudront d'être élu à l'Académie française au fauteuil n° 25 en 1844.

    En 1831, il entre dans les bureaux ministériels et devient en 1834 inspecteur général des Monuments historiques. Il effectue alors de nombreux voyages d'inspection à travers la France et confie à l'architecte Eugène Viollet-le-Duc la restauration d'édifices en péril comme la basilique de Vézelay en 1840, la Cathédrale Notre-Dame de Paris en 1843 ou la Cité de Carcassonne, à partir de 1853. Proche de l'impératrice Eugénie, il est fait sénateur en 1853 et anime les salons de la cour, par exemple avec sa fameuse dictée en 1857. Il publie alors moins de textes littéraires, pour se consacrer à des travaux d'historien et d'archéologue et initiant, à partir de 1842, un classement des monuments historiques auquel la Base Mérimée créée en 1978 rend hommage.

    L'œuvre littéraire de Prosper Mérimée relève d'« une esthétique du peu » et son écriture se caractérise par la rapidité et l'absence de développements qui créent une narration efficace et un réalisme fonctionnel adaptés au genre de la nouvelle, mais ce style a parfois disqualifié les œuvres de Mérimée auxquelles on a reproché leur manque de relief, ainsi Victor Hugo qui écrit : « Le paysage était plat comme Mérimée ». Si le Théàtre de Clara Gazul n'a pas marqué l'époque, il n'en va pas de même pour ses nouvelles qui jouent sur l'exotisme (la Corse dans Mateo Falcone et Colomba ou l'Andalousie dans Carmen, que popularisera l'opéra de Georges Bizet en 1875), sur le fantastique (Vision de Charles XI, La Vénus d'Ille, Lokis) ou sur la reconstitution historique (L'Enlèvement de la redoute, Tamango). L'Histoire est d'ailleurs au centre de son seul roman : Chronique du règne de Charles IX (1829).

    Wikipedia
  • Sigmund Freud
    Né le 6 mai 1856 à Freiberg (République Tchéque) - Décédé en 1939 à Londres
  • Neurologue autrichien, fondateur de la psychanalyse.

    tp-at1668

    Médecin viennois, Freud rencontre plusieurs personnalités importantes pour le développement de la psychanalyse, dont il est le principal théoricien. Son amitié avec Wilhelm Fliess, sa collaboration avec Josef Breuer, l'influence de Jean-Martin Charcot et des théories sur l'hypnose de l'École de la Salpêtrière vont le conduire à repenser les processus psychiques. Ses deux grandes découvertes sont la sexualité infantile et l'inconscient. Elles le conduiront à élaborer plusieurs théorisations des instances psychiques, en premier lieu avec les concepts d'inconscient, de rêve et de névrose, puis il proposera une technique de thérapie, la cure psychanalytique, qu'il définit pour la première fois en 19043. C'est dans le cadre de la cure, dès les Études sur l'hystérie, et particulièrement dans sa première analyse du « cas Dora », que Freud découvre peu à peu l'importance du transfert.

    Freud regroupe une génération de psychothérapeutes qui, pas à pas, élaborent la psychanalyse, d'abord en Autriche, en Suisse, à Berlin, puis à Paris, Londres et aux États-Unis. En dépit des scissions internes et des critiques, la psychanalyse s'installe comme une nouvelle discipline des sciences humaines dès 1920. En 1938, Freud, menacé par le régime nazi, quitte Vienne pour s'exiler à Londres, où il meurt d'un cancer de la mâchoire en 1939.

    Wikipedia
  • Bourvil, de son nom André Robert Raimbourg
    Né le 27 juillet 1917 à Prétot-Vicquemare (Seine-Maritime) - Décédé en 1970 à Paris (XVIe)
  • Acteur, chanteur et humoriste français.

    Le jeu comique de Bourvil a reposé principalement sur des rôles de gentil, parfois un peu bête ou naïf, comme les rôles qu'il a tenus face à l'énergique Louis de Funès : le personnage incarné par Bourvil parvient toujours, par sa gentillesse, non seulement à faire rire, mais aussi à échapper aux manipulations des personnages machiavéliques interprétés par de Funès.

    tp-2900

    Bourvil a cependant tenu des rôles plus dramatiques, comme l'homme à tout faire dans L'Arbre de Noël, dans lequel il aide un petit garçon atteint d'une leucémie à assouvir sa passion pour les loups. Dans ce film comme dans les films comiques, le spectateur peut facilement s'identifier au personnage joué par Bourvil, car c'est un homme simple. Dans Le Miroir à deux faces, son jeu est méconnaissable : face à Michèle Morgan, il incarne un homme qui manipule une femme laide pour pouvoir l'épouser, puis lorsque celle-ci devient belle gràce à une opération, il devient ignoble avec elle, jusqu'à la harceler et lui retirer ses enfants. On peut enfin citer son rôle de l'odieux Thénardier dans l'adaptation cinématographique des Misérables, ou encore son avant-dernier rôle, celui d'un commissaire de police dans Le Cercle rouge. Ce grand comique arrive même à verser des larmes dans Fortunat à l'annonce de la mort d'une institutrice qu'il considérait comme sa mère.

    Bourvil était un homme très cultivé. Dans les années cinquante, aimant le calme de la campagne, il choisit le petit village de Montainville, car bien relié à Paris par l'autoroute de l'Ouest. Son ami Georges Brassens, qui habitait non loin de là, à Crespières au Moulin de La Bonde, confiait qu'il était le parfait honnête homme, façon XVIIe siècle et lui suggérait des lectures. Il partageait avec Brassens une connaissance encyclopédique sur la chanson française.

    Il connaissait aussi Jean-Paul Sartre et on pensa à lui pour la Comédie-Française.

    Il reste aujourd'hui une référence pour de nombreux artistes. François Morel et Antoine de Caunes ont notamment réalisé un portrait de lui, en mars 2005, dans le cadre de l'émission télévisée sur le plus célèbre des Français à travers les siècles, classement dans lequel il arrivait en 7e position, gage d'une très grande popularité, 35 ans après sa disparition. Il parlait le français, l'anglais et un peu l'espagnol dans les films qu'il tournait.

    Bourvil a reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film La Traversée de Paris (d'après l'œuvre de Marcel Aymé). Comédien complet, il a choisi à maintes reprises des rôles traitant de sujets de société, notamment en coproduisant les films avec Jean-Pierre Mocky (La Cité de l'indicible Peur ou La Grande Frousse, La Grande Lessive). Il a également assuré le doublage de ses films en anglais...

    Wikipedia

    Date de mise à jour : 23/06/2014
    Imprimer la fiche