Ce jour est le 28 Septembre - Venceslas

Couronné duc de Bohême à l'âge de 14 ans, en 921, le prince Venceslas est assassiné huit ans plus tard par son propre frère, qui convoite le trône. Il meurt en priant Dieu de pardonner à l'assassin. Sa ferveur chrétienne lui vaut d'être bientôt canonisé et de devenir le saint patron de la Bohême (aujourd'hui, la République tchèque).

Source Hérodote

7e jour de Vendémiaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la carotte.

tp-0155pre

6e jour de la Balance.

Journée mondiale

Journée mondiale contre la rage

Prénoms du jour

Bonne fête aux Venceslas et sa variante Wenceslas.
Et aussi aux Eustochium
Exupère
Fauste, prénom épicène, et ses variantes masculines Faust et Fausto, sa variante féminine Fausta.
Konan, et ses dérivés bretons : Conan, etc.
Lucas et ses autres formes Luca, Lucca, Lucka, Luckas, Luka et Lukas.

Événements

  • 1864 : Fondation de la 1ère Internationale
  • Des ouvriers de toute l'Europe se réunissent à Londres, à Saint Martin's Hall, en soutien aux Polonais, victimes en 1863 d'une féroce répression russe.

    Il s'ensuite la formation de l'Association internationale des travailleurs (AIT), qui sera plus tard connue sous le nom de 1ère Internationale...

  • 1905 : Albert Einstein découvre la relativité tp-Prix Nobel
  • Entre mars et septembre 1905, quatre articles signés Albert Einstein paraissent dans la revue Annalen der Physik (volumes 17 et 18).

    tp-rou5930

    Ils portent sur des aspects fondamentaux de la physique : sur la lumière et sa nature discontinue (quanta devenus photons), sur la théorie de la chaleur et le mouvement brownien (existence des molécules), sur l'électrodynamique des corps en mouvement, sur le contenu énergétique des corps, c'est-à-dire l'équivalence entre la matière et l'énergie (relativité restreinte) avec la célèbre équation E= mc2 qui indique que l'énergie d'un corps est égale à sa masse multipliée par le carré de la vitesse de la lumière.

    Cette équivalence conduit tout droit (mais avec des moyens technologique et théorique énormes) aux bombes et réacteurs nucléaires et thermonucléaires.

    Pourtant, le prix Nobel décerné en 1921 à l'auteur de la formule récompense la découverte de l'effet photoélectrique et donc la nature discontinue de la lumière. Il passe sous silence la remise en cause profonde de la notion d'espace et de temps contenue dans la relativité restreinte puis générale !...

  • 1939 : Partage de la Pologne
  • Au lendemain de la conquête de Varsovie par les troupes allemandes, Hitler et Staline signent un traité pour le partage de la Pologne. Ce n'est jamais que la quatrième fois en deux siècles que ce pays fait l'objet d'un partage entre ses dangereux voisins...

  • 1956 : Les Kilowatts de Marcoule
  • tp-1204

    La France devient le premier pays d'Europe occidentale à produire de l'énergie atomique. La première étape de cet événement historique a eu lieu le 7 janvier de la même année lorsque G1, la pile atomique construite à Marcoule dans le Gard, a entamé une réaction nucléaire. À cette occasion, le réacteur est monté en puissance jusqu'à être apte à faire tourner un générateur EDF.

    Commence pour la France une ère nouvelle basée sur l'énergie atomique, susceptible de garantir son indépendance énergétique. En 1974, dans l'année qui suit le premier choc pétrolier, elle relance son effort avec le Plan Messmer qui prévoit 58 réacteurs atomiques supplémentaires...

  • 1958 : Référendum sur la Constitution de la Ve République
  • tp-3195

    À l'invitation du général Charles de Gaulle, les Français votent par référendum pour une nouvelle Constitution. Rédigée sous l'égide de Michel Debré, elle marque la naissance de la Cinquième République...

  • 1968 : Caetano remplace Salazar à la tête du Portugal
  • Marcello Caetano remplace Antonio Salazar (79 ans) à la tête de l'« Estado Novo » (Nouvel État). Au pouvoir depuis 1932, le vieux chef avait été frappé d'hémorragie cérébrale quelques jours plus tôt. Son successeur sera lui-même renversé en 1974 par la « Révolution des œillets »...

    Naissances

  • Prosper Mérimée logo-af.gif
    Né en 1803 à Paris - Décédé le 23 septembre 1870 à Cannes
  • Écrivain, historien et archéologue

    tp-1624

    Issu d'un milieu bourgeois et artiste, Prosper Mérimée fait des études de droit avant de s'intéresser à la littérature et de publier dès 1825 des textes, en particulier des nouvelles, qui le font connaître et lui vaudront d'être élu à l'Académie française au fauteuil n° 25 en 1844.

    En 1831, il entre dans les bureaux ministériels et devient en 1834 inspecteur général des Monuments historiques. Il effectue alors de nombreux voyages d'inspection à travers la France et confie à l'architecte Eugène Viollet-le-Duc la restauration d'édifices en péril comme la basilique de Vézelay en 1840, la Cathédrale Notre-Dame de Paris en 1843 ou la Cité de Carcassonne, à partir de 1853. Proche de l'impératrice Eugénie, il est fait sénateur en 1853 et anime les salons de la cour, par exemple avec sa fameuse dictée en 1857. Il publie alors moins de textes littéraires, pour se consacrer à des travaux d'historien et d'archéologue et initiant, à partir de 1842, un classement des monuments historiques auquel la Base Mérimée créée en 1978 rend hommage.

    L'œuvre littéraire de Prosper Mérimée relève d'« une esthétique du peu » et son écriture se caractérise par la rapidité et l'absence de développements qui créent une narration efficace et un réalisme fonctionnel adaptés au genre de la nouvelle, mais ce style a parfois disqualifié les œuvres de Mérimée auxquelles on a reproché leur manque de relief, ainsi Victor Hugo qui écrit : « Le paysage était plat comme Mérimée ». Si le Théâtre de Clara Gazul n'a pas marqué l'époque, il n'en va pas de même pour ses nouvelles qui jouent sur l'exotisme (la Corse dans Mateo Falcone et Colomba ou l'Andalousie dans Carmen, que popularisera l'opéra de Georges Bizet en 1875), sur le fantastique (Vision de Charles XI, La Vénus d'Ille, Lokis) ou sur la reconstitution historique (L'Enlèvement de la redoute, Tamango). L'Histoire est d'ailleurs au centre de son seul roman : Chronique du règne de Charles IX (1829). ?

    wikipedia
  • Georges Clemenceau
    Né en 1841 à Mouilleron-en-Pareds (Vendée, France) - Décédé le 24 novembre 1929 à Paris
  • tp-918

    Georges Clemenceau, médecin vendéen, entre en politique au début de la IIIe République. Orateur de talent, il prend la tête de la gauche que l'on dit « intransigeante » ou « radicale » mais s'en tient longtemps à un rôle d'opposant qui lui vaut le surnom de « tombeur de ministères ».

    Il fonde en 1901 le premier parti politique français, le « parti républicain radical » et entre pour la première fois au gouvernement en 1906 (à 65 ans !). Il mène à son terme la séparation des Églises et de l'État avant de revenir dans l'opposition où il s'affirme comme un partisan déterminé de la revanche sur l'Allemagne, vainqueur de la France en 1870-1871.

    Quand éclate la Grande Guerre, en 1914, Clemenceau multiplie les attaques verbales contre le gouvernement et l'état-major. Du fait de sa détermination à poursuivre la guerre jusqu'à la victoire totale, il est appelé à la tête du gouvernement en 1917. Il y gagne les surnoms de « Tigre » et « Père de la Victoire ». Avec affection, les poilus des tranchées l'appellent plus simplement « Le Vieux ».

    Par haine de l'Allemagne, Clemenceau introduit dans le traité de paix de Versailles des termes humiliants qui serviront plus tard les desseins d'Adolf Hitler. Pas plus que les autres chefs alliés, il ne peut empêcher l'éclatement de l'Autriche-Hongrie en une myriade de petits États vindicatifs et indéfendables qui se révéleront des proies idéales pour le IIIe Reich hitlérien. ?

  • Henri Moissan tp-Prix Nobel
    Né en 1852 à Paris - Décédé le 20 février 1907 à Paris)
  • Ferdinand Frédéric Henri Moissan était un pharmacien français. Il est principalement connu pour avoir isolé le premier le fluor. Ses travaux eurent beaucoup d'applications dans l'industrie.

    tp-3975

    Il travaille sur l'absorption du dioxyde de carbone et l'émission d'oxygène par les plantes. En 1882, il est nommé professeur agrégé à l'École supérieure de pharmacie de Paris (aujourd'hui, Faculté de pharmacie) et il commence à y travailler sur la chimie du fluor en 1883. Il isole le fluor en 1886 en réalisant l'électrolyse d'un mélange de fluorure de potassium (KF) et d'acide fluorhydrique (HF). Il est alors professeur de toxicologie à l'École supérieure de pharmacie.

    En 1892, il émet une théorie démontrant la possibilité de synthétiser du diamant. Il met au point un four à arc électrique permettant d'atteindre de hautes températures, jusqu'à 3 500 °C, avec lequel il isole plusieurs métaux et met au point la fabrication de plusieurs composés tels que les carbures. Il effectue la première identification du carbure de silicium (aussi appelé « moissanite » en son honneur) dans des météorites.

    En 1896, il assiste Charles Friedel lors de la création de l'École nationale supérieure de chimie de Paris, dont il est directeur de 1899 à 1907. Il succède à Louis Joseph Troost à la chaire de chimie générale de la Faculté des sciences de Paris de 1900 à sa mort.

    Il est lauréat de la médaille Davy en 1896. Il est lauréat du prix Nobel de chimie de 1906 « en reconnaissance des grands services qu'il a rendus dans sa recherche et l'isolation de l'élément [chimique] fluor, et pour l'adoption au service de la science du four électrique nommé d'après lui ».

    Il meurt soudainement d'une crise d'appendicite, peu de temps après son retour de Stockholm où il venait de recevoir son prix.

    Henri Moissan était commandeur de la Légion d'honneur. Il fut élu membre de l'Académie de médecine en 1888 et de l'Académie des sciences en 1891. ?

    wikipedia
  • Florent Schmitt
    Né en 1870 à Blâmont - Décédé le 17 août 1958 à Neuilly-sur-Seine.
  • Compositeur.

    tp-2749

    Florent Schmitt étudia à Nancy puis au Conservatoire de Paris où il fut élève de Massenet et Fauré. En 1900, il reçut le Premier Grand Prix de Rome pour sa cantate Sémiramis. En 1904, Schmitt acheva son grandiose et tonitruant Psaume XLVII, qui lui valut le succès lors de sa création.

    Marqué dans sa jeunesse par les mouvements symboliste et impressionniste autant que par Chopin, il développa une esthétique opulente, appuyée sur un savant contrepoint. L'emploi d'effets de percussion primitive l'apparente avant la lettre aux recherches de la musique russe moderne. Son art sans demi-teinte fut à l'image de son caractère dont l'esprit caustique n'excluait nullement la bienveillance. En 1924, la création à l'Opéra du ballet Le Petit Elfe ferme-l'œil révéla un délicieux peintre de l'enfance tandis qu'Antoine et Cléopâtre (1920), Salammbô (1925) et le somptueux Oriane et le Prince d'Amour (1938) consacraient l'orientaliste inspiré et le symphoniste héritier des classiques purs. Membre de la Société des Apaches, Schmitt fut cofondateur en 1909 de la Société musicale indépendante avec Maurice Ravel, Gabriel Fauré, Émile Vuillermoz, Louis Aubert, Charles Koechlin, et Jean Huré.

    Personnalité assez rude, indépendante, ennemie des dogmes et des systèmes, avec une fécondité rare due à sa longue vie, il composa dans tous les domaines excepté l'opéra. Sa musique vigoureuse, caractérisée par un dynamisme rythmique et une ligne mélodique sensuelle, possède un langage harmonique riche et suave d'inspiration aussi bien classique que romantique. L'exotisme apprécié à l'époque se ressent dans plusieurs de ses compositions, tel le lyrique poème symphonique La Tragédie de Salomé, dédié à Igor Stravinski et honoré par Diaghilev.

    Florent Schmitt fut nommé membre de l'Académie des beaux-arts en 1936, reçut le Grand Prix musical de la ville de Paris en 1957. Mais cet artiste majeur du XXe siècle qui a laissé une œuvre monumentale est aujourd'hui encore méconnu du grand public français. Sa grande indépendance et son faible attachement à la renommée et aux suiveurs de modes ne sont pas étrangers à ce fait. Aujourd'hui, on peut considérer qu'il a fortement marqué l'histoire de la musique française de la première moitié du XXe siècle, au même titre que Debussy, Ravel et Roussel. Il est reconnu comme « l'un des piliers du répertoire musical pour le quatuor de saxophones ». ?

    wikipedia

    Décès

  • Pompée
    Né en 106 av. J.-C. - Décédé en 48 av. J.-C. à Péluse (Égypte)
  • Cnaeus Pompeius Magnus, dit Pompée le Grand, forme en 60 avant J.-C. un triumvirat avec César et Crassus.

    À la mort de ce dernier, il tente maladroitement de prendre le pouvoir à Rome où menace la guerre civile. Il lui manque, hélas, les légions qu'il a imprudemment licenciées avant d'entrer à Rome. C'est pourtant le même homme qui disait avec suffisance : « Je n'ai qu'à frapper la terre du pied et il en sortira des légions ».

    Le sénateur Caton d'Utique, arrière-petit-fils de Caton l'Ancien, convainc ses collègues du Sénat de lui confier les pleins pouvoirs avec cette formule que rapporte Plutarque : « À ceux qui ont fait les grands maux de trouver les grands remèdes» (en bref, «Aux grands maux, les grands remèdes »).

    Pompée n'en est pas moins chassé de Rome et vaincu par son rival César à Pharsale, en Thessalie, en 48 avant J.-C.. Il s'enfuit jusqu'à Alexandrie. Mais dans la capitale de l'Égypte, le jeune roi Ptolémée XII Philopator (13 ans) se laisse convaincre d'éliminer Pompée pour gagner les faveurs du nouvel homme fort de Rome. Son général, Achillas, se charge de l'affaire. Il monte à bord de la galère de Pompée avec deux anciens officiers romains et convainc le général vaincu de l'accompagner dans son embarcation. Là, il est froidement assassiné d'un coup d'épée dans le dos, sous les yeux de sa femme et de son fils.

    César, lorsqu'il débarque à son tour à Alexandrie quatre jours plus tard, se voit remettre avec horreur la tête de Pompée et son anneau. Faisant peu de cas de la bassesse de Ptolémée, il se montre surtout sensible au charme ravageur de sa grande sœur, une certaine Cléopâtre. Pierre Corneille a écrit une tragédie sur La mort de Pompée. ?

  • Louis Faidherbe
    Né le 3 juin 1818 à Lille - Décédé en 1889 à Paris
  • fr-sn0031.jpg

    Polytechnicien et officier du génie, Louis Faidherbe devient gouverneur du Sénégal sous le Second Empire.

    Il soumet l'arrière-pays en luttant en particulier contre El-Hadj Omar et, avec des moyens dérisoires, jette les bases de la future Afrique Occidentale Française (A.O.F.). Il va rester dans l'Histoire coloniale comme le premier des grands « bâtisseurs d'empire ». ?

  • Louis Pasteur
    Né le 27 décembre 1822 à Dole, Jura - Décédé en 1895 à Marnes-la-Coquette
  • tp-0173

    Né à Dole (Jura), dans la famille d'un négociant aisé en tannerie, Louis Pasteur est sans doute le savant le plus populaire qu'ait connu l'humanité à ce jour. Étudiant les fermentations, il découvre qu'elles naissent dans des micro-organismes. C'en est fini de la croyance en la génération spontanée ! Il invente en conséquence une technique de chauffage qui protège la bière et le lait contre les ferments ; c'est la « pasteurisation ».

    Il révèle l'existence des « microbes » en enquêtant sur la maladie des vers à soie dans la vallée du Rhône. Le corps médical et le public comprennent ainsi qu'il est possible, grâce à l'hygiène, de se protéger contre les maladies transmises par les microbes. Il s'ensuit une amélioration notable de l'espérance de vie partout dans le monde.

    tp-2371

    Ses succès valent à Pasteur fortune et considération. Mais le meilleur reste à venir. Le 6 juillet 1885, le savant reçoit dans son cabinet un petit berger alsacien, Joseph Meister, qui a été mordu par un chien enragé et exige des soins immédiats. Il prend le risque de lui inoculer un nouveau vaccin de son invention. Et à son grand soulagement, l'enfant sort guéri de l'épreuve.

    Au sommet de la gloire, Pasteur en profite pour lancer une souscription en vue de fonder à Paris l'Institut qui portera son nom. C'est le premier institut de recherche scientifique au monde. Le savant le dirigera jusqu'à sa mort, en 1895, et y repose depuis lors. ?

  • André Breton
    Né Le 19 février 1896 à Tinchebray dans l'Orne - Décédé en 1966 à Paris
  • tp-2682

    Il est issu d'une famille modeste et fait des études de médecine. Mobilisé au moment de la guerre, il est infirmier militaire à Nantes.

    Il se lie avec Apollinaire et fonde, avec Louis Aragon et Philippe Soupault, la revue Littérature en 1919. Il adhère au mouvement Dada, qu'il quittera plus tard. Avec Soupault, Breton découvre l'écriture automatique. Ensemble, ils publient Les Champs magnétiques en 1920. Breton publie des textes poétiques (Clair de Terre en 1923 et Poisson soluble l'année suivante). En 1924, c'est la publication du Manifeste du surréalisme, ouvrage qui propose une conception nouvelle de la poésie et une définition théorique du surréalisme. André Breton est le chef de file du surréalisme.

    Comme Aragon, il adhère au parti communiste français mais il y renonce par la suite, ce qui cause des heurts avec le groupe surréaliste (départ d'Aragon en 1932). À cette époque, la production littéraire de Breton est importante : Nadja est publié en 1928, Les Vases communicants (1932) et L'Amour fou en 1937.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, Breton se réfugie aux États-Unis. Il rentre en France en 1946 et tente de reconstituer le groupe surréaliste d'avant-guerre. Il continue de plaider en faveur de la modernité poétique jusqu'à sa mort en septembre 1966 à Paris. ?

    Etudes litt.
  • Gamal Abd el-Nasser
    Né le 15 janvier 1918 à Beni Mor (Assiout, Égypte) - Décédé en 1970 au Caire (Égypte)
  • tp-mau111pa

    Héros de la guerre de 1948 contre Israël, le colonel Gamal Abd el-Nasser renverse en 1952 le roi Farouk 1er et proclame la République. En 1956, il demande aux Américains de l'aider à financer un barrage sur le Nil. Mais Washington, qui le suspecte de sympathies pro-soviétiques, refuse son concours. Du coup, Nasser décide de se procurer l'argent en nationalisant le canal de Suez. Il annonce sa décision à la radio... en l'accompagnant d'un mémorable éclat de rire. Son audace soulève l'enthousiasme des foules arabes.

    Jusqu'à sa mort et malgré une série d'échecs retentissants, le « raïs » (président ou chef, d'après un mot arabe qui désignait autrefois un dignitaire ottoman) va incarner de la sorte la renaissance du nationalisme arabe. ?

  • Miles Davis
    Né le 25 mai 1926, Alton (Illinois) - Décédé en 1991, Santa Monica (Californie)
  • tp-4672

    Compositeur et trompettiste de jazz américain.

    Il commence à jouer de la trompette à l'âge de douze ans. Il fut à la pointe de beaucoup d'évolutions dans le jazz et s'est particulièrement distingué par sa capacité à découvrir et à s'entourer de nouveaux talents. Son jeu se caractérise par une grande sensibilité musicale et par la fragilité qu'il arrive à donner au son. Il marque l'histoire du jazz et de la musique du XXe siècle. Beaucoup de grands noms du jazz des années 1940 à 1980 ont travaillé avec lui. ?

    wikipedia

    Date de mise à jour : 17/06/2014
    Imprimer la fiche