Ce jour est le 13 Octobre - Géraud

Ce comte d'Aurillac se signale par la bonté avec laquelle il administre son fief, n'hésitant pas à libérer de nombreux serfs. Une exception pendant le haut Moyen Âge carolingien... Géraud meurt en 909...

Source Hérodote.net


22e jour du mois Vendémiaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la pêche.

tp-0155pre

21e jour du Balance.

Journée nationale

Journée Nationale de la sécurité routière

Dicton du jour

L'été de Saint-Géraud ne dure que trois jours

Prénoms du jour

Bonne fête aux Géraud
Et aussi aux Fauste et ses variantes Faust ou Fausto, ainsi que sa forme féminine Fausta.
Luner, et ses dérivés bretons : Launeuc, Lénor, Léonor,Lormel, Lunaire, etc.
Théophile et ses diminutif ou variante Théo et Théophyle, et ses formes féminines Théophila et Théophilia.

Ils se prénomment aussi

tp-1728 tp-2700

Événements

  • 1131 : Mort du fils aîné de Louis VI le Gros
  • Banal fait divers à Paris. Dans les rues, comme à l'accoutumée, divaguent de nombreux cochons, une clochette accrochée au cou. Ils nettoient les rues de leurs immondices. Mais voilà que l'un d'eux se jette sous un cheval. Le cavalier tombe et se tue. Ce n'est autre que Philippe, fils aîné et héritier du roi Louis VI le Gros ! L'incident vaudra à son frère de régner sous le nom de Louis VII le Jeune. Il sera aussi à l'origine d'un édit royal interdisant désormais la divagation des cochons...

  • 1213 : Jean sans Terre se soumet au pape
  • Le roi Jean Sans Terre, qui a été excommunié, fait acte de soumission au pape Innocent III. Il reprend l'Angleterre et l'Irlande en fief du pape. Son excommunication étant levée, il peut se retourner contre le roi de France qui s'apprêtait à le déposer. Il sera finalement battu à La Roche-aux-Moines par Philippe Auguste...

  • 1307 : Arrestation des Templiers
  • tp-bul2012

    Au matin du vendredi 13, tous les Templiers de France sont arrêtés sur ordre du roi Philippe IV le Bel (le petit-fils de Saint Louis).

    Cet acte de violence arbitraire met fin à un ordre original de moines-soldats, vieux de près de deux siècles, qui s'est illustré en Terre sainte et s'est acquis puissance et richesse, s'attirant ainsi la jalousie des féodaux et la convoitise des souverains...

  • 1860 : Pékin occupé par les Occidentaux
  • Pékin est occupée par une expédition franco-anglaise qui veut punir l'empire chinois pour ne s'être pas soumis aux injonctions du traité de Nankin du 29 août 1842 et aux promesses de l'année précédente. Au terme de cette « Seconde guerre de l'opium », le gouvernement impérial devra une nouvelle fois s'incliner devant les exigences occidentales...

    Naissances

  • André Chantemesse
    Né le 13 octobre 1851 au Puy-en-Velay en Haute-Loire - Décédé en 1919 à Paris
  • tp-2219

    Il entame ses études de médecine tardivement, en 1876, à l'âge de 25 ans, à l'École de médecine de Paris. En 1884, il soutient sa thèse de doctorat, Étude sur la méningite tuberculeuse de l'adulte : les formes anormales en particulier. L'année suivante, il est envoyé à Berlin par le ministère de l'Instruction publique en mission d'étude au laboratoire bactériologique de Robert Koch, qui venait d'isoler, en 1882, le bacille de la tuberculose, plus tard appelé bacille de Koch.

    À son retour, en 1886, il entreprend des travaux sur la fièvre typhoïde, ce qui lui permet de mettre en lumière trois faits nouveaux pour l'époque : les épidémies de fièvre typhoïde coïncident avec les distributions d'eau de la Seine à Paris (1887) ; En 1888, avec Fernand Widal, il met au point le vaccin contre la typhoïde, connu sous le nom de sérum de Chantemesse.

    En 1890, il devient membre de l'Assemblée de l'Institut Pasteur et soigne Louis Pasteur pendant les dernières années de sa vie. En 1897, il est nommé professeur de pathologie expérimentale et comparée à la faculté de médecine de Paris. Élu membre de l'Académie de médecine en 1901, il fonde et dirige à partir de 1906 une revue mensuelle, L'hygiène générale et appliquée.

    Wikipedia
  • Ivo Livi dit Yves Montand
    Né en 1921 à Monsummano Terme, en Toscane (Italie)- Décédé le 9 novembre 1991 à Senlis (Oise)
  • Chanteur et acteur français d'origine italienne.

    En 1938, à l'âge de dix-sept ans, il décroche une place de « chauffeur de salle » dans un cabaret de music-hall de Marseille. Par la suite, il participe à un spectacle dont la première partie accueille des débutants. Il chante Trenet, C'est la vie, Boum, Chevalier.

    tp-2901

    Yves Livi devient Yves Montant - orthographié alors avec un t - pseudonyme choisi en souvenir de sa mère. En effet, par un mélange d'italien et de français, elle lui disait, afin qu'il monte à leur appartement : « Ivo, monta ».

    Montand ambitionne alors de passer à l'Alcazar de Marseille. Pour cela, il a besoin d'un répertoire original. Hubert Melone, alias Charles Humel, un auteur-compositeur aveugle, lui écrit deux chansons : Y'a du swing partout, qu'il n'enregistrera jamais, et Dans les plaines du Far-West, qui sera son premier vrai succès.

    La guerre éclate et remet tout en cause pour celui qui ambitionnait de monter à Paris tenter sa chance. Délaissant sa carrière, Montand se retrouve manœuvre aux Chantiers de Provence. Un emploi qu'il finit par perdre et, ne retrouvant pas de travail, c'est comme chanteur qu'il décide de chercher des engagements.

    En 1944, Montand se produit au théâtre de l'ABC en février. Par la suite il joue à Bobino, aux Folies-Belleville et au célèbre Moulin Rouge, oû il passe, fin juillet, en première partie d'Édith Piaf. Cette rencontre est décisive pour Montand, désormais soutenu par la déjà célèbre chanteuse et ses conseils avisés sur le métier et la vie d'artiste.

    Il débute au cinéma dans Étoile sans lumière, avec Édith Piaf en vedette. Il participe à l'opérette Le chevalier Bayard qui est un échec, sans que son succès personnel en soit entaché. Cette année-là, il engage le pianiste Bob Castella, qui pour les quarante-quatre années à venir sera son accompagnateur. Fort de cette fructueuse collaboration, le chanteur, plus jazzy, plus swing, enchaîne les enregistrements : C'est si bon, Clopin-clopant. À Paris, Les cireurs de souliers de Broadway, Les enfants qui s'aiment. En 1949, il enregistre Les feuilles mortes.

    Il rencontre Simone Signoret dans une auberge de Saint-Paul-de-Vence. L'actrice met un temps sa carrière entre parenthèses et se marient en 1951 et deviennent l'un des couples français les plus en vogue du monde du spectacle. En 1953, Montand, avec le film Le Salaire de la peur, obtient son premier rôle marquant au cinéma. Cette année-là, le film obtient le Grand Prix du Festival de Cannes (ancêtre de la Palme d'or)...

    ...Yves Montand meurt d'un infarctus du myocarde à l'âge de 70 ans, le lendemain du dernier jour de tournage du film de Beineix (à la fin duquel son personnage lui aussi, étrange coïncidence, meurt d'une crise cardiaque). Yves Montand ambitionnait de faire sa rentrée sur la scène de Bercy...

    Wikipedia
  • Margaret Thatcher
    Née en 1925 à Dartford (Grande-Bretagne)- Décédée le 8 avril 2013 à Londres
  • tp-as1217

    Née dans une austère famille d'épiciers, Margaret Hilda Thatcher accède à la tête du parti conservateur (tory) en 1975 en affichant des convictions carrées et violemment antisocialistes. Après le succès de son parti aux élections du 3 mai 1979, elle devient Premier ministre du Royaume Uni. C'est l'amorce d'un tournant néo-libéral qui va entraîner aussi les États-Unis et le reste de l'Europe.

    Atteinte par l'impopularité, elle sauve ses réformes en manifestant sa fermeté face à l'invasion des îles Malouines par l'armée argentine en 1982...

    Décès

  • Claude
    Né le 1er août 10 avant J.-C. à Lyon (Gaule) - Décédé en 54 à Rome
  • Claude est le fils de Drusus, lui-même né d'un premier mariage de Livie, épouse de l'empereur Auguste. Après l'assassinat de son neveu Caligula, le 24 janvier 41, Claude, bien que timide et déjà quinquagénaire, est installé à la tête de l'empire romain par les prétoriens. C'est d'abord un érudit qui a laissé une œuvre importante. Présenté traditionnellement comme un homme de peu de prestance, bègue et secoué de crises de tremblement, soumis à l'influence de ses épouses, Messaline puis Agrippine, et des affranchis qui composaient son état-major, Narcisse, Pallas, Calliste et Polybe, il a pourtant accompli une œuvre considérable.

    Les pouvoirs impériaux ont été encore renforcés aux dépens du sénat et des magistratures traditionnelles. Une administration permanente, obéissant à quatre grandes directions, a commencé à fonctionner. Rome a bénéficié de l'aménagement du nouveau port d'Ostie et d'un nouveau réseau d'aqueducs. Élargissant le recrutement du sénat, Claude y a fait entrer des provinciaux et a accordé largement le droit de cité romaine. Sa politique extérieure a abouti à la conquête de la Bretagne (l'actuelle Grande-Bretagne) en 43 et de la Thrace en 46. Le royaume vassal de Mauritanie a été annexé en 42 et divisé en deux provinces. Fondateur de Cologne, Claude a fait renforcer les fortifications du Danube et ouvrir une route par le col du Brenner.

    Cédant à la pression de sa dernière épouse, Agrippine, déjà mère de Néron, il adopta ce dernier pour héritier aux dépens de son propre fils, Britannicus. En 54, Agrippine l'empoisonna pour assurer le succès de ses plans...

    Wikipedia
  • Théodore de Bèze
    Né le 4 juin 1519 à Vézelay - Décédé en 1605 à Genève
  • Après une jeunesse dissipée et joyeuse, Théodore de Bèze se convertit en 1548 au protestantisme. Rigoureux théologien, il devient à Genève le collaborateur de Calvin et le remplace à sa mort à la tête de la cité. Il convertit au protestantisme Antoine de Bourbon, père du futur Henri IV et participe au colloque de Poissy, en 1560...

  • Joachim Murat
    Né le 25 mars 1767 à Labastide (Quercy, France) - Décédé en 1815 à Pizzolo (Calabre, Italie)
  • tp-17.043

    Fils d'un aubergiste, Joachim Murat s'engage dans l'armée du roi. Fougueux cavalier, il devient chef d'escadron en 1796 et seconde brillamment Napoléon Bonaparte lors de la répression du 13 Vendémiaire ainsi que du coup d'État du 18 Brumaire. Il séduit et épouse en 1800 Caroline Bonaparte. Avec sa cavalerie, il sera ensuite de toutes les grandes batailles napoléoniennes jusqu'à la retraite de Russie.

    Maréchal d'Empire et Prince d'Empire, il réprime le 3 mai 1808 l'insurrection madrilène avant d'être nommé roi des Deux-Siciles. Soucieux de conserver envers et contre tout son trône, il trahit l'Empereur en janvier 1813, après une scène violente avec Davout, et regagne son royaume. Pris de remords, il reprend sa place dans la Grande Armée à la bataille de Leipzig mais trahit à nouveau et en janvier 1814, signe un traité avec les Alliés contre la promesse de conserver son trône ! avant de revenir vers lui. Après la chute de l'Empire, il tente de reprendre Naples mais est capturé par les soldats du nouveau souverain et fusillé...

  • Charles-Augustin Sainte-Beuve logo-af.gif
    Né le 23 décembre 1804 à Boulogne-sur-Mer - Décédé en 1869 à Paris
  • critique littéraire et écrivain

    tp-1592

    Orphelin de père dès sa naissance le 2 nivôse An XIII, Sainte-Beuve est élevé par sa mère et une tante paternelle, veuve également. En 1812, il entre en classe de sixième comme externe libre à l'institution Blériot, à Boulogne-sur-Mer, oû il reste jusqu'en 1818. À cette époque, il obtient de poursuivre ses études à Paris. En 1822, il est lauréat du Concours général, remportant le premier prix de poésie latine. Après l'obtention de son baccalauréat ès lettres, il s'inscrit à la faculté de médecine. Alors qu'il a été nommé en 1826 externe à l'hôpital Saint-Louis, il abandonne ses études de médecine en 1827 pour se consacrer aux lettres. Après un article anonyme , il publie dans Le Globe, journal libéral et doctrinaire fondé par son ancien professeur, Paul-François Dubois, un article signé « Joseph Delorme » le 4 novembre.

    En 1827, il publie une critique élogieuse des Odes et ballades de Victor Hugo, et les deux hommes se lient d'amitié.

    Le 20 septembre 1830, Sainte-Beuve et l'un des propriétaires du journal Le Globe, se battent en duel dans les bois de Romainville. Sous la pluie, ils s'échangent quatre balles sans résultats.

    Après l'échec de ses romans, Sainte-Beuve se lance dans les études littéraires, dont la plus connue est Port-Royal qui décrit l'histoire de l'Abbaye de Port-Royal des Champs, de son origine à sa destruction et collabore notamment à La Revue contemporaine.

    Élu à l'Académie française le 14 mars 1844 au fauteuil de Casimir Delavigne, il est reçu le 27 février 1845 par Victor Hugo.

    À partir d'octobre 1849, il publie, successivement dans Le Constitutionnel, Le Moniteur et Le Temps des feuilletons hebdomadaires regroupés en volumes sous le nom de Causeries du lundi.

    À la différence de Hugo, il se rallie au Second Empire en 1852. Le 13 décembre 1854, il obtient la chaire de poésie latine au Collège de France, mais sa leçon inaugurale sur « Virgile et L'Énéide », le 9 mars 1855, est perturbée par des étudiants qui veulent dénoncer son ralliement. Sous l'Empire libéral, il est nommé au Sénat, oû il siège du 28 avril 1865 jusqu'à sa mort en 1869. Dans ces fonctions, il défend la liberté des lettres et la liberté de penser.

    Wikipedia


    Date de mise à jour : 07/10/2014
    Imprimer la fiche