Ce jour est le 15 Novembre - Albert le Grand


C'est une grande figure du Moyen Âge. Il est représentatif des « intellectuels » de cette époque.

Né en Allemagne au XIIIe siècle, il enseigne à Paris la théologie et l'œuvre d'Aristote. Il poursuit son enseignement à Cologne où l'un de ses élèves n'est autre que Thomas d'Aquin. Esprit universel, il se montre avide d'apprendre et méprise les frontières.

Source Hérodote


25e jour du mois Brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du faisan.

tp-0148pre

24e jour du Scorpion.

Journées mondiales

Journée mondiale des écrivains en prison
       Journée mondiale du recyclage

Journée internationale

Journée de la Philosophie à l'UNESCO

Prénoms du jour

Bonne fête aux Albert et ses autres formes masculines : Albertin, Alberto, Aubert, ou féminines : Alberta, Alberte, Alberthe, Albertina, Albertine.
Victoire et ses variantes ou diminutifs féminins Vicki, Vickie, Vicky, Victoria, Victoriane et Vittoria, et au masculin, Victorio, Victorius et Vittorio.
et aussi aux Arthur, sa variante masculine Artus et son dérivé féminin Arthurine.
Eugène
Léopold et sa forme féminine Léopoldine.
Malo et ses variantes Maclou, Maloe et Malou.
Sidoine et sa variante Saëns.

Ils se prénomment aussi

Événements

  • 1315 : Victoire des Trois Cantons à Morgarten
  • Au sud de Zurich, des montagnards repoussent les troupes du duc Léopold d'Autriche, seigneur de Habsbourg...

  • 1793 : Naissance de la baguette de pain
  • tp-2757

    La traditionnelle baguette de pain, symbole de l'identité nationale, remonte à la Révolution. Le 15 novembre 1793 (26 brumaire An II selon le calendrier républicain), un décret de la Convention stipule que tous les Français doivent manger le même pain : « La richesse et la pauvreté devant également disparaître du régime de l'égalité, il ne sera plus composé un pain de fleur de farine pour le riche et un pain de son pour le pauvre. Tous les boulangers seront tenus, sous peine d'incarcération, de faire une seule sorte de pain : Le Pain Égalité ».

    En 1856, Napoléon III, à son tour, tente de réglementer la taille et le poids du pain : 40 cm et 300 g environ. Après la Seconde Guerre mondiale se généralise la baguette, aussi appelée flûte ou petite selon les régions. D'une longueur de 80 cm et d'un poids de 250 g, son prix a été jusque dans les années 1980 fixé par arrêté préfectoral...

  • 1796 : Bataille d'Arcole
  • tp-1730

    Le général Bonaparte remporte une brillante victoire sur les Autrichiens du général Avinczy à Arcole, dans le Piémont italien.

    Après trois jours de combats indécis, Bonaparte s'élance sur un pont sous la mitraille. Il tombe dans les marais et s'écrie : « Soldats, en avant pour sauver le général ». Ses grenadiers se ruent en avant. La victoire est à la France...

  • 1889 : Le Brésil devient une république
  • tp-brbf430

    Les militaires destituent l'empereur Pierre II et instaurent la République. Ils bénéficient du soutien de la grande bourgeoisie possédante qui en veut à l'empereur d'avoir aboli l'esclavage l'année précédente (il n'était pourtant que temps, tous les autres États occidentaux l'ayant devancé dans cette voie).

    Les putschistes bénéficient aussi de l'appui du clergé qui en veut aussi à l'empereur, coupable d'avoir fait emprisonner des ecclésiastiques : il accueille même avec satisfaction la séparation de l'Église et de l'État, décidée le 7 janvier 1890...

  • 1908 : Le Congo colonie belge
  • tp-cd-be0002.jpg


    Après une longue délibération, le Parlement belge accepte le legs encombrant du roi Léopold II, rien de moins que sa propriété personnelle : l'« État indépendant du Congo ». Celui-ci devient officiellement une colonie belge...

  • 1927 : Trotski exclu du PCUS
  • Né dans une famille juive de la bourgeoisie russe sous le nom de Léon (Lev en russe) Bronstein, le futur Trotski milite dans les rangs révolutionnaires à l'université de droit d'Odessa, ce qui lui vaut d'être déporté en Sibérie en 1898.

    En 1924, l'impitoyable Trotski écrit : « Aucun de nous ne veut ou ne peut discuter la volonté du Parti, car le Parti a toujours raison. On ne peut avoir raison qu'avec et par le Parti, car l'Histoire n'a pas ouvert d'autres voies pour suivre la raison."

    Il va éprouver à ses dépens la justesse de ces vues quand il devra s'incliner devant son ennemi Staline, en qui s'incarne le Parti communiste.

    En janvier 1925, Trotski perd le commissariat à la Guerre et en octobre 1926, il est chassé du Politburo ou Comité central. Enfin, il est exclu l'année suivante du parti lui-même et en janvier 1928 relégué au Kazakhstan. Staline redoute de l'éliminer trop brutalement en raison de l'influence qu'il conserve sur les esprits.

    En janvier 1929, Trotski est contraint enfin à l'exil. Il erre de Turquie, en France, puis en Norvège et au Mexique. C'est là qu'il est assassiné d'un coup de piolet le 21 août 1940 par un espion à la solde de Staline...

  • 1956 : « Love me tender »
  • tp-usa2130

    Love me tender, premier film tourné avec Elvis Presley, sort dans les salles de cinéma américaines.

    Les fans du rocker attendent avec impatience la première. Les producteurs sont particulièrement confiants car la chanson vedette du film, chantée par Elvis, s'arrache chez tous les disquaires depuis deux mois.

  • 1971 : Naissance du microprocesseur
  • tp-2126

    La société Intel publie l'acte de naissance du microprocesseur. Ce composant surnommé « puce » va produire la troisième révolution industrielle après celles de la vapeur et de l'électricité : la révolution électronique...

    Naissances

  • Bernard Mandeville
    Né en 1670 à Dordrecht (Provinces-Unies) - Décédé le 20 janvier 1733 à Hackney (Angleterre)
  • Issu d'une famille de médecins, médecin lui-même, c'est par un petit essai d'économie politique que Mandeville inscrit son nom dans l'Histoire.

    Éditée une première fois à Londres en 1714, La Fable des Abeilles, vices privés, bénéfices publics va lui valoir de petits ennuis avec les autorités mais elle va aussi inspirer les grands économistes à venir, de Smith à Keynes...

  • Antoine Henri Becquerel tp-Prix Nobel
    Né le 15 décembre 1852 à Paris - Décédé le 25 août 1908 au Croisic (Loire- Atlantique)
  • Physicien - ingénieur.

    tp-0749

    Son père, Alexandre Edmond Becquerel, et son grand-père, Antoine Becquerel, étaient des physiciens, professeurs au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Il naît même dans ces bâtiments. Il effectue ses études au Lycée Louis-le-Grand. En 1872, il entre à l'École polytechnique, puis en 1874 obtient l'école d'application des Ponts et Chaussées.

    Il obtient son diplôme d'ingénieur en 1877, et s'oriente vers la recherche. Ses premiers travaux concernent l'optique, puis il s'oriente à nouveau à partir de 1875 vers la polarisation. En 1883, il étudie le spectre infrarouge des vapeurs métalliques, avant de se consacrer en 1886, à l'absorption de la lumière par les cristaux. Il finit par soutenir sa thèse de doctorat en 1888. L'année suivante, il est élu à l'Académie des sciences, comme son père et son grand-père l'avaient été avant lui. Après la mort de son père en 1892, il poursuit son travail et finit par entrer comme professeur à l'École polytechnique en 1895.

    En 1896, Becquerel découvrit la radioactivité par accident, alors qu'il faisait des recherches sur la fluorescence des sels d'uranium. Sur une suggestion d'Henri Poincaré, il cherchait à déterminer si ce phénomène était de même nature que les rayons X. C'est en observant une plaque photographique mise en contact avec le matériau qu'il s'aperçoit qu'elle est impressionnée même lorsque le matériau n'a pas été soumis à la lumière du Soleil : le matériau émet son propre rayonnement sans nécessiter une excitation par de la lumière. Ce rayonnement fut baptisé hyperphosphorescence. Cette découverte lui vaut la Médaille Rumford en 1900.

    En 1897, Marie Curie choisit ce sujet pour sa thèse de doctorat. Elle révèle les propriétés ionisantes de ce rayonnement puis, avec son époux Pierre Curie, découvre les éléments chimiques qui en sont à l'origine. Elle rebaptise cette propriété radioactivité.

    En 1903, après la découverte du polonium et du radium par Marie et Pierre Curie, Becquerel reçoit la moitié du prix Nobel de physique (l'autre moitié est remise aux époux Curie) « en reconnaissance des services extraordinaires qu'il a rendus en découvrant la radioactivité spontanée ». En 1908, il devient membre étranger de la Royal Society.

    Wikipedia
  • Alberto Bolaffi
    Né en 1874 à Livourne - Décédé le 26 septembre 1944 à Turin
  • Philatéliste italien.

    tp-4451

    Le jeune Alberto à fait ses études à l'école de Turin. Il devient ensuite représentant des vélos anglais Ormonde. La passion du cyclisme avec bientôt les timbres. Sa parfaite connaissance d'une douzaine de langues et de nombreux échanges épistolaires lui apporta, seulement seize ans, pour entreprendre la tâche de constitution d'un catalogue de timbres. Les premières publicités de l'activité remontent à 1890. Entre 1892 et 1893, Alberto obtiendra les autorisations nécessaires pour fonctionner spécifiquement dans le commerce de timbres.

    Les débuts n'étaient évidemment pas faciles. Bien qu'à cette époque, la philatélie était déjà très populaire. Aussi en Italie, par opposition aux pays de l'Europe centrale, le commerce philatélique n'est pas encore a pleinement reconnus et de grande envergure.

    L'engagement dans le travail, son talent incontestable et capacité et une certaine réputation l'a amené à être un des jurés des expositions philatéliques internationales les plus écoutés.

    En 1936 , il fut admis à la prestigieuse Roll of Distinguished Philatelists, l'institution britannique bien connue, fondée en 1921.

    Les dernières années de sa vie ont été attristés par les événements tragiques de la seconde guerre mondiale. En 1939, faussement accusé d'espionnage vont le conduire en prison pendant quelques jours (c'était pour les autorités fascistes, un citoyen britannique de religion juive).

    Wikipedia
  • Anna de Noailles
    Née en 1876 à Paris - Décédée le 30 avril 1933 à Paris.
  • La comtesse Anna-Élisabeth de Noailles, née princesse Bibesco Bassaraba de Brancovan est une poétesse et romancière, d'origine roumaine.

    tp-1898

    Descendante des familles de boyards Bibescu de Roumanie, elle est la fille du prince Grégoire Bibesco Bassaraba de Bassaraba lui-même fils du prince valaque Georges Bibesco3 et de la princesse Zoé Bassaraba de Brancovan.

    En 1897 Anne-Élisabeth, dite Anna, épouse, à l'âge de 19 ans, le comte Mathieu de Noailles (1873-1942), quatrième fils du septième duc de Noailles. Le couple, qui fait partie de la haute société parisienne de l'époque, aura un fils.

    Anna de Noailles fut la muse et entretint une liaison avec Henri Franck normalien et poète patriote proche de Maurice Barrès.

    Au début du XXe siècle, son salon de l'avenue Hoche attire l'élite intellectuelle, littéraire et artistique de l'époque parmi lesquels Edmond Rostand, Francis Jammes, Paul Claudel, Colette, André Gide, Maurice Barrès, René Benjamin, Frédéric Mistral, Robert de Montesquiou, Paul Valéry, Jean Cocteau, Alphonse Daudet, Pierre Loti, Paul Hervieu, l'abbé Mugnier ou encore Max Jacob, Robert Vallery-Radot et François Mauriac. C'est également une amie proche de Clemenceau. En 1904, avec d'autres femmes, parmi lesquelles Julia Daudet et Judith Gautier, fille de Théophile Gautier, Anna de Noailles crée le prix « Vie Heureuse », issu de la revue du même nom, qui deviendra plus tard le prix Fémina, récompensant la meilleure œuvre française écrite en prose ou en poésie.

    Wikipedia
  • Erwin Rommel
    Né en 1891 à Heidenheim (Allemagne) - Décédé le 14 octobre 1944 à Herrlingen (Allemagne)
  • Rommel montre pour la première fois ses talents de meneur d'hommes lors de la Première Guerre mondiale. Sur le front italien, à la tête de sa compagnie de chasseurs alpins, il remporte de nombreuses batailles par son impétuosité et son courage. Il est adulé par ses hommes et certains disent de lui : « Le front se trouve là où est Rommel » ! Pendant l'entre-deux-guerres, directeur d'une école militaire, il accueille avec enthousiasme la dictature hitlérienne.

    Une admiration réciproque entre Rommel et le Führer naît au cours de la campagne de France, en 1940, lorsque Rommel, à la tête de la 7e division de Panzers du 15e Corps, perce les lignes françaises sur la Meuse, dans les Ardennes belges, bouscule la 1ère Armée française et contribue à la victoire finale.

    En février 1941, Hitler lui confie un commandement en Afrique du Nord afin de soutenir les Italiens aux prises avec les Britanniques en Libye. D'une mission d'assistance militaire, Rommel va donner à cette campagne peu ordinaire une dimension glorieuse et épique, marquée par la grande victoire de Tobrouk (Libye).

    Chargé de mettre en place la défense du Reich face à un débarquement allié, Rommel fait preuve dans cette tâche de beaucoup de zèle mais s'oppose sur des questions stratégiques avec son supérieur direct, le maréchal Von Rundstedt, commandant en chef des forces à l'ouest. Son action n'empêche pas les Alliés de réussir le débarquement de Normandie.

    Le 17 juillet 1944, le feld-maréchal est grièvement blessé sur une petite route normande par une attaque aérienne. Il est en convalescence en Allemagne lors de l'attentat manqué contre Hitler, acte déclencheur de l'opération Walkyrie, trois jours plus tard.

    Convaincu de son implication, Hitler donna alors le choix au feld-maréchal : un procès, la condamnation à mort et la déportation de sa famille, ou un suicide et des obsèques nationales. Rommel choisit de se donner la mort et de préserver son honneur...

    Décès

  • Christoph Willibald Gluck
    Né le 2 juillet 1714 à Erasbach, dans l'électorat de Bavière - Décédé en 1787 à Vienne, dans l'archiduché d'Autriche.
  • Compositeur allemand d'opéra de la période classique

    tp-d1175

    Il a transformé l'opéra avec sa célèbre « réforme » visant à introduire le naturel et la vérité dramatique, et qui a notamment occasionné la querelle des Gluckistes et des Piccinistes, qui l'opposa aux piccinistes, défenseurs de l'opéra italien, sans jamais toutefois le brouiller avec qui que ce soit. Il reste l'un des compositeurs les plus importants de la musique de la période classique dans l'aire germanophone avec Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Karl Ditters von Dittersdorf et Carl Philipp Emanuel Bach.

    Wikipedia
  • André Blondel
    Né le 28 août 1863 à Chaumont (Haute-Marne) - Décédé en 1938 à Paris
  • Ingénieur.

    tp-551

    Élève de l'École polytechnique de 1883 à 1885, André Blondel sort major de l'École des ponts et chaussées en 1888. Parallèlement, il obtient les licences de sciences mathématiques et physiques respectivement en 1885 et 1889. Il est d'abord pendant un an attaché au secrétariat du Conseil général des ponts et chaussées avant d'être, le 1er octobre 1889, attaché au Service central des Phares et balises. Ingénieur en chef de 2e classe en 1908, puis de 1ère classe en 1912, il restera au Service des Phares jusqu'à sa retraite en 1927.

    Il est, pendant l'année 1892-1893, professeur suppléant d´électricité appliquée à l´École des Mines puis crée en 1893 le cours d´électricité appliquée à l´École des Ponts et chaussées. De 1915 à 1918 il préside la commission technique des applications militaires de l´électricité.

    Physicien réputé, il est en 1893 l'inventeur de l'oscillographe bifilaire, appareil permettant l'étude graphique des courants alternatifs. Un hystérésimètre et un wattmètre portent son nom.

    Le premier, il explique mathématiquement l'effet de l'inertie dans la mise en marche des alternateurs. Il est également l'auteur de travaux sur les moteurs asynchrones, la traction électrique et la goniométrie sonore. Il est l'un des pionniers du transport de l'énergie électrique à grande distance et à très haute tension. Il propose l'établissement d'une très importante usine hydroélectrique à Génissiat.

    Sur les côtes françaises, les quatre premiers radio-phares créés par André Blondel reçoivent leurs indicatifs radios en juin 1911, et travaillaient entre les longueurs d´ondes 80 à 150 mètres. Ces quatre premiers radio-phares automatiques balisaient l'entrée du port de Brest : le radio-phare de l'île de Sein avait l'indicatif radio S ... , sur l'île d´Ouessant le phare du Stiff avait l'indicatif radio O ---, ces deux radio-phares travaillaient sur la longueur d´onde de 150 mètres ( 2 MHz ) par émetteur à ondes amorties, et les deux autres radio-phares balisaient l'entrée du port du Havre. La portée radio de ces radiophares est limitée à 60 km.

    Wikipedia
  • Jean Gabin
    Né le 17 mai 1904 à Paris (9e arr.) - Décédé en 1976 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
  • Jean-Alexis-Gabin Moncorgé dit Jean Gabin, est un acteur français

    tp-3189

    Bien qu'ayant commencé sa carrière comme chanteur de revue et d'opérette, c'est à l'écran qu'il va s'imposer, devenant une figure incontournable du cinéma français. « Gueule d'amour  " tournant avec les réalisateurs importants de l'entre-deux-guerres comme Julien Duvivier ou Jean Renoir, il devient après la guerre (où il s'est engagé comme marin, puis chef de char au sein du régiment blindé des fusiliers-marins des Forces françaises libres) un « pacha » au physique imposant et au regard sombre incarnant la plupart du temps des rôles de truands ou de policiers, toujours avec la même droiture, dans des films bien souvent dialogués par Michel Audiard.

    Sa filmographie, dénombrant 95 films, compte un nombre important de classiques, parmi lesquels Gueule d'amour, La Bête humaine, Pépé le Moko, Le Quai des brumes, La Grande Illusion, Touchez pas au grisbi, Un singe en hiver, Le Pacha ou La Traversée de Paris. Il tourne avec la plupart des grands acteurs du cinéma français de l'époque dont certains, comme Lino Ventura, Bernard Blier, Jean-Paul Belmondo ou Alain Delon, sont ses amis. Acteur populaire, il a attiré 84 millions de spectateurs dans les salles au cours de sa carrière.

    Sa vie sentimentale est souvent liée à son métier : il a des liaisons connues avec les actrices Mireille Balin, Michèle Morgan et Marlène Dietrich, est l'époux de l'actrice Gaby Basset, de la meneuse de revue Jeanne Mauchain puis enfin d'un ancien mannequin, Dominique Fournier (1918-2002), sa compagne jusqu'à sa mort.

    Wikipedia


    Date de mise à jour : 22/07/2014
    Imprimer la fiche