Émissions de timbres - Avril 2021

Émissions de timbres - Avril 2021

 

Pierre CLOSTERMANN 1921-2006
Claire ROMAN 1906-1941


6
avr.
2021
© La Poste 2021. Création Benjamin Freudenthal, gravure Claude Jumelet
d'après photos © Archive de la famille Clostermann,
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine,
Dist. RMN-Grand Palais / Studio Harcourt © CR

La Poste émet un timbre et une mini-feuille de la thématique Poste-aérienne à l'effigie de Claire ROMAN à l'occasion des 80 ans de sa disparition et Pierre CLOSTERMANN à l'occasion du centenaire de sa naissance.

Claire Roman (1906-1941).

Née le 25 mars 1906 à Mulhouse, Claire Roman obtient le baccalauréat à 16 ans, puis réussit le concours d'infirmière en 1926. Après un mariage douloureux - son mari, officier meurtri par la Grande Guerre, met fin à ses jours -, elle s'engage comme infirmière de la Croix-Rouge au Maroc. Claire Roman s'intéresse alors à l'aviation et obtient son brevet de pilote en 1932.De retour en France, elle apprend à piloter différents appareils et participe à des compétitions aériennes. En 1937, elle décroche plusieurs records aériens féminins qui la placent dans la nouvelle génération d'aviatrices.

À la déclaration de guerre, Claire Roman se met à la disposition des autorités militaires. Par décret, les pilotes féminines confirmées sont autorisées à rejoindre les forces armées : le sous-lieutenant Claire Roman sera la première femme pilote de l'armée de l'Air. Faite prisonnière, elle parvient à s'évader, ce qui lui vaut une citation à l'ordre de l'armée et la croix de guerre. Démobilisée, elle reprendra ses activités d'infirmière. Mais le 4 août 1941, un avion civil effectuant la liaison Vichy-Pau s'écrase dans l'Aude à cause du mauvais temps. Passagère, Claire Roman est tuée. Elle avait 35 ans. ■

Pierre Clostermann (1921-2006).

Fils d'un diplomate en poste au Brésil, Pierre Clostermann naît le 28 février 1921 à Curitiba. Après sa scolarité en France, il obtient un diplôme d'ingénieur et une licence de pilote professionnel en 1940 en Californie. Au même moment, il apprend par la presse américaine l'appel du général de Gaulle. Aussitôt, il gagne l'Angleterre et s'engage dans les Forces aériennes françaises libres.

Au cours de ses 400 missions comme pilote de chasse au sein de la RAF, il remporte 33 victoires homologuées, est décoré des plus hautes distinctions britanniques et françaises, ce qui fait de lui le premier chasseur de France. En 1948, il publie cite, ses mémoires de guerre, qui devient vite un succès littéraire mondial.

Après la guerre, il embrasse simultanément, avec succès, les carrières d'écrivain, d'industriel dans l'aéronautique et de politicien au côté du général de Gaulle ; il sera souvent le témoin privilégié de l'histoire de son époque. ■

 

Famille Clostermann - Laurent Albaret - Tous droits réservés.

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 250g

 

Télécharger le communiqué de presse
 

Pont-en-Royans (Isère)

6
avr.
2020
© La Poste 2020. Timbre et mise en page d'Alain Bouldouyre.

La Poste émet un timbre de la série touristique qui met à l'honneur la commune de Pont-en-Royans en Isère, célèbre pour ses maisons suspendues. Cette série a été initiée par La Poste en 1929.

Niché entre eau et roche, le village de Pont-en-Royans dévoile l'un des plus jolis ensembles du Dauphiné. Village pittoresque par excellence, il regorge de ruelles étroites, nous fait voir de beaux remparts, mais surtout, il nous charme avec ses superbes maisons suspendues aux façades colorées datant du XVIe siècle. Elles sont classées au titre des monuments historiques depuis 1944.

Le nom de la localité est attesté depuis le XIIIe siècle comme l'un des points d'entrée du Vercors et des gorges de la Bourne. Le terme « pont » désigne lui-même le passage construit là où la rivière est la plus étroite. Pont-en-Royans devient rapidement un lieu stratégique et il faut pouvoir répondre aux exigences du commerce du bois du massif du Vercors : on a alors l'idée de construire des maisons suspendues au-dessus de la Bourne. Cela répond à la fois aux besoins des bûcherons et aux contraintes de l'environnement, tout en faisant gagner de la place.

Le village a toujours gardé ce charme de petit îlot perdu dans l'immensité de la nature, comme le disait Stendhal à son époque : « Après avoir traversé la jolie forêt de Claix, [...] et au bas du coteau nous avons aperçu Pont-en-Royans. Ce village est placé là au bout du monde, tout à fait contre un rocher à pic. »

Mais Pont-en-Royans n'a rien du village endormi, en témoigne son musée de l'Eau qui plonge littéralement les visiteurs dans une expérience ludique et immersive à la découverte des secrets de l'eau.

Et pour les plus courageux, la commune propose différents circuits de marche et de randonnée permettant notamment de découvrir le fantastique belvédère des trois châteaux, car oui, nous ne vous l'avons pas encore dit, mais l'histoire de Pont-en-Royans est si riche que trois édifices se sont succédé depuis l'occupation celte et jusqu'au XVIIe-XVIIIe siècle. ■

Élise Herbeaux - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

 

Télécharger le communiqué de presse

 

 

Charles Beaudelaire - 1821-1867

12
avr.
2021
© La Poste 2020. Création Patrick Dérible
Gravure Elsa Catelin d'après photos
timbre et timbre à date : akg-images.

La Poste émet un timbre à l'effigie de Charles BAUDELAIRE à l'occasion du bicentenaire de sa naissance.

« Tout enfant, j'ai senti dans mon coeur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie », écrit Charles Baudelaire (1821-1867) dans Mon coeur mis à nu. Et, du reste, il n'aura de cesse d'explorer dans les deux volumes publiés de son vivant, Les Fleurs du mal (1857) et Les Paradis artificiels (1860), la dualité entre violence et la volupté, le bien et le mal, la beauté et la laideur, le ciel et l'enfer...

Orphelin de père à six ans, le jeune Charles Baudelaire n'accepte pas le remariage de sa mère avec le futur général Aupick, symbole des valeurs bourgeoises qu'il déteste. Pour couper court à la vie dissipée qu'il mène après son baccalauréat, sa famille lui impose en 1841 d'embarquer sur un navire. Il n'ira pas plus loin que l'île Maurice, mais ce voyage aura une résonance déterminante sur son oeuvre : la mer, les parfums, l'exotisme, l'ailleurs inspireront à jamais le poète dans son insatiable et désespérée quête du beau. De retour à Paris en 1842, il se mêle à la bohème littéraire, mène une vie de dandy et flambe l'héritage paternel.

Tout en étant fin critique d'art et traducteur d'Edgar Poe, Baudelaire travaille depuis dix ans à un recueil de poèmes. À leur parution, Les Fleurs du mal font scandale. Baudelaire est condamné pour immoralité, ce qui l'affecte durablement. En proie à un spleen profond, à un mal-être que les stupéfiants calment et réveillent en même temps, sa santé se détériore. Après un exil en Belgique, il s'éteint à quarante-six ans.

Sur le fond comme sur la forme, Baudelaire a rompu avec la poésie traditionnelle. Précurseur du symbolisme, s'affranchissant du romantisme, il a ouvert la voie de la modernité. Deux cents ans après sa naissance, la voix envoûtante et désolée de ce poète majeur, qui transcende la réalité pour dire l'accablement des âmes et leur indéfectible espérance, n'a jamais été aussi vivante. ■

Émission d'un feuillet souvenir.


Fabienne Azire - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

 

Télécharger le communiqué de presse

 

 

75 ans du Petit Prince

12
avr.
2020
© La Poste Le Petit Prince ®© Succession Antoine de Saint-Exupéry 2021.

La Poste émet un timbre à l’effigie du Petit Prince à l’occasion du 75e anniversaire de la parution de la première édition.

Personnage iconique aux cheveux d’or, mais aussi phénomène de l’édition mondiale, Le Petit Prince est le livre le plus traduit au monde avec plus de 450 traductions officielles. Écrit et illustré par Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince sort une première fois en 1943 à New York, avant d’arriver en 1946 en France aux éditions Gallimard où il deviendra un best-seller avec 14 millions d’exemplaires vendus.

Depuis 30 ans, Le Petit Prince se décline avec succès sous toutes les formes : un musée au Japon, un village en Corée du Sud, un parc d’attractions en Alsace, une boutique officielle à Paris, des comédies musicales, un opéra, des dizaines d’adaptations au théâtre, un film au cinéma (César du meilleur film d’animation en 2016), des expositions partout dans le monde, mais aussi en beaux objets, allant des jouets pour les enfants aux objets de collection pour les grandes personnes.

Le Petit Prince séduit les lecteurs du monde entier pour les valeurs qu’il porte et le message d’espoir qu’il délivre. C’est un ouvrage qu’on transmet, qu’on offre et qu’on partage.

Le Petit Prince est acteur du monde de demain, qui protège, rassure et prend soin de sa planète.

En 1942, Antoine de Saint-Exupéry écrivait : « Quand on a terminé sa toilette du matin, il faut faire soigneusement la toilette de sa planète. » Un message visionnaire qui prend tout son sens aujourd’hui.

Chaque année, plus de 5 millions de lecteurs dans le monde découvrent Le Petit Prince. On estime qu’il s’est vendu à plus de 200 millions d’exemplaires et qu’il été lu par plus de 400 millions de personnes.

En 2009 naît la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse qui porte les valeurs du Petit Prince et de son auteur. Cette fondation finance des projets éducatifs dans le monde entier.

En 2021, nous célébrons les 75 ans de cette édition française du Petit Prince qui continue aujourd’hui son voyage à travers les générations et les continents.

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

 

Télécharger le communiqué de presse

 

 

Napoléon 1er 1769 - 1821

19
avr.
2021
© La Poste 2020. Création et gravure : Sophie Beaujard
Timbre Portrait de Napoléon : d'après photo (c) akg-images
Timbre Napoléon : d'après photo (c) RMN-Grand Palais (musée des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau / Yann Martin
Fond de bloc : Livre du sacre de S.M. l'empereur Napoléon dans l'église métropolitaine de Paris le XI Frimaire an XIII, dimanche 2 décembre 1804
dessinateurs : Isabey, Percier, Fontaine ; graveurs : Dequevauvillers ... et al.]

La Poste émet un bloc de timbre « Trésors de Notre-Dame – Adam et Ève ». Cette série initiée en 2020 met en lumière les trésors, les richesses et le patrimoine de la cathédrale durant toute la période de sa reconstruction.

« Je désire que mes cendres reposent sur les bords de la Seine, au milieu de ce peuple français que j’ai tant aimé […]. » Quelques jours après ce voeu exprimé dans son testament, Napoléon Ier meurt le 5 mai 1821 sur l’île de Sainte-Hélène.

En 1840, le roi Louis-Philippe décide le retour de ses cendres à Paris, reposant depuis sous le dôme de l’église Saint-Louis des Invalides. Né le 15 août 1769 à Ajaccio, Napoléon Bonaparte a marqué de son empreinte l’histoire de l’Europe. Le jeune officier se distingue dans les armées royale puis révolutionnaire. En 1796-1797, il conduit la guerre en Italie, gère les territoires conquis avec succès et élabore une communication au service de son ambition. Loin de l’échec de l’expédition d’Égypte (1798-1801) quittée en 1799, il prend à son compte le coup d’État du 18 Brumaire (novembre 1799), met en place le Consulat (décembre), puis le Consulat à vie (1802).

Déterminé à restructurer la France et renforcer l’unité nationale, il lance créations et réformes : Conseil d’État (1799), Banque de France, préfets (1800), Concordat (1801), Légion d’honneur, lycées (1802), franc germinal (1803), Code civil (1804). Empereur des Français le 18 mai 1804, Napoléon Ier est sacré le 2 décembre. Roi d’Italie (1805), protecteur de la Confédération du Rhin (1806), époux en secondes noces de Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine (1810),

il étend sa mainmise en Europe, place frères, soeurs et beaux-frères au pouvoir (Naples, Toscane, Espagne, Westphalie, Hollande). Face à des coalitions régulières, ses armées sont victorieuses à Marengo (1800), Austerlitz (1805), Iéna (1806), Friedland (1807), puis sombrent lors des funestes campagnes de Russie (1812), Saxe (1813), France (1814). Échappé de son exil elbois, Napoléon perd sa dernière bataille à Waterloo le 18 juin 1815. ■

À propos de la Fondation Napoléon

2021… Le Bicentenaire de la mort de l’Empereur Napoléon Ier

Pour achever le cycle de commémorations commencé en 1969, la Fondation Napoléon a souhaité fédérer des partenaires engagés dans ce bicentenaire au sein du label « 2021 Année Napoléon ». Musées, archives, institutions communales et régionales, associations, entreprises, presse et éditeurs..., vont proposer de nombreux événements, en France et à l'étranger.

Pour en savoir plus, consultez le site institutionnel de la Fondation Napoléon :

Fondation Napoléon

Émission d'un feuillet souvenir.


Fondation Napoléon - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

 

Télécharger le communiqué de presse

 

 

Groupe Bel depuis 1865

19
avr.
2021
© La Poste 2020. Conception graphique Stéphane Humbert-Basset

La Poste lance une nouvelle thématique sur le patrimoine industriel. Cette mini-feuille originale de 8 timbres est un clin d’œil au célèbre fromage triangulaire du Groupe Bel.

Évoquer La Vache qui rit®, c’est partager du rire et voir les visages s’illuminer partout dans le monde.

Porte-drapeau d’une formidable histoire humaine, marketing et industrielle, cette marque iconique incarne les valeurs du Groupe Bel : bienveillance, audace et engagement.

Un groupe familial qui préserve depuis 1865 son identité et grandit en faisant de l’ouverture, de la responsabilité, de l’accessibilité et de l’innovation le socle de sa pérennité.

Depuis ses origines dans le Jura, où Jules Bel développa de nouvelles techniques fromagères, le Groupe, présent aujourd’hui sur trois territoires : laitier, fruitier et végétal, a toujours privilégié l’innovation et l’amélioration continue de son expertise pour répondre à l’évolution des attentes de ses consommateurs.

Son savoir-faire industriel associé à un « faire savoir » précurseur ont permis au Groupe Bel de devenir, grâce à ses marques iconiques, un incontournable dans le quotidien des familles en France et dans plus de 120 pays.

Aujourd’hui, le développement du Groupe s’inscrit encore plus dans la responsabilité et la durabilité pour relever cinq défis prioritaires : l’agriculture durable, l’alimentation saine, la lutte contre le changement climatique, l’emballage responsable et l’accessibilité des produits.

Cela passe par de solides partenariats avec les producteurs et fournisseurs, la réduction de l’impact environnemental sur toute la chaîne de valeur, une amélioration continue des outils de production et des emballages, mais aussi par une optimisation permanente des profils nutritionnels de notre offre pour apporter un meilleur équilibre alimentaire au plus grand nombre.

Demain comme aujourd’hui, le Groupe Bel continuera de s’engager pour une alimentation plus saine et responsable pour tous. ■

Groupe BEL - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

 

Télécharger le communiqué de presse

 

 

Carnet « Croix-rouge - Ben »

24
avr.
2021
© La Poste 2020. Œuvres de Ben mises en page par l’agence Bonne Impression

La Poste émet un carnet de 10 timbres-poste illustrés par des mots-images de BEN plein d’espoir, d’engagement et générosité.

La Poste reversera deux euros de don à la Croix-Rouge française pour chaque carnet vendu.

Avec La Poste, les mots d’amour de Ben pour la Croix-Rouge française

Dix timbres. Tout un carnet. Ou l'art et la manière de Benjamin Vautier, dit Ben, de faire circuler sa peinture et sa pensée. Mais également, de façon plus discrète, sa générosité.Ce carnet signé Ben aura, c'est sûr, un grand succès. Pour chaque achat, la Poste reversera 2 euros à la Croix-Rouge française. De quoi offrir deux repas complets aux plus vulnérables. Permettre à une maman de nourrir son bébé durant toute une journée. Ou distribuer six couvertures de survie.

Pour Ben, il était impossible d'hésiter. Tous concernés: « Par les temps qui courent, avoir besoin d'un repas, cela peut arriver à chacun d'entre nous. » Alors, il a imaginé quelques messages et tous font mouche. Ainsi ses Mots d'amour accompagneront ils nos billets doux. Deux slogans, Il va falloir s'adapter et Nous finirons par vaincre, résonnent comme un pied-de-nez à la pandémie. J'aime la vie, écrit encore Ben à qui la Poste et la CroixRouge française retournent Un grand merci.

Cette belle contribution honore un artiste très sollicité, dont l'altruisme ne sert jamais aucun calcul. Dix idées fortes pour un supplément d'âme à nos courriers, Ben est un faiseur de réconfort et de bonheur. » ■

Franck Leclerc

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

 

Télécharger le communiqué de presse

 

 

Trésors de Notre-Dame : Adam et Éve

26
avr.
2020
© La Poste 2020. Création et gravure d'après photo © Pascal Lemaitre/Artedia/Bridgeman Images

La Poste émet un bloc de timbre « Trésors de Notre-Dame – Adam et Ève ». Cette série initiée en 2020 met en lumière les trésors, les richesses et le patrimoine de la cathédrale durant toute la période de sa reconstruction.

Il est si discret qu’on pourrait l’oublier, passer sans le voir dans les chapelles du déambulatoire de Notre-Dame de Paris, mais son histoire est à l’image de celle des vitraux de la cathédrale, une histoire longue, complexe, faite de remaniements successifs au gré des restaurations, des changements de styles, des préférences du clergé, des dommages causés par les intempéries.

Se plonger dans l’histoire du vitrail à Notre-Dame, c’est plonger dans les méandres d’un corpus gigantesque qui a fait la gloire de l’art gothique, incarné par les éblouissantes prouesses techniques du XIIe et du XIIIe siècle au service de la théologie de la lumière, et fait de Notre-Dame l’une des plus belles réalisations architecturales de tous les temps. Mais, hormis les trois grandes roses qui sont les manifestations éclatantes du projet initial, il ne reste quasiment rien des vitraux d’origine. Rien, sinon ce petit vitrail représentant la tentation d’Adam et Ève, ainsi qu’un autre vitrail figurant un sacrifice d’animal.

Restons donc dans la chapelle Saint-Guillaume, juste au-dessus du monument de Jean-Baptiste Pigalle au comte d’Harcourt, là où Jacques Le Chevallier, le créateur des vitraux modernes de la nef, a installé cette tentation d’Adam et Ève au milieu du XXe siècle. Les personnages ont la rigidité simple et poétique du Moyen Âge classique mais c’est leur ancrage dans la couleur du verre teinté dans la masse et décoré en grisaille qui fait leur beauté, avec le serpent ailé enroulé autour de l’arbre de la connaissance et la main d’Ève qui propose le fruit défendu. On sait que ce vitrail a été utilisé au XVIIIe pour combler un emplacement vide dans la rose occidentale après l’installation du grand orgue, puis qu’il a été retiré en 1855 dans le cadre des grandes restaurations de Viollet-le-Duc pour être exposé au palais de l’Industrie puis au Trocadéro avant de passer de longues années en caisses. Mais le reste de son histoire demeure un mystère devant lequel on ne peut que rêver, imaginer sa destinée au cours des siècles et contempler la lumière qui le traverse. Comme elle le fait depuis près de huit cents ans. ■

Antoine Vigne - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

 

Télécharger le communiqué de presse