Émissions de timbres - Novembre 2021

Émissions de timbres - Novembre 2021

Émissions
21.065bc21.066bc21.06721.06821.06921.07021.07121.07221.07321.074

Ensemble, fêtons un Noël qui fait du bien

2
nov.
2021

La Poste émet un carnet de 12 timbresposte en Lettre Verte, pour vos courriers de fin d’année.

© La Poste 2021.
Création BETC

Les fêtes de fin d’années sont l’occasion rêvée pour se reconnecter aux choses simples et envoyer une jolie carte de vœux ou quelques mots aux personnes qui nous sont chères pour leur souhaiter amour et bonheur… Un pouvoir magique et émotionnel qui fera plaisir à vos proches. Quoi de plus chaleureux que d’envoyer son courrier habillé avec de jolies illustrations ? ■

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

Télécharger le communiqué de presse
 

Carnet : Les boîtes à timbres

8
nov.
2021

La Poste émet un carnet de timbresposte illustré par des boîtes à timbres.

© La Poste 2021.
conception graphique et mise en page : Huitième Jour
d'après photos musée de La Poste et prêts de Danièle Dutertre.

Les premières boîtes à timbres apparaissent vers 1840 en Grande-Bretagne et se sont généralisées autour de 1880 dans divers pays dont la France.

Elles sont en différents matériaux, bois, laiton, argent, or, cristal, porcelaine et aussi en bakélite, papier mâché, etc…

Elles prennent souvent des formes diverses, tels des enveloppes, des boîtes à un ou plusieurs compartiments, avec des décors multiples : timbres, dessins, forme d’animaux, … Elles sont parfois à plusieurs usages, rangement, humidificateur à timbres, distributeur à ressorts, pèse-lettres ou même avec un coupe-papiers ou tampon buvard.

Les boîtes à timbres sont de très beaux écrins pour les timbres ! ■

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

Télécharger le communiqué de presse
 

Les créations d'exception - La Semeuse lignée

4
11
2021

Déjà bien connue sur les pièces de monnaie, la Semeuse lignée apparaît sur les timbres d’usage courant en 1903 et va régner pendant vingt ans avant de faire un retour en 1960. On la retrouvera encore pour son centenaire en 2003 et pour le 3e anniversaire de la lettre verte en 2014. Aujourd’hui nous célébrons les cent ans du timbre 50 c Semeuse lignée bleu, premier paru dans cette faciale. ■

© La Poste 2021.
Conception graphique du bloc : Sylvie PATTE & Tanguy BESSET
d'après la Semeuse lignée : Louis-Oscar Roty, d’après une gravure de Claude JUMELET.

Tous droits réservés

Affranchissement complémentaire

Télécharger le communiqué de presse
 

Les créations d'exception - affiche Marianne l'engagée

4
11
2021

Cette Affiche Marianne l'engagée numérotée, comprend un bloc daté de 4 timbres Marianne en encre dorée présentée élégamment avec une marie-louise. ■

© La Poste 2021.
Timbres et visuel de Marianne l'engagée, création Yseult YZ Digan,
gravure Elsa Catelin.
Mise en page affiche Elsa Catelin

Tous droits réservés


Affranchissement complémentaire

Télécharger le communiqué de presse
 

50 ans de la Marianne de Béquet

6
11
2021

Après la Cérès de Bordeaux, la Marianne de Béquet est à l’honneur pour les 75 ans du Salon d’Automne. Le timbre de 1971 est réédité en 2021 : la Marianne bleue typographiée et la Marianne rouge en taille-douce avec la signature « Béquet.

© La Poste 2021.
© Marianne de Béquet rouge, dessin et gravure de Pierre Béquet,
impression en taille-douce
© Marianne de Béquet bleue, dessin de Pierre Béquet, gravure de Jean Miermont,
impression en typographie © Musée de La Poste, Paris / La Poste.

Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

Télécharger le communiqué de presse
 

Gustave Flaubert - 1881-1880

8
nov.
2021

La Poste émet un timbre à l’effigie de Gustave FLAUBERT à l’occasion du bicentenaire de sa naissance.

© La Poste 2021.
timbre : création Florence WOJTYCZKA d'après photo Nadar © Roger Viollet.
Contour de la feuille : création de Florence WOJTYCZKA; Encrier signé Eugène Gonon. XIXe siècle, bibliothèque municipale de Rouen (Flaubert F3-18).
Plume et boîtier - ville de Canteleu.

Gustave Flaubert est né il y a deux cents ans, le 12 décembre 1821, à l’Hôtel-Dieu de Rouen, dans le logement de fonction de l’hôpital occupé par son père, chirurgien en chef. Est-ce à ce milieu qu’il doit ce « coup d’œil médical de la vie », revendiqué dans une lettre à Louise Colet ? La plus célèbre de ses caricatures, due à Lemot et publiée dans La Parodie en 1869, le représente en chirurgien, brandissant au bout d’un scalpel un cœur ensanglanté ; il appartient à une femme allongée derrière l’homme à longue moustache. Le lecteur devine qu’il s’agit de Madame Bovary, l’héroïne de son premier roman.

« Je suis un homme-plume », disait Flaubert, identifiant totalement sa vie à l’écriture. Il est resté pour nous la figure de l’écrivain absolu, sacralisant la Littérature au point d’en faire une religion, subordonnant sa vie à cette passion vécue comme un sacerdoce et un sacrifice. La légende de « l’ermite de Croisset », reclus volontaire dans la grande demeure familiale du bord de Seine, est construite sur le splendide isolement du romancier qui se tient à l’écart. Il voyagea pourtant, il fit le tour de la Méditerranée avec son ami Maxime Du Camp ; il habita Paris plusieurs mois chaque année, il fréquenta des salons artistiques et des dîners littéraires, il fut même reçu à Compiègne et aux Tuileries par l’empereur Napoléon III. Mais il revint toujours à Croisset, où il mourut le 8 mai 1880.

Le succès lui vint sur le tard, pour son premier roman publié, Madame Bovary, en 1856 et 1857, mais il fut retentissant, grâce au procès en immoralité. Son œuvre est peu nombreuse en volumes, chaque livre demandant cinq années de recherche et d’écriture, mais la densité compense la rareté.

Elle comporte deux ensembles : les œuvres modernes (après Madame Bovary, L’Éducation sentimentale en 1869 et Bouvard et Pécuchet, inachevé) et les œuvres antiques : Salammbô en 1862, La Tentation de saint Antoine en 1874. Trois contes, le dernier livre publié de son vivant, présente la synthèse des temps modernes, du Moyen Âge et de l’Antiquité avec Un cœur simple, La Légende de saint Julien l’Hospitalier et Hérodias.

Revendiqué comme précurseur aussi bien par Zola que par l’école du Nouveau Roman, Flaubert est l’un des écrivains français les plus traduits et les plus lus dans le monde. Il ne cesse d’être un objet de recherche pour la critique et d’inspiration pour les écrivains et les cinéastes : Madame Bovary compte une vingtaine d’adaptations au cinéma et à la télévision… ■

Yvan Leclerc, professeur émérite à l’université de Rouen Normandie - Tous droits réservés


Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

Télécharger le communiqué de presse
 

Les Grandes heures de l'Histoire de France
Jeanne Hachette v 1454 – Louis XI 1423-1483

8
nov.
2021

La Poste émet un bloc de deux timbres de la série Les Grandes Heures de l’Histoire de France à l’effigie de Jeanne HACHETTE et Louis XI.

© La Poste 2021.
Bloc (taille-douce) :
Création Benjamin Van Blancke et gravure Pierre Albuisson,
d'après photos : timbre Jeanne Hachette, statue de Jeanne Hachette
réalisée par Vital-Dubray -1851 (c) Collection de la Ville de Beauvais.
Timbre : Portrait de Louis XI, par LouisBoudan, (c) BnF, Dist. RMN-Grand Palais
image BnF, fond de bloc (c) Collection du réseau des médiathèques du Beauvaisis.

Si Jeanne Hachette est sans conteste l’héroïne de Beauvais, nous connaissons peu sa vie en dehors de son exploit lors du siège de la ville en 1472. La plupart des sources sont orales et postérieures à l’événement, comme son nom de « hachette » qui apparaît bien plus tard en se référant à la petite hache dont elle se serait servie pour repousser les Bourguignons

En 1472, le duc de Bourgogne Charles le Téméraire, en lutte contre son cousin le roi de France Louis XI, ravage la Picardie. Il marche sur Beauvais, ville riche qu’il savait sans garnison. Le 27 juin débute un siège de 24 jours. L’assaut est violent. Selon la tradition, c’est une jeune fille dénommée Jeanne Laisné qui aurait encouragé les Beauvaisiens à défendre eux-mêmes leur cité.

Alors qu’un cortège de femmes apporte les reliques de sainte Angadrême, patronne de la ville, sur les remparts,

Jeanne et ses compagnes, rejointes par les hommes, organisent la défense. À un soldat qui vient de se hisser sur le mur d’enceinte, elle arrache son étendard et repousse l’assaillant. Cet acte héroïque galvanise les Beauvaisiens qui viennent à bout de l’assaut.

La résistance de Beauvais a arrêté l’invasion bourguignonne au nord de l’Île-de-France et Louis XI se montre généreux envers ses habitants. Il les dispense d’impôts pour dix ans et en exempte à vie Jeanne Laisné et son époux. En mémoire du siège de 1472, il institue la procession solennelle de l’Assaut. Aujourd’hui, les fêtes Jeanne-Hachette organisées chaque année, le dernier week-end de juin, remplacent la procession religieuse et célèbrent cet événement historique depuis 549 ans. ■

Tous droits réservés


Émission d'un feuillet-souvenir


Affranchissement complèmentaire

Télécharger le communiqué de presse
 

75e anniversaire du Salon d'automne

8
nov.
2021

La Poste émet un bloc de timbre à l’occasion des 75 ans du Salon Philatélique d’Automne

© La Poste 2021.
Création Stéphane Humbert-Basset, gravure Claude Jumelet,
d'ap. photos portraits archives personnelles de F. Farcigny

En 1946, Roger North, président de la chambre syndicale française de la philatélie, charge Jean Farcigny de créer un salon qui réunirait les acteurs de la philatélie. Le premier sera organisé les 25 et 26 octobre 1947 dans l’hôtel des chambres syndicales, rue de la Victoire, à Paris, Jean Farcigny en sera le commissaire général.

Plus de 5 000 visiteurs se pressent à la rencontre d’une vingtaine de négociants, de graveurs de timbres, dont Pierre Gandon, et de la Poste qui y organise un bureau temporaire. Face au succès, le salon ouvre ses portes l’année suivante à la Maison des Centraux, rue Jean Goujon, avec la participation de la Poste, des graveurs et de la Fédération des associations philatéliques qui présente des collections. C’est en 1949 qu’apparaît l’appellation « Salon Philatélique d’Automne ». La Poste dote les salons de timbres en « Premier jour », le timbre « Laënnec » sera le premier en 1952, et l’inauguration est le plus souvent présidée par le ministre en charge de la Poste. Fin 1979, les chambres syndicales (CSFP/CNEP) s’unissent et, pour accueillir un plus grand nombre de négociants et de visiteurs, organisent le salon Salle Wagram de 1980 à 1984. Le succès allant croissant, le salon prend ses quartiers à La Défense de 1985 à 1987 puis à l’Espace Champerret à Paris. Un grand hall de 1 700 m² accueille désormais plus de 50 négociants français et étrangers, la Poste française et des postes européennes. 1996, le salon, doté d’une salle supplémentaire, fête ses 50 ans avec un timbreposte commémoratif spécial. Une nouvelle étape est franchie en 2001 avec un hall de 5 500 m². Le salon, où une grande place est toujours faite aux artistes créateurs de timbres, à une exposition et aux nouveautés de la Poste française, rivalise ainsi avec les grands salons européens.

2008 est un record, 110 enseignes sont présentes. Aujourd’hui, le Salon philatélique d’automne est le rendez-vous incontournable du mois de novembre à Paris. En cette année 2021, les 75 ans de ce salon se voient célébrés par une émission spéciale du programme philatélique officiel de la Poste, symbole de la reconnaissance d’un des plus vieux salons parisiens. ■

François Farcigny - Tous droits réservés


Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

Télécharger le communiqué de presse
 

1521 Tradition du sapin de Noël – Sélestat 2021

22
nov.
2021

La Poste émet un timbre qui célèbre les 500 ans de l'inscription de la mention du premier sapin de Noël dans les livres de la commune de Sélestat.

© La Poste 2021.
Création graphique Bruno Ghiringhelli
d'après documents et photos mairie de Sélestat

La Ville de Sélestat, cité humaniste au cœur de l’Alsace, conserve précieusement dans ses archives municipales un registre de comptes où il est fait état qu’en 1521, il fallait payer les gardes forestiers 4 schillings afin qu’ils veillent sur les maïs (arbres festifs) à compter de la Saint-Thomas, célébrée jadis le 21 décembre, soit trois jours avant Noël. Il s’agit de la plus ancienne mention manuscrite connue à ce jour faisant référence à ce pan de la tradition du sapin de Noël.

Si, à travers l’histoire, nous apprenons que les parvis, quelquefois les églises ou les salles des corporations accueillaient sans doute déjà l’arbre de la fête, le sapin fait, à la fin du Moyen Âge, son entrée remarquée dans les demeures alsaciennes. Sa parure qui résiste aux frimas de l’hiver, contrairement aux feuillus qui en sont dépourvus en cette saison de l’année, et la couleur verte de ses aiguilles lui confèrent ses lettres de noblesse et font de lui l’arbre symbole d’espoir, idéal pour célébrer Noël.

1521-2021, 500 ans d’une histoire autour de la tradition du sapin qui continue de s’écrire encore aujourd’hui. Et ici, à Sélestat et en Alsace, sans doute plus qu’ailleurs. ■

Professeur Sappinus- Tous droits réservés


Émission d'un feuillet-souvenir


Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

Télécharger le communiqué de presse
 

Valéry GISCARD D’ESTAING 1926-2020

22
nov.
2021

La Poste émet un timbre à l’effigie de Valéry GISCARD D’ESTAING à l’occasion du premier anniversaire de sa disparition le 2 décembre 2020.

© La Poste 2021.
Création, mise en page et gravure Sophie Beaujard d’après photo.

Valéry Giscard d’Estaing, né le 2 février 1926 à Coblence, en Allemagne, a effectué sa scolarité à Paris et à Clermont-Ferrand. Il décide d’interrompre ses études à 18 ans pour rejoindre la 1re Armée française du général de Lattre, et reçoit la croix de guerre à 19 ans.

Diplômé de l’École polytechnique et de l’ENA, il est élu député du Puy-de-Dôme à 30 ans. Entré au premier gouvernement du général de Gaulle en 1959 comme secrétaire d’État, il en devient ministre des Finances jusqu’en 1966, avant d’exercer la même fonction aux côtés du président Pompidou de 1969 jusqu’à son décès.

En 1974, au terme d’une campagne innovante et joyeuse, il est élu 3e président de la Ve République. Son septennat est marqué par sa volonté de modernisation de la société, de la démocratie et de responsabilisation des citoyens.

De nouvelles libertés sont accordées aux Français : loi sur l’IVG défendue par Simone Veil, abaissement de la majorité légale de 21 à 18 ans, divorce par consentement mutuel. De nouveaux droits sont donnés à l’opposition, aux médias publics, à Paris, aux universités, aux consommateurs ; des mesures de progrès social sont également prises en faveur des personnes âgées, des handicapés, des parents isolés ou des travailleurs manuels.

La défense de l’environnement prend une dimension majeure avec les lois de protection du littoral ou de la montagne, avec la priorité donnée à la production d’électricité décarbonée d’origine nucléaire, sans oublier la valorisation du patrimoine culturel, donnant lieu à la création des musées d’Orsay et Picasso, et la promotion de l’industrie, de l’espace, du téléphone et des TGV

Européen convaincu, il est à l’origine, avec le chancelier Schmidt, du Conseil européen, du Système monétaire européen, précurseur de l’euro, et de l’élection du Parlement européen au suffrage universel. Il pprend aussi l’initiative, avec le président américain G. Ford, de la création du G7.

En 1978, il crée l’Union pour la démocratie française (UDF) pour réunir les partis de droite et du centre soutenant sa politique de « libéralisme social avancé », qui concourt au succès des élections législatives.

Après avoir quitté l’Élysée en 1981, il retrouve sa terre d’enracinement du Puy-de-Dôme en repartant de la base pour des fonctions électives : conseiller général, député, président du Conseil régional d’Auvergne de 1986 à 2004

Ayant été chargé en 2000 de présider aux travaux de la Convention de révision des Institutions européennes, il formule des propositions qui aboutiront à l’adoption du traité de Lisbonne en 2009.

Homme d’action politique, de réflexion prospective, de culture et d’histoire, il est élu en 2003 à l’Académie française au fauteuil de Léopold Sedar Senghor, l’ancien Président de la République du Sénégal. Il s’est éteint le 2 décembre 2020. ■

Fondation Valéry Giscard d’Estaing, Florence de Bollardière, Lucas Paszkowiak - Tous droits réservés


Affranchissement pour Lettre Prioritaire 20g

Télécharger le communiqué de presse