logo logo yvert et Tellier


Vous êtes actuellement 10 philanautes
PHILAPOSTEL
L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange
Philatélistes, cartophiles, numismates,
toutes collections
La cour du château de Blois
��missions TP
Émissions TP de février 2021
Bloc « Nouvel An Chinois – Année du Buffle »
© La Poste 2021. Création Chen Jiang Hong, mise en page Bruno Ghiringhelli

La Poste fête le Nouvel An Chinois avec deux blocs de timbres consacrés à « l’Année du Buffle ».
Vous êtes du signe astrologique du Buffle ? Alors c’est votre année du 12 février 2021 au 31 janvier 2022.

Selon la légende, l’empereur de Jade voulait sélectionner douze animaux pour composer le zodiaque. Ceux-ci devaient participer à une course pour déterminer leur rang. Le rat comme le buffle se mirent en route très tôt ; le premier fut stoppé par une rivière qu’il ne pouvait franchir. Avisant le buffle prêt à traverser, il grimpa sur son dos, ce que l’autre accepta placidement. Mais au moment où le bovin allait franchir la porte céleste, ligne d’arrivée de la course, le rat sauta et arriva premier. Ainsi, le buffle obtint la deuxième place dans le zodiaque.

Les natifs du Buffle sont des personnes fiables. Déterminées, elles sont prêtes à tout mettre en oeuvre lorsqu’elles ont décidé de réussir quelque chose, faisant preuve de patience et de persévérance. Elles n’agissent jamais sur un coup de tête.

Calme et réservé, le Buffle prend le temps de la réflexion, il observe, il analyse. Il n’est pas un as de la communication et peut sembler parfois abrupt. Il peut même être têtu !

Placide en toute circonstance, il est rare que le Buffle se mette en colère, mais s’il perd patience, gare à ceux qui ont provoqué son courroux.

Le Buffle est celui qui rassure et protège, qui aime la stabilité et les traditions. Il a donc des valeurs familiales très fortes et appréciera de fonder une famille et de se créer un agréable cocon. Abhorrant l’agitation, le bruit et l’imprévu, il apprécie la force de l’habitude.

Enfin, il est le signe des amitiés profondes et durables.

Cette nouvelle année ouvre la voie au Buffle de métal qui a la particularité d’être un vrai challenger. Obstiné et têtu, il n’accepte aucune contradiction une fois ses décisions prises. Il veut se surpasser et surpasser les autres en toute circonstance. Cette attitude peut confiner à l’arrogance voire à à la tyrannie. Il est cependant admiré pour sa force de volonté et sa réussite.

Elise Herbeaux - Tous droits réservés

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
8
fév.
2021
Jean-Michel Basquiat - 1960-1988
© La Poste 2021. Mise en page : Mathilde LAURENT
d’après photo © The estate of Jean-Michel BASQUIAT / Adagp, Paris [2021].

La Poste émet un timbre de la série artistique illustré par une oeuvre de Jean-Michel BASQUIAT.

Sa brève carrière, dix ans à peine, est une comète qui déchire le ciel de l’art contemporain. Né à Brooklyn d’un père haïtien et d’une mère portoricaine, Jean-Michel Basquiat (1960-1988) découvre enfant l’art des grands musées de New York. Encouragé par sa mère, il dessine, s’inspire des bandes dessinées, des magazines, des films d’Hitchcock. Avec le graffeur Al Diaz, qu’il rencontre à 17 ans, il trace sur les murs des sentences pleines de rage et de poésie. Elles sont signées SAMO©, pour « Same Old Shit », « toujours la même merde », allusion aux discriminations raciales. La rue devient son atelier, la drogue et l’alcool, ses poisons nécessaires. Musicien, fasciné par Charlie Parker et John Coltrane, il se produit dans le bouillonnant underground new-yorkais. En 1979, l’urgence de peindre le saisit. Il fréquente des artistes comme Keith Haring, Julian Schnabel. Métisse, homosexuel, marginal, Basquiat canalise sa révolte dans une peinture frénétique, chargée de signes et de mots. Il superpose styles et techniques, acrylique et collage de photocopies. Il transcende les références, la Bible, le vaudou, l’imagerie populaire, Picasso, Matisse, les masques africains, les planches de dissection. Avec Andy Warhol, pape de la pop culture, il crée une série d’œuvres. Sa modernité brûle comme un tison. Révélé par plusieurs expositions au début des années 1980, Basquiat connaît une éclatante reconnaissance internationale.

Peint en 1981, « Sans titre » (Skull) est l’une des œuvres les plus abouties d’une longue série de têtes. Contrairement aux « vanités » de la peinture classique, elle montre un crâne couturé mais vivant. Profondément marqué dans son enfance par le célèbre manuel d’anatomie de Gray, Basquiat, l’enfant révolté, danse avec la mort. Elle le rattrape en 1988. Il a 27 ans.

Jérôme Coignard - Tous droits réservés.

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 100g

 

Télécharger le communiqué de presse
8
fév.
2021
Métiers d'Art : vitrailliste
© La Poste 2021. Création Chen Jiang Hong, mise en page Bruno Ghiringhelli

La Poste émet un nouveau timbre dans la série Métiers d’Art initiée en 2016. Après le joaillier, le sculpteur sur pierre, le ferronnier, l’ébéniste, le maroquinier, le tailleur de cristal, le relieur, le facteur d’orgues et le graveur sur métal c’est le savoir-faire du vitrailliste qui est à l’honneur.

Le vitrailliste, ou maître verrier, crée des vitraux pour décorer les fenêtres d’un édifice, sacré ou profane, avec des images peintes sur les verres et des couleurs lumineuses projetées à l’intérieur du bâtiment. Ce métier d’art est né au Moyen Âge avec les constructions d’églises, particulièrement en France, pays de cathédrales, où près de cent mille mètres carrés de vitraux anciens sont encore conservés aujourd’hui dans ces monuments historiques. Les textes anciens parlent des vitraux, faits de verres colorés, dans les premiers édifices chrétiens. On a pu retrouver des morceaux de vitraux.

Le vitrailliste peut créer des vitraux en se servant de la technique très ancienne d’assemblage, à l’aide de baguettes de plomb, de morceaux de verres plats, soufflés à la bouchbouche, colorés ou non, ou en utilisant de nouvelles techniques contemporaines.

Le vitrail se présente comme une mosaïque de verres de couleur et comme une véritable composition artistique sur verre, grâce à l’utilisation de techniques de peinture, dont la palette n’a cessé de s’enrichir au cours des siècles : peinture à la grisaille noire, sanguine, jaune d’argent, émaux, gravure des verres plaqués à l’acide ou mécanique.

L’exécution d’un vitrail passe par de nombreuses opérations, nécessitant des savoir-faire spécifiques : relevé de mesures des baies dans l’édifice, création et dessin de la maquette du vitrail, choix des colorations des verres, découpe des verres, cuisson des peintures, sertissage au plomb des verres, pose sur échafaudage dans les fenêtres des panneaux réalisés.

Aujourd’hui, le vitrailliste fait aussi appel à de nouveaux procédés, et réalise des vitraux en dalles de verre, liées par des joints en béton, ou en thermoformage de plaques de verre, qui permet d’associer différents verres de couleur par fusionnage au four sans utiliser de sertissage au plomb.

Le vitrailliste joue également un rôle considérable dans la restauration et la conservation de ce patrimoine exceptionnel des vitraux anciens, conservés en France dans les églises et les cathédrales, l’un des plus importants au monde.

Émission d'un feuillet souvenir.

Jean-François Lagier - Directeur du Centre international du Vitrail, Chartres - Tous droits réservés.

Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

 

Télécharger le communiqué de presse
18
fév.
2021
Carnet « Empreintes d'animaux »

© La Poste 2020. Copyrights des photographies de la 1ère rangée de timbres, de gauche à droite :
Empreintes de chameau © John Warburton Lee / hemis.fr
Empreinte de lion d’Afrique © Roger de La Harpe / Biosphoto
Empreintes de babouin chacma © Martin Harvey / Biosphoto
Empreintes de canard colvert © Justus de Cuveland / image BROKER / Biosphoto
Empreintes de jaguar © M.P.L. Fogden Photoshot/Biosphoto
Empreinte de grizzli © Alain Mafart Renodier/Naturagency
Copyrights des photographies de la 2e rangée de timbres de gauche à droite :
Empreintes de manchot papou © Sylvain Cordier / Biosphoto
Empreintes de hérisson © Jean-François Noblet/Naturagency
Empreinte d’éléphant d’Afrique © Michel Gunther / Biosphoto
Empreinte de héron cendré © Jean-François Cart/Naturagency
Empreinte de chevreuil © Bruno Fouillat/Naturagency
Empreintes de chamois des Alpes © Amdt S.E. / Juniors / Biosphoto
Copyrights des photographies de la couverture :
Lion d’Afrique, Manchot papou, Hérons cendrés et Hérisson
© JL. Klein § ML. Hubert/Naturagency

La Poste émet un carnet de timbres-poste illustré par des photos d’empreintes d’animaux, à vous de les retrouver !

Les douze timbres-poste autocollants de ce carnet sont illustrés par des photographies d'empreintes d'animaux. Dans des sols humides ou secs, dans la neige, sur le sable, nous constatons par chance si nous nous promenons et si nous y prêtons attention, le passage récent d'un hérisson aux pattes à 5 doigts munis d'ongles, d'un canard aux pattes palmées. Les biologistes, les chercheurs, aidés des photographes naturalistes, étudient les déplacements, les morphologies des animaux. La patte d'un éléphant a 5 doigts orientés vers l'avant et repose, avec le talon, sur un coussin graisseux, ce qui donne l'impression que le pied est plat. Le timbre qui présente deux pattes de babouin chacma montre que la patte arrière et la patte avant ne sont pas identiques. Troublante ressemblance pour nos mains ! Le chamois et le chevreuil sont des animaux ongulés. Les 2 pinces du chamois sont mobiles, ce qui lui permet de s'adapter à la diversité des terrains qu'il escalade. Ce carnet est dédié à la biodiversité, sous une forme concrète et mystérieuse tout à la fois. Le hérisson est une espèce invasive actuellement en Nouvelle Zélande et protégée en Europe ! Le manchot papou, le jaguar sont des espèces quasi menacées de disparition. L'éléphant et le lion sont des espèces menacées de disparition... dont nous ne verrions bientôt plus les traces... que dans des réserves.

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

15
fév.
2020
Télécharger le communiqué de presse
200 ans de l'École des Chartes
© La Poste 2021. Timbre (taille-douce) : Création et gravure Christophe Laborde-Balen d’après photo charte
© Archives départementales de la Côte-d'Or / F.Petot / PS 2518,
encodage de la charte ©Ademec/ Alix Chagué (2020), porte de la Sorbonne
© École nationale des chartes - Cl. Myr Muratet (2014).
Bords de feuille : création Christophe Laborde-Balen d’après photo charte
© Archives départementales de la Côte-d'Or /F.Petot / PS 2518,
encodage de la charte ©Ademec/ Alix Chagué (2020).

La Poste émet un timbre à l’occasion des 200 ans de l’École nationale des chartes.

L’École nationale des chartes est un grand établissement d’enseignement supérieur installé à Paris qui forme les cadres de la conservation du patrimoine, principalement écrit (archives et bibliothèques), ainsi que des chercheurs et des enseignants-chercheurs dans le domaine des sciences historiques. Cette École d’excellence, qui délivre le diplôme d’archiviste paléographe, le master et le doctorat, a été créée par ordonnance du 22 février 1821 pour assurer la transmission des savoirs indispensables à la recherche et à la lecture des documents manuscrits anciens. Depuis lors, elle constitue une institution originale par le rassemblement unique de compétences indispensables à la compréhension du passé : paléographie, diplomatique, archivistique, histoire du livre, philologie, histoire du droit, histoire de l’art, archéologie.

Au cours de ses deux cents ans d’existence, l’École a participé à tous les mouvements politiques, sociaux et culturels de l’histoire de France. Au service des archives, des bibliothèques, des musées, de la recherche et de l’université, des entreprises, ses anciens élèves et étudiants ont accompagné le développement d’une prise de conscience patrimoniale, en France et hors des frontières.

Le timbre émis à l’occasion de son bicentenaire rappelle que cette École d’excellence, longtemps installée dans les locaux de la Sorbonne (vue du portail d’entrée, au centre), a su marier la tradition et l’innovation, comme l’indiquent une charte médiévale (à gauche), tirée des fonds des Archives départementales de la Côte-d’Or dirigées par un ancien élève de l’École (charte datée de 1259 et scellée de l’abbé de Cîteaux et des quatre abbés des quatre filles de Cîteaux, cote PS 2518), et son encodage numérique (à droite) réalisé par des diplômés du master « Technologies numériques appliquées à l'histoire » de l’École.

École nationale des chartes - Tous droits réservés.

Affranchissement pour Lettre Prioritaire 100g

 

Télécharger le communiqué de presse
23
fév.
2021

Mise en ligne : 08/12/2020 - Dernière mise à jour : 21/01/2021