Ce jour est le 14 Mai - Matthias

Après l'Ascension du Christ, Matthias fut choisi par les Apôtres pour remplacer le traître Judas.

Disciple de la première heure, Matthias va parcourir le monde comme les autres Apôtres pour porter témoignage de la résurrection. Très populaire en Allemagne, il est le patron de la ville de Trèves.

Source Hérodote

25e jour du mois Floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la carpe.

tp-0156pre

24e jour du Taureau.

Journée mondiale

Journée Mondiale contre l'hypertension

Prénoms du jour

Bonne fête aux Matthias et ses variantes Mathias, Mathis, Mathys et Matthis.
Et aussi aux Aglaé et sa variante Aglaée.
Djamila et ses variantes Djamela, Djamele, Djamella, Djamilah, Djémila, Jamela, Jamila et Jemila, pour sa proximité de signification avec Aglaé.
Pons
Servez et ses dérivés bretons : Gelvestr, Jelvestr, Servais

Ils se prénomment aussi Matthias

>

Événements

  • 1264 : Simon de Montfort vainqueur à Lewes
  • Simon de Montfort remporte la bataille de Lewes. Par cette victoire, le fils cadet du chef de la croisade contre les Albigeois met un terme à la guerre des Barons et devient le maître de l'Angleterre. Six ans après avoir arraché au roi Henry III les Provisions d'Oxford, il convoque un Parlement où sont admis des bourgeois, aux côtés du clergé et de la noblesse. Mais l'heure n'est pas venue d'instaurer une monarchie parlementaire et une partie des barons abandonne Simon de Montfort qui se fait finalement tuer à la bataille d'Evesham...

  • 1509 : Venise est battue à Agnadel
  • La République de Venise est vaincue à Agnadel, non loin de Milan, par la Ligue de Cambrai...

  • 1607 : Jamestown, première colonie anglaise
  • tp-usa165

    Trois navires anglais, le Susan Constant, le Godspeed et le Discovery, accostent dans la baie Chesapeake, véritable mer intérieure au confluent de plusieurs estuaires. À leur bord 105 hommes sous le commandement de sir Christopher Newport.

    Ils fondent un établissement permanent sur une terre que de précédents explorateurs ont baptisé Virginie (Virginia) en l'honneur de la reine d'Angleterre Elizabeth 1ère. Ainsi naît la première colonie anglaise d'Amérique...

  • 1610 : Assassinat d'Henri IV
  • tp-anf01

    Le roi de France Henri IV (56 ans) se rend à l'Arsenal, à l'est de Paris, auprès de son ami Maximilien de Sully, malade, lorsque son carrosse se trouve bloqué, rue de la Ferronnerie, par les embarras de la circulation. C'est alors qu'un colosse du nom de François Ravaillac monte sur le marchepied et l'assassine de plusieurs coups de couteau.

    Henri IV est ainsi le deuxième et dernier roi de France à périr sous le couteau de son assassin. Le premier est son prédécesseur immédiat, Henri III...

  • 1643 : Avènement de Louis XIV
  • tp-1656

    Ce jour meurt le roi Louis XIII (43 ans), 33 ans jour pour jour après l'assassinat de son père Henri IV.

    Comme son fils et successeur Louis XIV n'a que quatre ans, Louis XIII a prévu avant de mourir un Conseil de régence constitué de son frère, Gaston d'Orléans, du prince de Condé, de la reine Anne d'Autriche et du ministre-cardinal Mazarin.

    Mais la reine n'a d'autre hâte que de faire casser le testament. Le Parlement de Paris lui confie « l'administration libre absolue et entière des affaires du royaume ».

    Comme toutes les régences, la sienne aura du mal à s'imposer. Guerres à l'extérieur, frondes à l'intérieur. Avec Mazarin pour principal ministre, Anne d'Autriche se sortira brillamment de l'épreuve...

  • 1796 : Edward Jenner invente la vaccination
  • tp-tog01

    Ce jour a lieu la première vaccination antivariolique. Édouard Jenner inocule la variole au bras d'un petit garçon. Après une dizaine de jours, celui-ci est immunisé contre la maladie.

    Les grandes campagnes de vaccination qui ont suivi cet exploit ont pratiquement éliminé le virus de la surface de la terre...

  • 1900 : Ouverture des 2e jeux olympiques modernes à Paris
  • Les Jeux olympiques de 1900, officiellement nommés Jeux de la IIe olympiade, sont la deuxième édition des Jeux olympiques modernes. Ils ont lieu à Paris en France du 14 mai au 28 octobre 1900 dans le cadre de l'Exposition universelle. La décision d'organiser les Jeux de 1900 à Paris est prise lors Ier congrès olympique qui a lieu en 1894. Une concurrence se développe après les Jeux de 1896 entre d'un côté Pierre de Coubertin, président du Comité international olympique (CIO), qui veut organiser les Jeux de la IIe olympiade à Paris mais qui ne réussit pas à mettre en route son projet, et de l'autre Alfred Picard, commissaire général de l'Exposition universelle, qui veut organiser des « concours internationaux d'exercices physiques et de sports ». L'instance dirigeant alors le sport en France, l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA), penche finalement en novembre 1898 pour les concours de l'Exposition plutôt que pour les Jeux de Coubertin. Ce dernier est alors obligé au printemps 1899 d'accepter le compromis que suggère l'USFSA : « Les concours de l'Exposition tiennent lieu de Jeux olympiques pour 1900 et comptent comme équivalent de la deuxième olympiade. » Ces concours ne sont pas appelés « Jeux olympiques » dans les documents officiels ni sur les affiches de promotion. Ainsi, de nombreux athlètes ignoreront, pour certains jusqu'à leur décès, qu'ils ont disputé des Jeux olympiques.

    Champions

    Saut en longueur - 60 mètres - 110 mètres haies - 200 mètres haies

    tp-gy3501

    Alvin Kraenzlein - USA

    Saut en longueur - Triple saut (sans élan)

    tp-us2094

    Ray Ewry - USA

  • 1941 : La « rafle du billet vert »
  • En mai 1941, à Paris, des milliers de Juifs étrangers reçoivent une convocation, le « billet vert » : ils sont « invités à se présenter » le 14 mai dans divers lieux de rassemblement « pour examen de situation ».

    Persuadés qu'il s'agit d'une simple formalité, beaucoup s'y rendent. Ils sont alors retenus, tandis que la personne qui les accompagne est priée d'aller chercher pour eux quelques vêtements et vivres.

    3 700 Juifs sont ainsi arrêtés. Conduits à la gare d'Austerlitz en autobus, ils sont transférés le jour même en train vers le Loiret, dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. Ils vont y rester pendant plus d'un an, dans l'ignorance totale du sort qui leur est réservé...

  • 1948 : Indépendance d'Israël
  • David Ben Gourion proclame officiellement la naissance de l'État d'Israël...

  • 1955 : création du Pacte de Varsovie
  • Les Soviétiques répliquent à la création de l'OTAN en signant le Pacte de Varsovie avec sept pays satellites d'Europe centrale: Albanie, Bulgarie, Hongrie, Pologne, République démocratique allemande (R.D.A.), Roumanie et Tchécoslovaquie.

    tp-ddr2570

    Les forces militaires de ces pays sont placées sous un commandement unifié (soviétique). Elles interviendront dans les pays du Pacte eux-mêmes, en Hongrie puis en Tchécoslovaquie.

    L'alliance disparaîtra d'elle-même en 1989 avec l'effondrement de la domination soviétique sur l'Europe centrale...

  • 2017 : Investiture du 8e président de la Ve république
  • Emmanuel Macron agé de 39 ans a été élu le 8 mai par les Français avec plus de 60% des voix...

    Naissances

  • Piotr Stolypine
    Né en 1862 à Dresde (Saxe, Allemagne) - Décédé le 18 septembre 1911 à Kiev (Russie)
  • tp-irm

    Piotr Stolypine est nommé par le tsar de Russie Premier ministre après la Révolution avortée de 1905. Il engage de façon autoritaire une vaste réforme de l'économie russe en liquidant les vestiges de la féodalité et du servage et en permettant aux paysans les plus dynamiques d'acquérir des terres. Mais il est assassiné par un avocat anarchiste, Dimitri Bogrov, qui est aussi un agent de la police secrète du tsar !... ?

  • Sidney Bechet
    Né le 14 mai 1897 à La Nouvelle-Orléans (États-Unis) - Décédé le 14 mai 1959 à Garches
  • Clarinettiste, saxophoniste et compositeur américain de jazz.

    tp-3501

    Musicien cosmopolite dès sa jeunesse, Sidney Bechet est à l'origine de la première critique de jazz un peu sérieuse. En 1919, il est le clarinettiste soliste du Southern Syncopated Orchestra dirigé.

    Prodige musical, né au sein d'une famille créole (la famille Bechet serait originaire de Haute-Savoie). Il se joint, en 1917, à l'exode vers Chicago. À Londres où il découvre le saxophone soprano, instrument plus dominant que la clarinette et avec lequel il peut aisément produire le palpitant vibrato qui est son signe distinctif. En juin 1924, Sidney Bechet rejoint le groupe de Duke Ellington.

    Expulsé de Grande-Bretagne pour cause de bagarre dans un hôtel, Bechet retourne aux États-Unis et s'installe à New York. C'est ainsi qu'a lieu une première rencontre entre ces géants du jazz. Cependant, de nouveaux problèmes le ramènent en Europe où il passe quatre ans au sein de la Revue nègre dont Joséphine Baker est la vedette. Mais Sidney Bechet a un fort caractère, et en 1928, une bagarre éclate entre lui et le banjoïste Mike McKendrick sur lequel il tire. Le drame est évité, mais Sidney Bechet se retrouve 11 mois en prison à Fresnes, puis expulsé de France.

    Après un retour triomphal au Festival de jazz de Paris en 1949, il décide de s'établir en France. Bechet y devient une super vedette hexagonale. Son thème Petite Fleur est un succès mondial.

    À la fin de sa vie, en 1956, il entame une grande tournée en Belgique. Sidney Bechet demande s'il n'a pas en mémoire une musique locale qu'il pourrait jouer en Belgique. Albert Langue lui joue sur un piano Le Doudou, musique leitmotiv de la Ducasse de Mons qu'il adapte au style de musique de La Nouvelle-Orléans. C'est un tel succès qu'il l'enregistre pour la maison de disques Vogue.

    Parmi ses plus célèbres enregistrements, il faut faire figurer le trio Blues in Thirds, Blue Horizon, Out of The Gallion, Petite fleur et n'importe laquelle de ses versions de Summertime ou de Weary Blues. ?

    Wikipedia

    Décès

  • Henri IV
    Né le 14 décembre 1553 à Pau - Décédé en 1610 à Paris
  • tp-592

    Henri de Navarre, devenu roi de France sous le nom d'Henri IV, porte au pouvoir la maison de Bourbon, une branche cadette de la dynastie capétienne. Il compte parmi les grands rois de France, malgré un règne relativement court. Lui-même met un terme aux guerres de religion avec l'Édit de Nantes.

    Surnommé le « Vert-Galant », il épouse Marguerite de Valois (la reine Margot) puis Marie de Médicis. Ses maîtresses ont nom Henriette d'Entragues, Gabrielle | d'Estrées,... Avec son ami Maximilien de Béthune, duc de Sully, il restaure le royaume dans son intégrité et sa prospérité. Il ne craint pas de faire décapiter son ami le duc de Biron, coupable de sédition. Il est assassiné par le triste Ravaillac... ?

  • Louis XIII le Juste
    Né le 27 septembre 1601 à Fontainebleau - Décédé en 1643 à Saint-Germain-en-Laye
  • tp-2946

    Roi de France dont la mémoire est souvent éclipsée par celle de son brillant ministre Richelieu, Louis XIII succède à son père Henri IV sur le trône. Homme d'une intelligence moyenne, peu cultivé, le corps ruiné par la maladie, écrasé dans sa jeunesse par une mère fantasque et autoritaire qui ne l'aimait pas et lui préférait son frère cadet, sa vie sentimentale et affective n'évoluera pas au-delà de celle d'un adolescent.

    Trop souvent et injustement dénigré, il n'en fait pas moins face aux difficultés d'une période troublée. Reconnaissant les mérites de Richelieu, il lui accorde sa protection malgré l'hostilité de la noblesse et de fréquents tiraillements entre les deux hommes. Il manifeste une volonté inflexible pour toujours faire passer les servitudes de sa charge devant ses intérêts personnels. Avec son Premier ministre, il contribue à enterrer les restes de féodalité en France et pose les jalons de l'absolutisme de son fils et successeur Louis XIV. De Louis le Bègue, l'Histoire ne retiendra en définitive que Louis le Juste. ?

  • Charles de Freycinet
    Né le 14 novembre 1828 à Foix - Décédé en 1923 à Paris
  • Ingénieur polytecnicien, homme politique.

    Charles de Saulces de Freycinet est élu sénateur en 1876. Ministre des Travaux Publics, il fait voter le 17 juillet 1879 le plan qui porte son nom, pour la construction de 8.700 kilomètres de voies ferrées d'intérêt local ainsi que de nombreux canaux à petit gabarit (le « gabarit Freycinet »).

    Ces infrastructures nouvelles vont faire la fierté de la IIIe République en amenant le train dans toutes les sous-préfectures ou presque. Mais elles dépassent de très loin les besoins réels du pays, donnent lieu à de fréquentes affaires de corruption, ne vont jamais être rentabilisées et sont aujourd'hui pour la plupart obsolètes...

    Charles de Freycinet, surnommé la « souris blanche », poursuit une longue et brillante carrière, accédant quatre fois à la Présidence du Conseil (1879-1880, 1882, 1886, 1890-1892).

    Proche des milieux d'affaires, Charles de Freycinet soutient aussi Jules Ferry dans son combat pour la laïcité et fait voter le 22 juin 1886 une loi interdisant aux chefs des familles ayant régné sur la France de séjourner dans le pays. Ministre de la Guerre en 1889-1890, il ramène de cinq à trois ans la durée du service militaire, crée le Conseil supérieur de la guerre et l'état-major général, réorganise les troupes de réserve et fait adopter le fusil Lebel et le fameux canon de 75 Modèle. ?


    Date de mise à jour : 16/07/2019
    Imprimer la fiche