Ce jour est le 19 Septembre - Émilie

La sainte du jour, Émilie de Rodat, a fondé à Villefranche-de-Rouergue l'institut des Sœurs de la Sainte-Famille, pour l'instruction des filles pauvres et le soin des malades à domicile. Elle est morte le 19 septembre 1852.

Source Hérodote


3e jour complémentaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du génie.

tp-0153pre

28e jour de la Vierge.

Journée Internationale

Journée Internationale du Parler Pirate

Prénoms du jour

Bonne fête aux Émilie et ses variantes et composés Emilia et Émilia, Emily et Émily, Marie-Émilie.
Et aussi aux Goüry, et ses dérivés : Goéric, etc.
Janvier
Marien
Riware, et ses dérivés bretons : Riwal, Revarai, Rivoaré
Sezny et ses dérivés bretons : Seni, Seznec, Sezneeg, Sezni, Sidni, Sidoine, Sithney, Sydney, etc.

Historique Philatélique

  • 1983 : Premier timbre français au format panoramique.
    • Charleville-Mézières. 3.10F

      tp-2288

    Événements

  • 1345 : Le futur roi de Naples assassiné
  • André de Hongrie, époux de la reine Jeanne 1er de Naples, est assassiné dans la nuit, deux jours avant son couronnement. Il est retrouvé étranglé près de la chambre de la reine.

    Celle-ci, soupçonnée du crime, se remarie avec Louis de Tarente puis cède son royaume à Charles de Duras. Le fils de celui-ci, mort prématurément, laisse la couronne à sa sœur...

  • 1356 - Jean le Bon est défait à Poitiers
  • L'armée française est écrasée par les archers anglais au nord de Poitiers. Le roi Jean II le Bon est lui-même fait prisonnier.

    Ce désastre militaire relance la guerre que l'on appellera plus tard guerre de Cent Ans et qui avait commencé vingt ans plus tôt, sous le règne du précédent roi, Philippe VI de Valois...

  • 1648 : Pascal découvre le vide !
  • tp-

    Tandis que Paris se débat dans les troubles de la Fronde, Blaise Pascal (25 ans) poursuit ses travaux à Clermont dans une totale indifférence aux événements de la capitale. Au sommet du Puy de Dôme, avec son beau-frère, il apporte la preuve de l'existence du vide et de la pression atmosphérique en montrant que le niveau de mercure dans un baromètre de Torricelli descend à mesure que l'altitude augmente.

    L'impact de cette expérience a été tel que Pascal est devenu comme son cadet Newton une unité de mesure ! Un Pascal représente un Newton par mètre carré. 1 Pa = 1 N.m2)...

  • 1783 : Montgolfier lâche un ballon à air chaud
  • tp-hu3230Apa

    Étienne de Montgolfier lâche un ballon à air chaud à Versailles, en présence du roi Louis XVI et devant une foule considérable. Il va renouveler l'expérience le 21 novembre de la même année avec cette fois des passagers humains...

  • 1797 : Mort de Lazare Hoche
  • tp-872

    Le général Lazare Hoche, qui commande l'armée de Sambre et Meuse, meurt de maladie en Allemagne tandis que monte en Italie la gloire de son rival Napoléon Bonaparte. À 29 ans, Hoche laisse le souvenir d'un révolutionnaire loyal et compétent. Il sut se montrer humain aussi bien qu'impitoyable comme le montra son comportement pendant la pacification de la Vendée...

  • 1914 : La cathédrale de Reims est bombardée
  • tp-0259

    Un mois après le début de la Grande Guerre, les Allemands entrent sans combat dans le fort de la Pompelle, érigé à l'orée de Reims dans les années 1880 et... désarmé en 1913. De cette position, les canons bombardent la ville. La cathédrale Notre-Dame elle-même est touchée. Sa charpente prend feu et le plomb de la toiture entre en fusion. L'édifice va manquer de disparaître.

    La contre-offensive de la Marne permet aux Français de reprendre le fort dès le 24 septembre 1914 mais jusqu'à la fin de la guerre, quatre ans plus tard, la ville et sa cathédrale n'en finiront pas d'être touchées par des obus.
    Grâce à un don de John Rockefeller, la cathédrale est reconstruite dans les années 1920 par l'architecte Henri Deneux, qui conçoit une ingénieuse charpente en ciment armé...

  • 1955 : Destitution de Peron en Argentine
  • tp-arg001

    En Argentine, le général président Juan Domingo Peron est destitué à la faveur d'un coup d'État militaire. Né en 1895, Peron a exercé pendant une dizaine d'années un pouvoir autoritaire à la tête du parti populiste, avec le concours de son ancienne maîtresse, devenue sa femme, Évita...

    Naissances

  • Antonin le Pieux
    Né en 86 à Lanuvium (Latium) - Décédé le 7 mars 161 à Rome
  • Issu d'une famille originaire de Nemausus (Nîmes), Antonin le Pieux a été adopté par l'empereur Hadrien et lui a succédé à la tête de l'empire romain en 138, à cinquante ans passés. Comblés par sa sage administration, les Romains ont donné son nom aux empereurs du IIe siècle, le siècle des Antonins. Ils ont porté Rome à son apogée.

    En dépit de sa puissance, Antonin a supporté l'inconduite de sa femme Faustine dite l'Ancienne. Il lui a même accordé l'apothéose, l'élevant à sa mort au rang des déesses ! Leur seul enfant survivant, une fille appelée Faustine la Jeune, a épousé Marc Aurèle et donné le jour à Commode. L'un et l'autre ont régné sur Rome...

  • Henri III
    Né en 1551 à Fontainebleau - Décédé le 2 août 1589 à Saint-Cloud
  • Quatrième fils d'Henri II, roi de France, et de Catherine de Médicis, il est, dans un premier temps, baptisé sous le prénom d'Alexandre-Édouard, et titré duc d'Angoulême. En 1560, à l'avènement de son frère Charles IX, il devient duc d'Orléans. Il prend lors de sa confirmation à Toulouse, le 17 mars 1565, le prénom de son père : Henri. Le 8 février 1566, il devient duc d'Anjou.

    tp-pl1996

    Le 11 mai 1573, il est élu roi de Pologne sous le nom d'Henryk Walezy (en polonais, Henri de Valois). Il règne sur la Pologne et devient Grand-duc de Lituanie 11 mai 1573 au 12 mai 1575. Le 30 mai 1574, son frère Charles IX étant mort, il quitte la Pologne en catimini pour le trône de France. Il est sacré à Reims le 13 février 1575 sous le nom d'Henri III et le 15 février il épouse Louise de Lorraine.

    En montant sur le trône de France, Henri III a hérité de son frère un royaume divisé où son autorité n'est que partiellement reconnue. Son règne est marqué par de sérieux problèmes religieux, politiques et économiques. Quatre guerres de religion se déroulent sous son règne. Henri III doit faire face à des partis politiques et religieux soutenus par des puissances étrangères, qui finissent par venir à bout de son autorité, le parti des Malcontents, le parti des protestants et pour finir celui de la Ligue qui parvient à le faire assassiner. Il meurt à Saint-Cloud le 2 août 1589 après avoir été poignardé par le moine Jacques Clément.

    Son emblème est constitué de trois couronnes symbolisant les royaumes de France et de Pologne ainsi qu'une devise qui explique la troisième couronne : « Manet ultima caelo », « La dernière se trouve au ciel. »

    Décès

  • Louis Lazare Hoche
    Né le 25 juin 1768 à Versailles - Décédé en 1797 à Wetzlar (Hesse)
  • Général de la Révolution.

    tp-872

    Devenu orphelin à 14 ans, il bénéficie de l'aide d'une de ses tantes. À 16 ans, il s'engage comme soldat, est admis comme simple fusilier dans les Gardes-Françaises et ne tarde pas à attirer l'attention de ses chefs. Il est promu au grade de sergent en 1789.

    Son unité étant dissoute le 31 août 1789, il s'engage dans la garde nationale de Paris, puis en janvier 1792 dans l'armée proprement dite, avec le grade d'adjudant. Il devient ensuite officier. Il participe à la défense de Thionville, puis est chargé de l'intendance à l'armée des Ardennes. Au siège de Thionville et à la Bataille de Neerwinden, il donne des preuves éclatantes de sa capacité et de sa bravoure.

    En 1793, il reçoit le commandement de Dunkerque. Il organise la défense de la place : après avoir résolu les problèmes d'intendance, il fait inonder la campagne autour de la ville. Il opère plusieurs sorties qui rendent le siège trop difficile à conduire pour les Britanniques, qui se replient.

    Il est nommé général de brigade, puis général de division en octobre 1793, et enfin général en chef de l'armée de la Moselle ; il subit d'abord une défaite à Kaiserslautern, puis est victorieux à Wœrth (22 décembre). Du 22 décembre au 25 décembre, les lieutenants de Hoche chassent les Prussiens de positions en positions. C'est la victoire de Geisberg (fin décembre). Il est nommé à la tête des deux armées de la Moselle et du Rhin. Le 26 décembre, il lance une offensive générale (2e bataille de Wissembourg, victoire contre les Prussiens et les Autrichiens qui évacuent l'Alsace).

    En août 1794, il est appelé à la tête des armées de Brest et de Cherbourg pour pacifier l'ouest de la France (Vendée et Bretagne). Il adopte une tactique efficace contre la guérilla et signe le traité de La Jaunaye le 15 février 1795 avec les Vendéens.

    Du côté chouan, il signe, les accords de la Mabilais le 20 avril 1795. Il est prévenu d'un débarquement à Carnac. Il fait repousser les débarquements britanniques dont celui de la presqu'île de Quiberon, en juillet 1795, et défait les Chouans. Il obtient alors le commandement de toutes les armées de l'Ouest. Prévoyant une seconde tentative, il dispose des troupes sur la Sèvre nantaise, empêche le débarquement de l'île d'Yeu. Il désarme systématiquement la Vendée.

    Cependant le gouvernement anglais est toujours actif pour entretenir la guerre civile en France. Hoche conçoit alors le projet d'une attaque en Irlande. Sa flotte, ayant été dispersée par un ouragan terrible, il est obligé de revenir en France. À son retour, il est nommé, le 23 février 1797, général en chef de l'armée de Sambre-et-Meuse. Il remporte successivement cinq victoires, Neuwied, Ukerath, Altenkirchen, Dierdorf et Heddesdorf ; il envisage d'enlever d'un seul coup l'armée ennemie, quand l'armistice de Leoben, conclu par Napoléon Bonaparte avec le prince Charles, vient l'arrêter tout à coup à Giessen.

    wikipedia
  • James Abram Garfield pre-usa.gif
    Né le 19 novembre 1831 à Orange, Ohio (États-Unis) - Décédé en 1881 à Long Branch, New jersey (États-Unis)
  • Artisan autodidacte devenu professeur de langues anciennes, James Garfield combat dans les rangs nordistes pendant la guerre de Sécession et devient général de division.

    tp-us1818

    Représentant du parti républicain (le parti de Lincoln) dans l'Ohio, il devient le vingtième président des États-Unis le 1er décembre 1880, à 49 ans.

    Sept mois plus tard, le 2 juillet 1881, en gare de Washington, il est blessé par un déséquilibré, Charles J. Guilteau, qui l'accuse de ne pas lui avoir fourni un emploi. C'est le deuxième des quatre présidents américains assassinés, après Lincoln, avant McKinley et Kennedy.

    Suite à ce drame, le Congrès américain vote en 1883 la loi Pendleton qui restreint le droit de nomination par le Président aux principales fonctions de l'exécutif. Les autres fonctions sont pourvues sur examen et selon le principe de compétence. C'est la fin du « système des dépouilles » instauré un demi-siècle plus tôt par le président Andrew Jackson...


    Date de mise à jour : 08/09/2018
    Imprimer la fiche