Ephéméride
Gwenolé
03 mars

Moine des environs de Paimpol, Gwenolé fonde l'abbaye de Landévennec, dans la rade de Brest, en 485, au temps de Clovis. Populaire parmi les Bretons, il était invoqué contre la stérilité des femmes et pour protéger les marins.

Source Hérodote

13e jour du mois de Ventôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la fumeterre..

13e jour des Poissons.

Dictons du jour

À la Saint-Guénolé, au taureau ferme le pré.
À la Sainte-Cunégonde la terre redevient féconde.
À Sainte-Cunégonde le tonnerre, annonce un deuxième hiver.
S'il gèle à la Saint-Guénolé, au taureau ferme le pré.

Prénoms du jour

Bonne fête aux Guénolé et ses variantes : Gwénolé et formes féminines : Guénolée, Gwénola, Gwénolée.
Et aussi aux Arthellaîs, et ses dérivés : Artélaîs, Arthélaîde, Athéna, Athénaîs, Athénaîse, etc. Cunégonde et son dérivé Cunigonde, Gervin, et ses dérivés : Gerwin, Gerwine, etc.
Marin
Camilla et ses variantes féminines : Camilia, Camille, Camillette, Camillia, Milla, et diminutif Cam, et formes masculines : Camille, Camillo

Historique Philatélique

  • Timbre d'usage courant aux changements des tarifs postaux
  • 2008
  • (20g) Lettre prioritaire pour l'intérieur : Marianne de Lamouche : 0.55€

    Événements

  • 1707 : Mort d'Aurengzeb
  • La mort de l'empereur Aurengzeb consacre le déclin de l'empire moghol des Indes. L'empereur a ruiné par son fanatisme musulman l'œuvre de réconciliation menée par son aîeul, Akbar le Grand. Les princes hindous se révoltent. Affaibli, l'empire est désormais incapable de s'opposer aux entreprises coloniales des Européens (Portugais, Hollandais, Français et Anglais)...

  • 1861 : Abolition du servage en Russie
  • Le tsar Alexandre II abolit le servage en Russie...

  • 1875 : Première de Carmen
  • 1261

    Les Parisiens assistent à la première représentation de Carmen, un opéra de Georges Bizet, d'après une nouvelle éponyme de Prosper Mérimée, mort cinq ans plus tôt à 72 ans.

    Le compositeur, qui a lui-même 37 ans, reçoit le jour même la Légion d'honneur.
    Quelques mois plus tard, le 3 juin 1875, il meurt suite à un refroidissement après un bain dans la Seine, à Bougival. Carmen, devenu l'opéra le plus populaire du monde, va lui valoir une éternelle renommée...

    Toreador, en garde, Toreador, Toreador !
    Et songe bien, oui, songe en combattant
    Qu'un oeil noir te regarde,
    Et que l'amour t'attend,
    Toreador, L'amour t'attend !
  • 1878 : Traité de San Stefano
  • Le traité de San Stefano consacre la formation d'une grande Bulgarie...

  • 1918 : De la paix de Brest-Litovsk à la guerre civile
  • À Brest-Litovsk, en Biélorussie, les bolcheviques russes signent la paix avec les Allemands et leurs alliés. Ils se retirent de la Grande Guerre, laissant choir la France et l'Angleterre qui s'étaient engagées aux côtés du tsar.

    Les Allemands en profitent pour une offensive de la dernière chance sur le front français...

  • 1924 : Le califat disparaît après 1292 ans d'existence
  • Les députés turcs votent l'abolition du califat. La Turquie devient le premier État officiellement laîc du monde musulman...

    Naissances

  • Graham Bell
    Né en 1847 à Edimbourg (Écosse) - Décédé le 2 aoît 1922 à Baddeck (Canada)
  • ca0274

     

    Fils d'un éducateur de sourds-muets, Graham Bell inventa le téléphone en cherchant un moyen de faire entendre les sourds. Il est à l'origine de nombreuses autres inventions et figure parmi les grands inventeurs du XIXe siècle comme son compatriote Thomas Edison... ■

    Wikipedia
  • Émile Auguste Chartier dit Alain
    Né en 1868 à Mortagne-au-Perche (Orne) - Décédé le 2 juin 1951 Le Vésinet (Yvelines)
  • Philosophe, journaliste, essayiste et professeur de philosophie

    tp-2800

    En 1881, il entre au lycée d'Alençon où il passe cinq ans. Se destinant d'abord à l'École polytechnique, il opte finalement pour une préparation littéraire qu'il effectue comme externe au lycée Michelet.

    Après l'École normale supérieure, il est reçu à l'agrégation de philosophie. Àpartir de 1903, il publie des chroniques hebdomadaires qu'il intitule « Propos du dimanche », puis « Propos du lundi », avant de passer à la forme du Propos quotidien. Devenu professeur de khâgne au lycée Henri-IV en 1909, il exerce une influence profonde sur ses élèves (Simone Weil, Georges Canguilhem, André Maurois, Julien Gracq, etc.)

    À l'approche de la guerre, Alain milite pour le pacifisme. Lorsque celle-ci est déclarée, sans renier ses idées, et bien que non mobilisable, il s'engage, fidèle à un serment prononcé en 1888 et ne supportant pas l'idée de demeurer à l'arrière quand les « meilleurs » sont envoyés au massacre.

    Ayant vu de près les atrocités de la Grande Guerre, il publie en 1921 son célèbre pamphlet Mars ou la guerre jugée. Jusqu'à la fin des années 1930, son œuvre sera guidée par la lutte pour le pacifisme et contre la montée des fascistes.

    Pendant la guerre, il poursuit la rédaction d'un Journal commencé en 1937, publie plusieurs recueils thématiques rassemblant des Propos antérieurs, et rédige de nombreux articles, dont certains paraissent dans la Nouvelle Revue française de Drieu La Rochelle.

    En 1936, alors qu'il est depuis longtemps atteint de crises régulières de rhumatismes qui l'immobilisent, une attaque cérébrale le condamne au fauteuil roulant. Très affaibli, pratiquement coupé du monde et de la guerre, que même ses amis évitent d'évoquer devant lui, il connaît de 1940 à 1942 des années très sombres, au moral comme au physique. ■

    Wikipedia

    Décès

  • Aurengzeb
    Né le 2 novembre 1618 à Dohad (Goudjerat, Inde) - Décédé en 1707 à Ahmednagar (Inde)
  • Aurengzeb Alamgir est le troisième fils de l'empereur Chah Jahan, resté dans la postérité pour avoir fait construire le Taj Mahal en vue d'abriter la dépouille de sa chère épouse. Le 31 juillet 1658, Aurengzeb monte sur le trône de l'empire moghol des Indes, fondé par le musulman Babur.

    Musulman rigoureux, il veut convertir de force les Hindous, très largement majoritaires. Son intolérance lui vaut l'hostilité des masses ainsi que de ses vassaux hindous. Il doit combattre les Marathes, un peuple hindou conduit par un énergique souverain, Shivaji. Àsa mort, il laisse un empire très affaibli. C'est le dernier des « Grands Moghols »... ■

  • Clément Ader
    Né le 2 avril 1841 à Muret (Haute-Garonne, France) - Décédé en 1925 à Toulouse
  • tp-398

     

    Clément Ader, pionnier de l'aviation, s'élève à quelques dizaines de centimètres du sol à bord d'un engin à moteur baptisé Éole, dans le parc du château de Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne), propriété du banquier Péreire... ■

  • Georges Perec
    Né le 7 mars 1936 à Paris - Décédé en 1982 à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne)
  • 3518

    Écrivain et verbicruciste français

    Membre de l'Oulipo à partir de 1967, Perec fonde ses œuvres sur l'utilisation de contraintes formelles, littéraires ou mathématiques, qui marquent son style.

    Georges Perec se fait connaître dès son premier roman, Les Choses : Une histoire des années soixante (Prix Renaudot 1965) qui restitue l'air du temps à l'aube de la société de consommation. Suivent, entre autres, Un homme qui dort, portrait d'une solitude urbaine, puis La Disparition, où il reprend son obsession de l'absence douloureuse. Ce premier roman oulipien de Perec est aussi un roman lipogrammatique (il ne comporte aucun « e »). Paraît ensuite, en 1975, W ou le Souvenir d'enfance, qui alterne fiction olympique fascisante et écriture autobiographique fragmentaire. En 2012 paraît le roman Le Condottière dont il avait égaré le manuscrit en 1966 pendant un déménagement et qui ne fut retrouvé qu'en 1992, dix ans après sa mort.

    La Vie mode d'emploi (prix Médicis 1978), dans lequel Georges Perec explore de façon méthodique et contrainte la vie des différents habitants d'un immeuble, lui apporte la consécration.

    Wikipedia
  • Marguerite Duras
    Née le 4 avril 1914 à Saîgon (Vietnam) - Décédée en 1996 à Paris
  • Marguerite Germaine Marie Donnadieu est une écrivaine, dramaturge, scénariste et réalisatrice.

    4850

    Par la diversité et la modernité de son œuvre, qui renouvelle le genre romanesque et bouscule les conventions théâtrales et cinématographiques, elle est un auteur important de la seconde moitié du XXe siècle, quelles que soient les critiques qui aient pu être adressées à son œuvre.

    En 1950, elle est révélée par un roman d'inspiration autobiographique, Un barrage contre le Pacifique. Associée, dans un premier temps, au mouvement du Nouveau Roman, elle publie ensuite régulièrement des romans qui font connaître sa voix particulière avec la déstructuration des phrases, des personnages, de l'action et du temps, et ses thèmes comme l'attente, l'amour, la sensualité féminine ou l'alcool : Moderato cantabile (1958), Le Ravissement de Lol V. Stein (1964), Le Vice-Consul (1966), La Maladie de la mort (1982), Yann Andréa Steiner (1992), dédié à son dernier compagnon Yann Andréa, écrivain, qui après sa mort deviendra son exécuteur littéraire, ou encore Écrire (1993).

    Elle rencontre un immense succès public avec L'Amant, Prix Goncourt en 1984, autofiction sur les expériences sexuelles et amoureuses de son adolescence dans l'Indochine des années 1930, qu'elle réécrira en 1991 sous le titre de L'Amant de la Chine du Nord.

    Elle écrit aussi pour le théâtre, souvent des adaptations de ses romans comme Le Square paru en 1955 et représenté en 1957, ainsi que de nouvelles pièces, telle Savannah Bay en 1982, et pour le cinéma : elle écrit en 1959 le scénario et les dialogues du film Hiroshima mon amour d'Alain Resnais dont elle publie la transcription en 1960. Elle réalise elle-même des films originaux comme India Song, en 1975, ou Le Camion en 1977 avec l'acteur Gérard Depardieu.

    Wikipedia