Ephéméride
Arnaud
10 février

at2010

Jeune noble de Padoue, le saint du jour fut élu abbé de Sainte-Justine. Persécuté par le seigneur du lieu, il mourut en 1255.

Source Hérodote

22e jour du mois pluviôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du thymèle.

tp-0149pre

21e jour du Verseau.

Prénoms du jour

Bonne fête aux Arnaud et ses variantes : Arnaldo, Arnauld, Arnault, Arnaut, Arno, Arnold, Arnoud, Arnoul, Arnould, Arnoult ainsi que sa forme féminine Arnaude.
et aussi aux Fagan, Velle

Événements

  • 1258 : Les Mongols détruisent Bagdad
  • Bagdad, siège du califat arabe, tombe aux mains des Mongols aux ordres de Houlégou (ou Hulagu Khan), un petit-fils du terrible Gengis Khan...

  • 1638 : Louis XIII consacre la France à la Vierge
  • Alors que la reine Anne d'Autriche est enceinte pour la première fois après 22 ans de mariage, le roi Louis XIII réalise son voeu de consacrer le royaume de France à la Vierge Marie.

    Depuis lors, le 15 août, fête de l'Assomption de la Vierge, est férié et chômé en France. L'initiative s'avèrera bénéfique puisque naîtra le 5 septembre un garçon qui deviendra cinq ans plus tard Louis XIV...

  • 1673 : Une ordonnance de Louis XIV étend le droit de régale
  • Par une ordonnance signée à Saint-Germain-en-Laye, le roi Louis XIV décide d'étendre le « droit de régale » à l'ensemble du royaume.

    Ce droit qui remonte au Moyen Âge permet au roi de percevoir les revenus des diocèses et des abbayes vacants en attendant qu'arrive un nouveau titulaire (« régale temporelle »). Il lui permet aussi de procéder aux nominations dans le diocèse ou l'abbaye en question « régale spirituelle ».

    De nombreux évêchés du Midi échappaient jusque-là à ce droit et le pape Innocent XI s'irrite de la volonté du roi, ou plutôt de son ministre Colbert, de le leur appliquer. Il condamne fermement la régale universelle et le conflit va déboucher dix ans plus tard sur une exacerbation du gallicanisme avec la Déclaration des Quatre Articles...

  • 1763 : La France renonce au Québec
  • pm0050pa

    Par le traité de Paris, la France met fin à la guerre de Sept Ans avec l'Angleterre, l'Espagne et le Portugal.

    Négocié pour le compte de Louis XV par le duc de Choiseul, le traité se solde par la perte de la Nouvelle-France (aussitôt rebaptisée « The Province of Quebec »), de la Louisiane et de la plus grande partie des possessions françaises aux Indes à l'exception des comptoirs de Pondichéry, Chandernagor, Yanaon, Karikal et Mahé...

  • 1840 : « Reunion Act » au Canada
  • Le gouvernement britannique applique le « Reunion Act » au Canada. Une union fédérale regroupe les provinces du Canada avant d'en faire le premier dominion du Commonwealth...

  • 1842 : Traité de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire
  • L'amiral Bouet-Willaumez signe un traité avec le roi de Bassam, un modeste royaume du littoral africain. Premier pas vers la colonisation de la Côte d'Ivoire...

  • 1943 : Manifeste du peuple algérien
  • dz1504



    Un Algérien musulman, Ferhat Abbas, publie le Manifeste du peuple algérien et revendique une pleine autonomie pour l'Algérie...

    Naissances

  • Adelina Patti
    Née en 1843 à Madrid - Décédée le 27 septembre 1919 au château de Craig-y-Nos près de Brecon (pays de Galles).
  • Adela-Juana-Maria dite Adelina Patti est une cantatrice italienne (soprano colorature)

    tp-mon1500902

    Dernière de quatre enfants, elle émigre peu de temps après sa naissance avec sa famille aux États-Unis. Ayant débuté le chant dès l'âge de 9 ans, elle donne plusieurs concerts à travers le pays, sous l'impulsion de Maurice Strakosch, un pianiste.

    En 1859, à 16 ans, elle débute à l'Academy of Music de New York dans le rôle-titre de Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti, puis se rend en 1861 à Londres où elle triomphe au Covent Garden dans le rôle-titre de La sonnambula de Vincenzo Bellini. Ses débuts en 1862 au Théâtre-Italien de Paris dans la même œuvre la font adopter immédiatement du public français.

    Surnommée à la manière des divas La Patti, elle interprète principalement les grands rôles de l'opéra italien mais aussi de l'opéra français. Vocalisant avec une « extrême agilité » et dotée d'une émission d'une « égalité parfaite » et d'un timbre « admiré pour sa richesse autant que pour sa clarté », sa voix s'étendait du do au contre-fa.

    Sa technique lui permit d'aborder des rôles aussi différents vocalement que Luisa Miller, Aida, Desdemone, Elcìa (Anaï) et plus tard Gioconda et même Carmen.

    Elle quitte définitivement la scène en 1906. À son décès, elle est enterrée au cimetière du Père-Lachaise (4e division) à Paris. Adelina Patti fit l'admiration de Tchekhov qui, jugeant le chant italien supérieur, érigea la célèbre soprano en modèle au même titre que le ténor Enrico Tamberlick (1820-1889). ■

    Wikipedia

    Décès

  • Héraclius
    Né vers 575 - Décédé en 641 à Constantinople (Empire byzantin)
  • Le général Héraclius prend le pouvoir à Constantinople à un moment où l'empire romain d'Orient, ultime survivance de l'ancienne Rome, est menacé de toutes parts : au nord, par des barbares du nom d'Avars et à l'est, par les Perses.

    L'Empire d'Orient renoue avec la culture grecque et se transforme en Empire « byzantin », d'après le nom grec de la capitale (Byzance). Héraclius lui-même se donne le titre de « basileus » par lequel les Grecs désignent habituellement le Grand Roi des Perses.

    Plus important, il réforme l'administration et l'armée. Enfin, il repousse les envahisseurs et même arrive avec son armée jusqu'à Ctésiphon, capitale de l'empire perse. L'empire byzantin va grâce à lui prolonger de huit siècles son existence. ■

  • Charles-Louis de Montesquieu logo_af.gif
    Né le 18 janvier 1689 à La Brède (Guyenne, France) - Décédé en 1755 à Paris
  • Né au château de La Brède, non loin de Bordeaux, Montesquieu se signale très tôt par une critique spirituelle de la société française sous la Régence du duc d'Orléans : les Lettres persanes (1721). Auteur à succès, il fait le tour de l'Europe avant de se retirer à la Brède pour écrire, ou plutôt dicter, son chef-d'œuvre, L'Esprit des Lois (1748).

    853

    L'auteur recommande de confier les pouvoirs législatif (la rédaction des lois), exécutif (l'exécution des lois) et judiciaire à des organes distincts les uns des autres. S'inspirant du modèle anglais et du philosophe John Locke, il propose par ailleurs de diviser le pouvoir législatif entre deux assemblées, l'une qui crée la loi, l'autre (Sénat, chambre « haute » ou chambre des Lords) qui la corrige...

    Ces principes de distribution des pouvoirs sont à l'origine de nos constitutions politiques. Mais leur inventeur doutait qu'ils puissent fonctionner dans de très grands États, comme c'est pourtant le cas aujourd'hui !

    Montesquieu est l'un des fondateurs des sciences politiques modernes avec les Anglais Thomas Hobbes (1588-1679) et John Locke (1632-1704). Le premier, auteur de Léviathan et de la célèbre sentence&nbsp:: « L'homme est un loup pour l'homme », s'est fait l'apologue de l'absolutisme ; le second, auteur d'un Traité du gouvernement civil, est à l'origine de la pensée libérale... ■

  • Honoré Daumier
    Né le 26 février 1808 à Marseille - Décédé en 1879 à Valmondois
  • 1299

    Graveur, caricaturiste, peintre et sculpteur français, dont les œuvres commentaient la vie sociale et politique en France au XIXe siècle. Dessinateur prolifique, auteur de plus de quatre mille lithographies, il est surtout connu pour ses caricatures d'hommes politiques et ses satires du comportement de ses compatriotes. Il a changé la perception que nous avons sur l'art de la caricature politique.

    La valeur de son œuvre peint, quant à lui, a aussi été reconnu, bien qu'à titre posthume seulement : Daumier est considéré de nos jours peut-être comme l'un des plus grands peintres français du XIXe. ■

    Wikipedia
  • Claude Bernard
    Né le 12 juillet 1813 à Saint-Julien (Rhône) - Décédé en 1878 à Paris
  • 0439

    Claude Bernard est considéré comme l'un des principaux fondateurs de la démarche expérimentale hypothético-déductive, formalisée souvent (et parfois rigidifiée) dans l'enseignement par « OHERIC » pour : Observation - Hypothèse - Expérience - Résultat - Interprétation - Conclusion. C'est d'ailleurs une démarche tronquée par rapport à celle présentée dans la Médecine Expérimentale. Il y manque deux étapes fondamentales :

    On ne peut pas donner d'hypothèse sans avoir posé le problème à résoudre, puisqu'une hypothèse est une réponse possible à une question suscitée par une observation.

    L'expérience teste la conséquence vérifiable de l'hypothèse. ■

    Wikipedia
  • Wilhelm Conrad Röntgen-Faits tp-Prix Nobel
    Né le 27 mars 1845 à Remscheid (Allemagne) - Décédé en 1923 à Munich, (Allemagne)
  • tp-tch0091

    Wilhelm Conrad Röntgen est un physicien allemand. Il a découvert les rayons X, ce qui lui a valu de recevoir le premier prix Nobel de physique en 1901. Il a reçu la médaille Rumford en 1896.

    À 3 ans, sa famille déménage à Apeldoorn aux Pays-Bas, pays natal de sa mère, pour des raisons financières. Il entre à l'institut de Martinus Herman van Doorn, un pensionnat. Bien qu'il ne semble posséder aucune aptitude particulière, il aime la nature et les promenades en forêts, il semble très doué pour fabriquer des mécanismes, prédisposition qu'il gardera toute sa vie.

    En 1862, admis à l'école technique d'Utrecht, il en est expulsé : il est accusé d'être l'auteur d'une caricature d'un de ses professeurs. En 1865, il étudie la physique à l'université d'Utrecht. Il n'a pas le niveau pour être étudiant régulier : il passe alors les examens d'entrée à l'école polytechnique fédérale de Zurich pour étudier en ingénierie mécanique. L'enseignement de ses professeurs Kundt et Clausius va le marquer. En 1869, il soutient sa thèse de physique et devient l'assistant de Kundt. Il le suit vers Wurtzbourg et trois ans plus tard vers Strasbourg... ■