Émissions de Timbres - Janvier 2023

Émissions de Timbres - Janvier 2023

Émissions
23.002c23.003-123.001

Arcs-en-ciel dans le monde

9
janv.
2023

La Poste émet un carnet de 12 timbres-poste sur le thème des arcs-en-ciel dans le monde.

© La Poste 2023.
Mise en page Agence Huitième Jour pour les timbres :
Ligne du haut de gauche à droite :
- Zimbabwé : (c) Getty Images
- Angleterre : (c) Getty Images
- France : (c) 123 RF
- Canada : (c) Getty Images
- Afrique du Sud : (c) Getty Images
- Thaïlande : (c) Getty Images
Ligne du bas de gauche à droite :
- Allemagne : (c) Look Photos
- Pologne : (c) Look Photos
- Polynésie Française : (c) Getty Images
- Danemark : (c) Getty Images
- Italie : (c) Getty Images
- Islande : (c) Arnaud BERTRANDE
/ Onlyworld.net

Ce carnet de 12 timbres-poste autocollants « Entre Ciel et Terre » est illustré par des photographies de paysages d'arcs-en-ciel au Zimbabwe, en Angleterre, en France, au Canada, en Afrique du Sud, en Thaïlande, en Allemagne, en Pologne, en Polynésie française, au Danemark, en Italie et en Islande. Ce phénomène naturel peut être vu aux quatre coins de la terre avec toujours autant de magie, avec un ciel très noir, nuageux ou bien avec un ciel bleu azur.

L’arc-en-ciel est un photométéore, un phénomène optique se produisant dans le ciel, visible dans la direction opposée au soleil quand il brille pendant la pluie. C’est un arc de cercle coloré d’un dégradé de couleurs continu du rouge, à l’extérieur, au jaune, au vert et au bleu, jusqu’au violet à l’intérieur ■

Tous droits réservés


Affranchissement pour Lettre Verte 20g

Télécharger le communiqué de presse
 

Nouvel an chinois - Année du Lapin

16
janv.
2023

La Poste fête le Nouvel An Chinois avec deux blocs de timbres consacrés à « l’Année du Lapin ».
Vous êtes du signe astrologique du Lapin ? Alors c’est votre année du 22 janvier 2023 jusqu'au 9 février 2024

Affranchissement pour Lettre Verte 20g

Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

© La Poste 2023.
Création : CHEN JIANG HONG

L’année qui vient débute avec le Lapin. Dans la tradition du zodiaque chinois, l’animal est arrivé quatrième à la course de l’empereur de Jade, sautant de rocher en rocher pour traverser la rivière jusqu’à la ligne d’arrivée. Mais le lapin est également lié à une autre légende, triste et belle. Une femme, du nom de Chang’E, était connue dans toute la Chine pour sa grande beauté. Elle avait la peau pâle et ses lèvres étaient comme des fleurs de cerisier. Un jour, Chang’E but un breuvage donnant l’immortalité. Elle s’éleva jusqu’à la lune dont elle devint la déesse et y demeura seule dans un palais de jade, le palais de la Vaste Froidure. L’empereur de Jade prit en pitié la solitude de Chang’E et lui chercha un compagnon. On dit qu’il mit à l’épreuve le singe, la loutre, le chacal et le lapin. Déguisé en mendiant, il les supplia de lui trouver de quoi survivre car il mourait de faim : le singe et la loutre lui apportèrent des fruits et du poisson, et le chacal vola un pot de lait. Le lapin ne pouvant rapporter que de l’herbe dit au mendiant d’allumer un grand feu, puis il se jeta dedans pour que sa viande nourrisse le vieil homme affamé. Profondément ému et respectueux du sacrifice de l’animal, il le sauva et l’envoya auprès de Chang’E. Il devint Yutu, le lapin de Jade, celui qui pile le givre qui se dépose sur le palais pour fabriquer l’élixir d’immortalité de la déesse, lui permettant de renaître tous les mois.

Les natifs du Lapin sont des personnes agréables, calmes et responsables.

Hommes et femmes sont bienveillants avec autrui et fuient les conflits. Cependant ils sont également fins stratèges et n’hésitent pas à retourner tout type de situation à leur avantage. Enfin, prudent et parmi les animaux les plus intelligents du zodiaque, le natif du Lapin peut se couper du monde pour son confort et par souci de se préserver ■

Élise Herbeaux - Tous droits réservés

Télécharger le communiqué de presse
 

Nelson Mandela - 1918-2013

23
janv.
2023

La Poste émet un timbre à l’effigie de Nelson Mandela à l’occasion du 10e anniversaire de sa disparition

© La Poste 2023.
Création originale : C215
Mise en page : Bruno Ghiringhelli
Gravure Elsa Catelin

L’annonce du décès de Nelson Mandela, le 5 décembre 2013, suscite une émotion planétaire. Le monde pleure le père de la nation sud-africaine, né en 1918, figure majeure du militantisme anti-apartheid et prix Nobel de la paix. Toute sa vie aura été guidée par la volonté farouche de créer une société démocratique multiethnique, dans un pays vivant depuis 1948 sous le régime de la ségrégation raciale

Homme d’engagement, il adhère à l’ANC (African National Congress), un parti politique modéré prônant la désobéissance civile. Mais après la répression sanglante d’une manifestation à Sharpeville le 21 mars 1960, le mouvement bascule de la non-violence à la lutte armée. Dès lors, Mandela entre dans la clandestinité, devenant un symbole de la résistance à l’inégalité raciale et bénéficiant d’un soutien international croissant.

Condamné à la réclusion à perpétuité en 1964, il supporte avec une force d’âme hors du commun les conditions draconiennes de sa détention. L’isolement ne fait que renforcer sa détermination et il ne cesse de nourrir l’espoir de réconcilier un jour les Blancs et les Noirs. Il est finalement libéré le 2 février 1990 après 27 ans d’incarcération.

Mandela œuvre avec le chef d’État Frederik de Klerk pour jeter les bases d’une nouvelle Afrique du Sud. En 1994, il est élu président de cette nation « arc-en-ciel » qu’il avait imaginée dès son plus jeune âge. Combattant infatigable de la paix et de la tolérance au nom de valeurs universelles, celui que l’on surnomme affectueusement « Madiba » est entré à jamais dans l’Histoire. ■

Édition d'un bloc souvenir


Fabienne Azire - Tous droits réservés


Affranchissement pour Lettre Internationale 20g

Télécharger le communiqué de presse